Après les pluies du 12 mai 2020, Martissant à nouveau sous les eaux

Plusieurs rues, notamment dans le quartier de Martissant (dans la périphérie sud de la capitale, Port-au-Prince), sont encore sous les eaux, ce mercredi 13 mai 2020, suite aux pluies qui se sont abattues, la veille (dans la soirée du mardi 12 mai 2020), sur Haïti, particulièrement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, observe l’agence en ligne AlterPresse.

D’importantes mares de boues, mélangées avec des détritus, et des eaux stagnantes jonchent les rues de Martissant, des avenues Bolosses et de Portail Léogâne, paralysant, du coup, la circulation automobile et même piétonne.

Au sud de la capitale, des passagères et passagers éprouvent, de nouveau, de grandes difficultés à vaquer à leurs activités.

A la file indienne, des piétonnes et piétons, dont certains ne portent pas de masques de protection, dans ce temps de Covid-19, sont obligés de monter sur des séparateurs installés à Martissant, pour se frayer un chemin et éviter de se salir.

Pour traverser les eaux, d’autres se font même transporter sur le dos par des porte-faix, pour de l’argent (15 gourdes / Ndlr : US $ 1.00 = 107.00 gourdes ; 1 euro= 124.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.10 gourdes aujourd’hui).

Par ailleurs, des mares boueuses sont aussi remarquées, ce mercredi 13 mai 2020, au niveau de Clercine (périphérie nord-est), en passant par l’endroit denommé « Carrefour Rita » (du nom d’une commerçante spécialiste en bananes pesées et autres fritures) allant vers la municipalité de Tabarre.

Des eaux installées dans les rues, près de la base de la mission onusienne, ont provoqué un embouteillage considérable.

Beaucoup de boues et fatras sont aussi observés à l’avenue Christophe. Idem au niveau de la rue Capois, où les riveraines et riverains sont contraints de jouer à la marelle, pour se frayer un passage.

Au niveau du Champs de Mars (principale place publique, à proximité des ruines du Palais national), certains véhicules de transports en commun sont bondés de passagères et passagères, dont la plupart portent des masques de protection.

Ces perturbations, au niveau de la circulation automobile, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, notamment à Martissant, remontent au mardi 5 mai 2020.

Ces perturbations continuelles, au niveau de la circulation, ont été surtout provoquées par des pluies diluviennes, qui se sont abattues sur Port-au-Prince et ses environs, depuis le dimanche 3 mai 2020.

 

Source:   APR

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=94044

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *