CONCACAF féminin : Battue par la Jamaïque (0-4), Haïti passera par les barrages pour aller en Océanie

Le miracle n’aura pas eu lieu pour la sélection féminine haïtienne de football qui s’est fait battre (0-4) par la Jamaïque. Pourtant, peu avant le coup d’envoi de la rencontre, on croyait à une victoire haïtienne et une qualification historique à la Coupe du monde, car ce match contre la Jamaïque était une belle occasion et la gloire était à l’horizon. Cependant, le ciel est tombé sur la tête des Grenadières dans un tourbillon de malchance, d’erreurs graves, d’impuissance et d’un arbitrage qui laisse à désirer sur deux grosses occasions haïtiennes.

Les Raggae girls ont mis une vingtaine de minutes pour ouvrir le score par Trudi Carter (1-0, 26e). A l’origine de ce but, une passe de Shaw dans le dos de Ruthny Mathurin, et ce, malgré le marquage de Kethna Louis, Trudi Carter, malgré le croisement de Claire Constant un peu en retard sur cette action, a pu armer et croiser son tir et faire trembler les filets des Grenadières.

Il faut dire qu’avant le but synonyme d’ouverture du score pour la Jamaïque, ce sont les Grenadières qui ont lancé les hostilités par Batcheba Louis (3e) à la suite d’un centre de Dumornay. Pour tenter de rétablir l’équilibre au tableau d’affichage, Melchie Dumornay, avant la pause, a failli inscrire un but d’anthologie. Elle s’est emparée du cuir aux abords du rond central, à la suite d’une longue enjambée, elle a pu pénétrer la surface adverse et mystifier deux défenseures, mais elle a vu malheureusement son tir heurter le poteau du dernier rempart de la Jamaïque.

Dans le deuxième acte, les Grenadières, qui allaient encaisser trois autres buts, ont eu quatre grosses occasions. Dans un face-à-face avec Rebecca Spencer, après un ballon volé, Roselord Borgella n’a pas trouvé le cadre. Melchie Dumornay, au terme d’une action géniale, a vu sa frappe puissante repoussée par la portière jamaïcaine sur le poteau ; et que dire de deux grosses fautes commises dans la surface de réparation par les Jamaïcaines qui auraient pu être synonymes de penalties pour Haïti.

Pour le reste, les Jamaïcaines ont fait le show en plantant trois autres buts à la défense haïtienne. La joueuse de Manchester City Khadija Shaw en a profité pour s’offrir un doublé (59e, 2-0 et 70e, 3-0) et Drew Spence (79e, 4-0)) en donnant le coup de grâce pour terrasser et forcer Haïti à passer par les barrages pour espérer aller en Océanie.

En prenant la troisième place du groupe A devant le Mexique, éliminé, Haïti, pour prendre part à la Coupe du monde qui se disputera en Australie et Nouvelle-Zélande en 2023, aura à disputer les barrages intercontinentaux, qui n’est autre qu’une compétition à 10 équipes qui se disputeront trois billets pour la phase finale.

Ce tournoi de barrages se déroulera en Nouvelle-Zélande, soit à Hamilton ou à Auckland du 17 au 23 février 2023. Le Waikato Stadium de Hamilton/Kirikiriroa et le North Harbour Stadium d’Auckland/Tāmaki Makaurau ont été désignés comme stades hôtes des barrages pour la Coupe du monde féminine de la FIFA 2023.

Dans ces barrages internationaux, Haïti et le Panama représenteront la zone CONCACAF à côté de la Thaïlande et de Taïwan, venus d’Asie, l’Afrique aura deux représentants au même titre que l’Amérique du Sud, l’Europe (1) et l’Océanie (1).

La route, qui était si proche pour aller à la Coupe du monde et pour écrire une nouvelle page d’histoire dans le livre du football mondial, est désormais très éloignée et parsemée d’embûches pour Haïti qui aura fait rêver tout un peuple, surtout après la victoire (3-0) face au Mexique.

 

 

 

 

Source: Le Nouveliste

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=100602

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *