Conflit entre patrons et ouvriers sur le salaire minimum

Le conflit est permanent entre les associations patronales et les syndicats des ouvriers.
Ces tensions se sont exarcerbées au cours des dernières semaines.

Les associations de patrons accusent les syndicalistes de provoquer la faillite des entreprises par des actes de vandalisme. Les associations patronales avaient décidé de fermer les entreprises ce jeudi 24 février 2022 selon eux pour se prémunir des violences des ouvriers en colère.

Tel n’est pas l’avis du dirigeant syndical, M. Dominique Saint Eloi. Il soutient que la fermeture des entreprises est une stratégie pour boycotter la manifestation.

M. Saint Eloi se dit confiant que les ouvriers feront le déplacement pour prendre part aux mouvements de protestation.

En ce qui a trait aux accusations d’agressivité contre les entreprises, M. Saint Eloi rejette ces critiques.
Il accuse de préférence les patrons d’avoir réclamer des répressions policières contre les ouvriers.
Il soutient que les manifestants ont été attaqués à coup de jets de pierres par des individus réfugiés dans les entreprises.

M. Saint Eloi annonce la poursuite des mouvements de protestation pour réclamer un salaire minimum de 1500 gourdes.
Pour lui certains patrons pressent le gouvernement à ne pas satisfaire les revendications des ouvriers.

 

 

 

Source:  Métropole Haïti

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=99582

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *