Accueil » Tahiti » Tahiti actualités » Compte-rendu du conseil des ministres du 12 mars 2014

Compte-rendu du conseil des ministres du 12 mars 2014

Un Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi à la Présidence de la Polynésie française, présidé par le Vice-président Nuihau LAUREY. Plusieurs dossiers ont été abordés à cette occasion.

Indice des prix : baisse de 0,2% en février

L’indice des prix à la consommation est en baisse de 0,2%, au mois de février, en Polynésie française. Cette baisse est essentiellement liée à l’évolution des tarifs aériens (-5,5%) et des articles d’habillement et articles chaussants (-5,1%).

L’évolution mensuelle constatée dans le secteur des tarifs aériens contraste avec les deux dernières années. Il s’agit de la plus forte baisse mesurée en février sur les huit dernières années. Les prix des vêtements sont en baisse de 5,5%, soit la plus forte baisse mensuelle depuis huit ans. Ceci prolonge la situation déjà observée au mois de janvier. Les prix des articles chaussants, quant à eux, diminuent de 7,5%.

Traçabilité douanière de certaines espèces maritimes

Le bénitier est une espèce protégée dans le cadre de la convention de Washington (CITES) du 3 mars 1973 portant sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. En Polynésie française, son exportation a été autorisée par le comité scientifique de la CITES sous certaines conditions. Il s’agit notamment de la mise en place d’une gestion durable de la ressource et d’une traçabilité de son captage à son exportation.

Le collectage de naissains a ainsi été développé dans deux atolls des Tuamotu, à Reao et Tatakoto, où onze autorisations d’occupation du domaine public maritime ont été accordées. Par ailleurs, il a été convenu qu’en 2018, seuls pourraient être exportés les bénitiers issus de l’aquaculture (collectage de naissains ou écloserie).

En 2013, 21 557 bénitiers, pour une valeur de 30,9 millions Fcfp, ont été exportés, soit largement plus du double qu’en 2012. Ils sont majoritairement expédiés sur les marchés nord-américains et européens pour le secteur de l’aquariophilie, essentiellement par deux sociétés polynésiennes. Actuellement, les exportations concernent les bénitiers vivant destinés au marché de l’aquariophilie, la chair de bénitier destinée à l’alimentation humaine mais aussi les coquilles.

Pour répondre aux engagements de la Polynésie française en matière de gestion durable de la ressource et de se traçabilité tout au long de la filière, il est proposé d’identifier les bénitiers dans la nomenclature du tarif des douanes. Les exportateurs devront également indiquer lors du dépôt de la déclaration en douane, le nombre de mollusques vivants ainsi que les coquilles à expédier, données d’ailleurs reprises actuellement dans le permis CITES.

Afin de distinguer ces différents produits, s’agissant de filières de commercialisation distinctes (aquariophilie et alimentaire) il convient de créer des positions tarifaires douanières différentes, ce qui passe par un projet de loi de pays.

Par ailleurs, pour l’exportation des bêches de mer également (rori), la nomenclature actuelle du tarif des douanes devra être précisée et complétée avec trois positions pour différencier les bêches de mer en saumure, celles séchées, salées ou fumées et celles congelées.

Festival du uru à la Maison de la culture

L’agriculture, c’est aussi la rencontre de produits locaux de qualité et des savoirs traditionnels polynésiens. Le Festival du ‘uru qui se tiendra du 13 au 15 mars à la Maison de la culture, à Papeete, symbolise cette mise en valeur innovante du patrimoine local. Organisé par les ministères en charge de la culture et de l’agriculture, ce deuxième Festival du ‘uru aura pour thème cette année le « ‘uru dans tous ses états –Te ‘uru e tona raura’a ».

Lors de sa première édition, les aspects légendaires, historiques, médicinaux, artisanaux et culturels de ce produit avaient été présentés.

Cette année, l’accent sera notamment mis sur la transformation du ‘uru et la création d’activité économique en milieu rural. Trois leviers seront utilisés pour cela à travers des conférences, des ateliers, des expositions et des démonstrations, à savoir :

• La promotion d’une alimentation saine à base de produits traditionnels,

• Le développement de l’agriculture familiale,

• Le soutien à la création d’une activité économique locale en milieu rural.

Code de la route : report de la mesure relative au gilet de haute visibilité

Le Conseil des ministres a adopté un arrêté reportant au 1er août 2014 l’obligation pour tout conducteur d’avoir à portée de main un kit de sécurité comprenant un triangle de présignalisation et un gilet de haute visibilité, qui lui permette de sortir de son véhicule en toute sécurité en cas d’arrêt d’urgence sur la chaussée.


Un délai de cinq mois (d’octobre 2013 à avril 2014) avait initialement été prévu pour permettre aux importateurs de faire venir les équipements et permettre à tous les usagers de s’équiper dans de bonnes conditions.


Il apparaît toutefois que ce différé se révèle insuffisant pour permettre à tous les commerçants et importateurs de faire venir ces équipements en nombre suffisant. L’entrée en vigueur de cette mesure est donc reportée au 1er août 2014.


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : http://www.tahiti-infos.com/notes/Compte-rendu-du-conseil-des-ministres-du-12-mars-2014_b6408214.html

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

Tahiti-infos
Tahiti-infos
Le journal d’informations et d’actualités de la Polynésie française. Les nouvelles de Tahiti et ses îles, un agenda, des petites annonces, des commentaires, des vidéos, un forum et un regard sur l’actualité du Pacifique, de la métropole du monde. Egalement une partie magazine: environnement, santé, people, nouvelles-technologies, et insolites.
Voir toutes les actus

La rédaction vous recommande