Au moins 25 maisons incendiées par des gangs à Montrouis

Depuis le mercredi 5 avril 2023, plus de 25 maisons ont été incendiées dans plusieurs zones de Montrouis (municipalité du département de l’Artibonite), par des bandits lourdement armés, qui ont contraint plusieurs familles à abandonner leurs demeures, indique à la plateforme AlterPresse/AlterRadio le coordonnateur national de l’organisation Tèt kole ti peyizan ayisyen, Origène Louis.

Cette situation de terreur est instaurée, depuis le mercredi 5 avril 2023, par ces individus lourdement armés, qui tirent sans cesse à Montrouis (à environ 66 km au nord de Port-au-Prince).

Un huissier du tribunal de Montrouis leur servirait d’indicateur pour dépister les paysannes et paysans originaires de Piatre, un village qui surplombe le bourg de Montrouis (vers l’est), où un massacre de paysans a été perpétré, le 12 mars 1990, par une trentaine de militaires et civils armés, dans le cadre d’un conflit terrien, dénonce Tèt kole ti peyizan ayisyen.

Aucune intervention policière n’est effectuée, jusqu’à présent (lundi 10 avril 2023) pour stopper les agissements de ces agresseurs armés, qui serait de connivence avec un agent exécutif intérimaire de la ville pour s’accaparer de terres paysannes, accuse Tèt kole ti peyizan ayisyen.

Beaucoup de paysans se sont réfugiés dans les montagnes pour ne pas être victimes des attaques de ces bandits armés.

De plus en pus, les gangs armés continuent d’étendre, en toute impunité, leurs tentacules à travers Haïti, particulièrement dans les départements de l’Artibonite et de l’Ouest, où se trouve la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Les gangs étendent également leurs tentacules dans plusieurs départements du pays notamment celui de l’Ouest.

Depuis début avril 2023, beaucoup de familles s’enfuient de Meyotte, une banlieue située à proximité de Péguyville et de Girardeau (dans la commune de Pétionville), que tentent d’envahir des individus lourdement armés. Une antenne de la Pnh a été incendiée à Meyotte, que cherchent à fuir plusieurs familles.

Dans la nuit du jeudi 6 avril 2023, des individus lourdement armés, qui feraient partie du gang armé de Canaan, ont aussi attaqué le village dénommé Onaville (au nord-est de Port-au-Prince, non loin du Morne à Cabris). De nombreuses familles, portant des valises, commencent à fuir la zone d’Onaville depuis vendredi matin 7 avril 2023, selon les témoignages recueillis par AlterPresse.

Depuis le 1er juin 2023, la zone de Martissant (périphérie sud de la capitale, Port-au-Prince) est sous l’emprise, en toute impunité, de gangs armés, qui exigent le paiement d’un droit de passage à tout véhicule, qui traverse ce quartier.

 

 

Source: APR

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=102168

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *