Accueil » Martinique » Martinique actualités » ARMAND NICOLAS (Martinique) aurait pu être parmi les victimes, du crash de 1969.

ARMAND NICOLAS (Martinique) aurait pu être parmi les victimes, du crash de 1969.

Crash aéronautique, en 1969, à Caracas.

ARMAND NICOLAS, aurait pu être parmi les victimes.

Secrétaire général du parti communiste Martiniquais à l’époque.

Le secrétaire général du PC martiniquais de l’époque, Armand Nicolas, affirme que les communistes français n’y étaient pas allés, car cela pouvait être dangereux, et qu’on lui avait dit de faire comme eux. Car logiquement Armand Nicolas étant secrétaire général du parti communiste Martiniquais à l’époque, donc c’est lui qui devait y aller au congrès du Parti Communiste chilien. Et, en effet, son camarade du PCM Dolor Banidol l’a remplacé, et il meurt tragiquement à la place d’Armand Nicolas.

2 communistes Antillais parmi les 62 victimes périssent dans un crash aéronautique, du 3 décembre 1969, à Caracas.

Les 2 antillais qui périssent dans le crash sont les suivants: Dolor Banidol, membre du bureau politique du Parti communiste Martiniquais, Euvremont Gène, secrétaire général du Parti communiste Guadeloupéen.

(Armand Nicolas, professeur d’histoire, historien, ancien secrétaire général du parti communiste Martiniquais, décède le 28 janvier 2022, à 97 ans en Martinique.) 

Ci-dessous, maison de la culture de La Trinité en Martinique, sa commune d’adoption, attribution du nom en 2023.

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

newstropiques
newstropiques
Notre website “News Tropiques” est un site braqué sur l’information actuelle, mais aussi inversement l’information du passé, autrement dit la rétrospective.
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande