Deux présumés bandits tués et six autres interpellés, du 7 au 10 août 2022, par la Police nationale d’Haïti

La Police nationale d’Haïti (Pnh) a abattu deux présumés bandits et interpellé six autres, lors d’opérations menées entre les dimanche 7
radiotelevision2000
Partager cet article

La Police nationale d’Haïti (Pnh) a abattu deux présumés bandits et interpellé six autres, lors d’opérations menées entre les dimanche 7 et mercredi 10 août 2022, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Le nommé « Bélot » ainsi connu, un des alliés du chef de gang Ti madi, opérant à Onaville, Jérusalem et Canaan (au nord et au nord-est de Port-au-Prince), a été tué par balle, le mercredi 10 août 2022 à Onaville, par des agents de la Pnh, qui ont récupéré un pistolet de calibre 9 mm.

Bélot était impliqué dans plusieurs actes criminels, dont kidnappings, détournements de marchandises et vols à mains armées, selon la police.

Connu sous le nom de Papito, l’autre présumé bandit abattu faisait partie d’un gang, dirigé par le nommé Patrick alias Patchouko, qui rançonne les commerçantes et commerçants au marché de sable à Canaan, souligne la note de la Pnh.

Ce gang est également spécialisé dans des actes de cambriolage à Rosembert, une localité de Bon Repos (nord de la capitale, Port-au-Prince).

Papito était suspecté d’avoir participé à l’exécution, dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 juillet 2022, de Daphnée Joseph, la femme du docteur Ecclésiaste Noël.

Daphnée Joseph, « la victime de 34 ans, venait d’avoir un bébé, âgé seulement d’un (1) mois, quand elle a été abattue par ces dangereux criminels, accusés également d’enlèvements, de détournements de camions et d’association de malfaiteurs ».

Six individus, dont des membres du gang 400 Mawozo, opérant à Croix-des-Bouquets (municipalité au nord-est de Port-au-Prince), ont été arrêtés, le dimanche 7 août 2022, par la police de Mirebalais (bas Plateau central).

Le mercredi 10 août 2022, une rencontre a eu lieu entre le commissaire divisionnaire de police Jean Castro Prévil, directeur départemental du Plateau central, et tout le personnel des commissariats et sous-commissariats de police dans la zone, en vue d’évaluer les mesures sécuritaires prises par l’institution policière, pour combattre le grand banditisme.

Prévil a encouragé tout le personnel de police départementale à prendre des mesures sécuritaires appropriées, afin de faire échec à tout individu armé, qui aurait tendance à semer la peur et le deuil au sein de la population.

Depuis plusieurs mois, différents gangs armés continuent de perpétrer, en toute impunité, les actes de criminalité, dont de kidnapping, sur le territoire national, malgré des efforts isolés de la Pnh d’y mettre un terme

 

 

 

Source: APR

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=100852

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu