Des agents de la CPS remontés contre les syndicats

Tahiti, le 6 avril 2021 – Une pétition annonçant représenter « la majorité des employés de la CPS » circule actuellement au sein de la Caisse
Tahiti-infos
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Des agents de la CPS remontés contre les syndicats
Tahiti, le 6 avril 2021 – Une pétition annonçant représenter « la majorité des employés de la CPS » circule actuellement au sein de la Caisse de prévoyance sociale pour contester le dernier protocole d’accord signé le 25 mars à l’issue du préavis de grève déposé une semaine plus tôt. « Nous n’avons jamais demandé ce mouvement social », dénoncent les pétitionnaires qui taclent la négociation d’avantages « individuels » orchestrée par les syndicats.
 
Une pétition circule depuis le 30 mars dernier à la Caisse de prévoyance sociale (CPS) contre le dernier mouvement social initié par les confédérations CSIP, Otahi et O oe to oe Rima. Dans un long tract diffusé largement au sein de la Caisse ces derniers jours, un collectif se revendiquant de « la majorité des employés de la CPS » dénonce en effet les conditions dans lesquelles le dernier préavis de grève a été déposé le 18 mars et s’oppose surtout au contenu du protocole d’accord signé le 25 mars entre les syndicats et la direction.
 
Assurant croire « fortement en la mise en place d’un dialogue social sain et constructif », la pétition indique que les employés de la CPS ont eu « la surprise » d’apprendre dans les médias qu’un préavis avait été déposé. « (Il n’y a eu) aucune information donnée ou concertation effectuée avec les instances représentatives du personnel, ni avec les agents de la CPS », dénonce la pétition qui s’attaque également au dernier protocole d’accord signé il y a deux semaines. Celui-ci prévoit notamment le reclassement au 1er avril de 13 agents de la CPS, ainsi que la réactivation des dispositifs d’un protocole d’accord du 31 mars 2017 prévoyant la « réactivation des 12 mois de salaire pour les départs à la retraite ».
 
« Nous n’avons jamais demandé ce mouvement social »
 
« Nous, la majorité des employés de la CPS n’avons jamais demandé ce mouvement social », dénonce la pétition, « d’autant qu’il a été porté par des personnes extérieures à la CPS et que la revendication principale ne concerne aucunement notre mission ou nos conditions de travail mais essentiellement le recrutement du responsable Pôle des Risques en cours et celui d’un chargé des études actuarielles et des budgets ». La pétition dénonce également l’incompréhension des agents face au reclassement de ces 13 agents de la CPS et demande une procédure plus transparente « sur la base de critères concrets, objectifs, équitables ».
 
Les pétitionnaires –qui annoncent avoir déjà collecté près de 200 signatures sur les 450 agents de la CPS (chiffre de 2017, NDLR)– entendent déposer leur pétition au prochain conseil d’administration de ce vendredi 9 avril. Ils demandent de suspendre les reclassements des 13 agents, d’invalider la réactivation du protocole d’accord de 2017 permettant l’octroi de 12 mois de salaire « pour le départ à la retraite de quelques-uns », et d’organiser « une réunion avec l’ensemble du personnel pour éclaircir la situation ». Rendez-vous est donc donné pour ce vendredi au prochain conseil d’administration de la CPS.
 


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : https://www.tahiti-infos.com/Des-agents-de-la-CPS-remontes-contre-les-syndicats_a199661.html

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une actu

Pub

flash actu