Le Collectif des Associations de Mayotte répond au député Said Ahamada

Voir les commentaires
Le Collectif des Associations de Mayotte répond au député Said (...)

Le communiqué du député des Bouches-du-Rhône Ahamada

Le Collectif des Associations de Mayotte a souhaité réagir au communiqué favorable à la feuille de route franco-comorienne, émis par le député LREM Saïd Ahamada.
Dans ce communiqué, le député marseillais évoque des émeutes à Mamoudzou, référence aux manifestations qui ont entraîné la suspension de la feuille de route. Il y réaffirme son attachement à ladite feuille de route et évoque un risque d’embrasement du conflit en France Métropolitaine. Des propos qui selon le collectif visent à exacerber les tensions déjà vives. Il condamne un propos exagéré et fallacieux et s’interroge sur l’intervention de ce député dans la diplomatie franco-comorienne. nous ne pouvons que faire part de notre grand étonnement quand un élu de la République, censé représenter la population de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône, consacre son temps et compte rester « attentif à l’évolution [des] relations » entre Les Comores et la France.

Le collectif conclut :

Nous sommes conscients que nombreuses sont les personnes de certains pays  de la région Océan indien et du continent africain à critiquer la position de la population Mahoraise. Toutefois, nous nous faisons un devoir d’exprimer au monde notre avis sur notre sort, qui se trouve être différent (notre avis) de celui de ceux qui critiquent. L’union ne signifie pas forcément l’uniformité et beaucoup d’entre nous continuons à faire la confusion entre ces deux notions. La population Mahoraise n’a jamais été raciste envers quiconque, et au contraire elle a toujours fait preuve d’une très grande ouverture, d’une considération/fascination pour la différence. Mais Mayotte a avec constance refusé que ses voisins lui imposent un modèle, une façon de penser, une façon de parler ; Mayotte a toujours refusé le manque de considération dont continuent à faire preuve aujourd’hui les îles voisines. Ce combat nous semble louable.
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles