Carnet de lecture : Audur Ava Ólafsdóttir, Ör

Qui ne porte pas un jour les cicatrices de la vie, plus ou moins douloureuses, parfois insupportables ? C’est le cas du narrateur de Ör,
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Qui ne porte pas un jour les cicatrices de la vie, plus ou moins douloureuses, parfois insupportables ? C’est le cas du narrateur de Ör, le roman de l’auteure islandaise Audur Ava Ólafsdóttir. Être mal dans sa peau, perdu, désemparé… Thème banal ? Tout dépend de l’écriture, ici alerte, fine et sensible, suggestive et non pas assénée. […] Source : http://www.mathurin.com/2019/10/carnet-de-lecture-audur-ava-olafsdottir-or/

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une actu

Bas les masques

L’épidémie de coronavirus est un « game changer » (why not ?) dans la mondialisation a observé le ministre de l’économie Bruno Le Maire le 25 février

Pub

flash actu