Contrebande: Pierre Espérance dénonce, l’ancien député Victor Prophane nie en bloc

L’ancien député Victor Prophane aurait utilisé un subterfuge pour importer des marchandises non déclarées. C’est ce qu’a révélé Pierre Espérance ce
radiotelevision2000
Partager cet article

L’ancien député Victor Prophane aurait utilisé un subterfuge pour importer des marchandises non déclarées. C’est ce qu’a révélé Pierre Espérance ce mardi à la matinale de Magik 9. Selon le défenseur des droits humains, un container de marchandises de l’ancien parlementaire, censé contenir des vêtements usagés « pèpè », contient en réalité une cargaison de whisky. « Il a importé sept containers dont six proviennent des Etats-Unis. Selon des informations qui me sont parvenues et qui sont confirmées par des agents de la douane, récemment, les fouilles de l’un des containers a permis de découvrir des caisses de whisky alors que le député avait déclaré qu’il s’agissait de friperie. Le député avait évalué le container à 500 000 gourdes, alors qu’après vérification, les douaniers l’ont évalué à sept millions de gourdes. Victor Prophane a fait une fausse déclaration à la douane », a indiqué Espérance, soulignant que le broker qui était chargé de faciliter le dédouanement de ces containers est le fils du député.

Réaction de Victor Prophane

« Si l’on cherche de potentiels importateurs ou de gros importateurs, je ne crois pas être sur cette liste. Vous pensez que ce serait moi qui serais parmi les importateurs qui ont la possibilité de faire du désordre, de faire de l’argent, de poser des actes de corruption ?

Pierre Espérance ne connait pas les gens qui importent dans le pays ? Je n’importe même pas 25 containers l’an. Il y a des gens qui importent 200 à 300 containers par mois. Vous pensez que c’est ça que cherche Pierre Espérance?

C’est pour cela que je ne réponds pas à Pierre Espérance », a dit Victor Prophane. « Premièrement, je n’importe pas des Etats-Unis. Je vends des téléphones, du fer, qui ne proviennent pas des Etats-Unis.

Le container de whisky est arrivé pour le compte des entreprises Celises mais j’ai donné l’autorisation à un ami qui s’appelle Henry Claude Junior Jacquitte par le biais de Mme Pinot qui a apporté 850 caisses de whisky Dewar’s White Label 12/75 ML. La caisse se vend à 74 dollars. La facture est de 62 ,900 dollars américains », a expliqué Victor Prophane, qui rit en évoquant des « personnes disant que cette marchandise vaut 1 million de dollars ».

« J’avais décidé de ne pas répondre pour plusieurs raisons. Je suis douanier. J’ai passé 17 ans à travailler à la douane. Pour qu’une personne fasse de l’argent à la douane, en complicité avec le douanier, il faut soit changer la dénomination du produit ou vous falsifier la facture. Si Pierre Espérance cherche ceux qui ont détourné des factures et fait des falsifications, il les trouvera », a ajouté Prophane.

 

 

 

 

Source: Le  Nouveliste

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=100960

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.