Condamné à 7 ans pour le viol de son voisin handicapé: Le septuagénaire est libéré avant d’être rejugé

Condamné par la cour criminelle en mai dernier pour le viol de son voisin handicapé, Mohamed* est en détention pour sept
Partager cet article

Condamné par la cour criminelle en mai dernier pour le viol de son voisin handicapé, Mohamed* est en détention pour sept ans. Le septuagénaire qui a toujours nié les faits a fait appel. Il a été remis en liberté en attendant son nouveau procès.

Condamné à 7 ans pour le viol de son voisin handicapé: Le septuagénaire est libéré avant d'être rejugé
D’ici mi-avril 2023, un jury populaire devra se pencher sur l’histoire de Mohamed et celui de son voisin, Salim*, et décider si le premier a profité de la vulnérabilité du second pour le violer plusieurs fois.

En mai 2022, cinq magistrats de la cour criminelle ont estimé que les faits étaient avérés malgré les dénégations de l’accusé. Dans le rôle de l’avocate générale, Véronique Denizot avait requis 12 ans de réclusion criminelle. Le verdict a été moins sévère : 7 ans de prison et une incarcération immédiate pour Mohamed, âgé aujourd’hui de 72 ans qui en encourait 15.


Une communauté petite et discrète

Le septuagénaire qui avait une vie amoureuse et sexuelle bien remplie au moment des faits qui lui sont reprochés, a fait immédiatement appel de cette décision et sera donc rejugé, cette fois-ci devant une cour d’assises. En attendant ce nouveau procès, il a souhaité retrouver la liberté, la même qu’il avait obtenue pendant l’instruction de son affaire; entre 2015 et 2022. Pendant cette période, le Dionysien avait été placé sous contrôle judiciaire malgré la proximité de son voisin désormais placé dans un Ehpad.

Une première demande avait essuyé un refus de la part des magistrats de la chambre de l’instruction. “Notre client n’a jamais eu de relations sexuelles avec un homme. Cela ne l’a jamais tenté. Il aime les femmes. Il a une épouse et une maitresse avec qui il a deux enfants”, avaient argumenté ses conseils. Mais le parquet général avait contre-attaqué, indiquant que les deux protagonistes étaient issus d’une communauté musulmane petite et discrète : “tout le monde se connait, il faut donc éviter les risques de pression”.


Sur le front de mer dans les buissons

Que s’est-il donc passé entre janvier et décembre 2012 entre les deux voisins ? Pour la défense, Mohamed se rendait tous les matins chez Salim afin d’utiliser son téléphone et joindre sa maîtresse, loin des oreilles de son épouse. Salim l’aurait plusieurs fois reçu alors qu’il était nu. Les deux hommes âgés et diabétiques auraient alors eu des relations sexuelles au domicile mais également sur le front de mer de Saint-Denis, cachés dans un buisson.

Le 31 août dernier, les avocats du détenu, Mes Romain Binsart et Sébastien Navarro, ont à nouveau défendu la liberté de leur client en raison, notamment, de son état de santé. Cette fois-ci, les robes noires ont eu gain de cause. « Cette remise en liberté est une première étape, nous allons désormais nous battre pour obtenir l’acquittement en appel et rétablir l’honneur de cet homme ».

* Prénom d’emprunt


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/Condamne-a-7-ans-pour-le-viol-de-son-voisin-handicape-Le-septuagenaire-est-libere-avant-d-etre-rejuge_a186996.html

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu