A l’initiative des syndicats de chauffeurs plusieurs centaines citoyens de Carrefour ont crié leur ras le bol à l’insécurité

Les armes chantaient encore ce jeudi au bicentenaire, un rendez vous se donnent les gangs opérant dans ce vaste bidonville et ses environs. Le seul et vrai problème, cette zone donne accès à cinq(5) départements mais aussi fait le  lien entre le Centre ville et la commune de Carrefour.

 

Cette commune de plus de 800 mille habitants enclavée est souvent la première victime des actes de banditisme et d’insécurité enregistrée dans le quartier de Martissant. Ce jeudi devant les locaux de la Marine Haïtienne, les citoyens de cette commune, toute catégorie confondue ont manifesté leur ras le bol de cette situation qui reste un défi pour les autorités policières.

 

Plusieurs centaines de citoyens ont défilé du quartier de Bizoton à Fontamara pour attirer l’attention des autorités centrales sur ce phénomène qui gangrène l’économie haïtienne. Pas une journée sans le détournement d’un poids lourd transportant de la marchandise vers le grand Sud. Les policiers postés sur les grands axes routiers sont impuissants. Un sapeur-Pompier a été d’une balle mercredi lors d’une attaque des gangs opérant à village de Dieu, fief de l’ancien chef de gang Arnel Joseph, actuellement sous le contrôle de la PNH.

 

Le Citoyens ont brandi des pancartes dans lesquelles ont pouvait lire »Nou bouke »(nous sommes fatigués de cette situation). Un cri tout à fait justifié avec des gangs opérant à longueur de journée et créant une psychose de peur chez tous les usagers de la route de Martissant pour se rendre en ville. C’est d’ailleurs le seul axe routier que les riverains de Carrefour peuvent emprunter pour aller travailler au centre ville.

 

Le syndicaliste Changeux Mehu qualifie ces actions de « banditisme d’Etat ». Selon M. Mehu ces gangsters travaillent à la solde du gouvernement pointant du doigt la Palais National comme le principal responsable de la situation. Dimanche dernier, ils ont chanté les funérailles à l’Anse à veau(Nippes) d’un chauffeur assassiné par les malfrats de Martissant qui voulaient s’emparer de son minibus.

 

Si les manifestants ont bloqué la route de Carrefour ce jeudi matin et posant de sérieux problème  à la circulation pendant plusieurs heures, personne ne s’en est plaint, pour tous les citoyens  utilisant cette voie la cause était juste.

 

Source: HPN

Source : http://radiotelevision2000.com/home/?p=91260

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *