Éphéméride du jour,.. 13 février 2005, Décès de Lucia Marto, dernier témoin de la Vierge à Fatima

Ephéméride du Jour

13 février 2005 Décès de Lucia Marto, dernier témoin de la Vierge à Fatima

Sœur Lucie, la dernière des trois enfants qui affirmaient avoir vu plusieurs fois la Vierge Marie en 1917 au Portugal, est morte à l’âge de 97 ans.

Lucia, et deux de ses cousins, Jacinta et Francisco, avaient affirmé en 1917 que la Vierge Marie leur était apparue une fois par mois et avait prédit plusieurs événements dont les guerres mondiales, la résurgence du christianisme en Russie et la tentative d’assassinat du pape Jean-Paul II en 1981. Les apparitions avaient lieu le 13 de chaque mois, à Fatima, au nord de Lisbonne. Commencée en mai 1917, la série d’apparitions a cessé brutalement en octobre de la même année. Peu après, Jacinta et son frère Francisco sont morts de maladies respiratoires. Lucia a choisi de rentrer dans les ordres. L’Église a depuis fait de Fatima un lieu de pèlerinage, visité chaque année par deux millions de personnes.

————————————————————————————

Aujourd’hui, 13 février 2015

44ème jours de l’année, 7ème semaine de l’année

321 jours avant la fin de l’année

————————————————————————————-

UN FAIT A RETENIR

2005 Création de You Tube

YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et se partager des séquences vidéo. Créé par trois anciens employés de PayPal. Le service situé à San Bruno utilise la technique Adobe Flash pour afficher toutes sortes de vidéos : des extraits de films, d’émissions de télé et des clips de musique, mais aussi des vidéos amateurs provenant de blogs. En octobre 2006, Google a annoncé qu’après avoir conclu un accord, il deviendrait le propriétaire de l’entreprise en échange d’actions Google d’une valeur totale de 1,65 milliard de dollars américains.

——————————————————————————

JOURNEES NATIONALES

1911

Naissance de la République de Chine

Samedi 14 Février

Saint-Valentin, la fête des amoureux

——————————————————————————

JOURNEES INTERNATIONALES

Journée mondiale de la radio

En 2012, afin de mettre en relief la puissance de la radio comme plate-forme pour l’éducation et la liberté d’expression ainsi que son rôle vital dans la réponse aux crises et aux catastrophes, l’UNESCO a appelé à célébrer le 13 février de chaque année, une Journée Mondiale de la radio.

Toutes les radios sont invitées à s’associer à cet événement

Média peu coûteux, nécessitant la mise en œuvre d’une technologie relativement simple, la radio atteint des auditeurs éloignés sur tous les points du territoire et des groupes nomades. Selon l’union internationale des télécommunications, plus de 75% des foyers des pays en développement possèdent au moins un récepteur radio.

Afin d’encourager les diffuseurs publics, privés et communautaires à célébrer la Journée, l’UNESCO a créé un site web avec des messages audio en plusieurs langues ou des manuels à l’usage des radios communautaires.

Un vecteur de liberté

Nous ne saurions terminer sans faire une rapide évocation de la radio comme vecteur de liberté en en citant quelques unes de celles qui sont restées dans l’histoire : Radio Londres qui transmettait les messages à la résistance française aux plus sombres heures de l’occupation, Radio Free Europe qui permet aux populations situées derrière le rideau de fer de recevoir une information différente de celle transmise par les autorités, Radio Caroline qui émettait depuis un bateau ou encore l’épopée des radios libres de 1981 et la fin du monopole d’état en France.

http://www.journee-mondiale.com/245/journee-internationale-de-sensibilisation-aux-cardiopathies-congenitales.htm

—————————-

Samedi 14 Février

Journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales

Une journée consacrée aux maladies cardiaques le 14 février, fête des amoureux ? le raccourci est facile mais il permettra au moins de penser un peu plus aux peines de cœur les plus sérieuses… l’histoire commence en 1999, aux USA, où J. Imperati, mère d’un enfant atteint d’une malformation cardiaque, a l’idée que le jour de la Saint Valentin serait un jour de sensibilisation du grand public aux cardiopathies congénitales.

En quelques mois, grâce à l’élan de l’association C.H.I.N (Congenital Heart Information Network), de nombreux états des Etats-Unis et de nombreux pays dont l’Australie, le Canada, l’Allemagne, la République Indienne, le Liban, l’Irlande, la Pologne, Les Emirats Arabes, l’Angleterre et d’autres acceptent cette proclamation.

Le nom officiel de cette journée est « Congenital Heart Defect Awareness Day », que l’on pourra traduire « Journée Nationale de sensibilisation aux malformations cardiaques congénitales ».

Il naît chaque année en France entre 6500 à 8000 enfants portant une malformation cardiaque, appelée cardiopathie congénitale. Ces malformations peuvent être plus ou moins invalidantes, sont -ou ne sont pas- opérables, mais constituent dans tous les cas un handicap durable pour les personnes atteintes.

Des associations luttent pour permettent aux personnes atteintes de mieux s’insérer et voir reconnaître leurs droits dans la société.

http://www.journee-mondiale.com/245/journee-internationale-de-sensibilisation-aux-cardiopathies-congenitales.htm

——————————————————————————

HAITI

13 Février

1928 Signature à Port-au-Prince de la Convention entre la Grande Bretagne et la République d’Haïti concernant l’échange direct des colis postaux.

Samedi 14 Février

2006. La mission des Nations Unies en Haïti prorogée pour six mois :

Par une résolution (CS/8639) adoptée en ce jour, le Conseil de sécurité décida de « proroger jusqu’au 15 août 2006 le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), établi dans les résolutions 1608 (2005) et 1542 (2004)… ».

——————————————————————————

La Pensée du Jour

« On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin. »

J. W. Goethe

——————————————————————————

PRENOM DU JOUR

SAINTE-BEATRICE mais aussi Jourdain, Jordane……

Naquit au village d’Ornacieu (Isère) vers 1260, fonda la Chartreuse d’Eymeu (Drôme) et y mourut le 25 novembre 1303

Les Béatrice sont courageuses et tendres

Leur couleur : le bleu et leur chiffre : le 9

————————————————————————————

Aujourd’hui

Vendredi 13 Fevrier 2015 Dernier Quartier

Mercredi 18 Fevrier 2015 Nouvelle Lune

L’Ere du Verseau, comprise entre le 20 janvier et le 19 février

——————————————————————————

LE CULTUREL CHEZ NOUS

————————————————————————————-

MIZIK LAKAY

MERINGUES CARNAVALESQUES

http://www.plezikanaval.com/playlist-2015

Pour la première journée des festivités pré-carnavalesques qui se sont déroulées, 6 blessés par arme blanche dont un agent du corps spécialisé

Bilan 2e journée Deux morts, 16 blessés à l’arme blanche

Bilan 3e dimanche des festivités, 33 blessés

Le président du comité du Carnaval National M. Gregory Sabbat a indiqué que le cout des festivités carnavalesques s’élève à 143 millions de gourdes

80% de ce fond est décaissé par le secteur privé, et 20% de l’Etat haïtien.

16 groupes musicaux ont été retenus pour le parcours du carnaval.

A rappeler que le carnaval national de 2015 se tiendra les 15, 16 et 17 février à Port-au-Prince.

Le gouvernement a dans un communiqué décrété les journées du 17 et 18 février fériées.

————————————————————————————-

DOSSIER CARNAVAL

Haïti – Carnavals 2015 : Concours de photo ouvert à tous

Le Ministère du Tourisme et des Industries Créatives (MICT), organise une fois de plus, un concours de photographie sur les activités pré-carnavalesques ainsi que sur le Carnaval de Jacmel et le Carnaval National 2015, qui se déroulera à Port-au-Prince. Le MTIC, invite tous les amateurs et les professionnels à concourir.

————————————————————————————-

FOKAL – Aujourd’hui -2HPM- Entrée libre

PROJECTION : « MANDELA : UN long chemin vers la liberté »

————————————————————————————-

ECOLE DOCTORALE DE L’UNIVERSITE D’HAITI – Aujourd’hui -5HPM- Entrée libre

CONFÉRENCE

Evolutions de la démographie dans la Caraïbe avec Jean Pierre Guengant

46, rue Pacot

————————————————————————————-PARADOX- Samedi 14 février -7HPM

CONCERT

Jean Murat Bélony

Café des arts, 19, rue Lamarre, Pétion-Ville.

————————————————————————————-

PARC MIDORE- Samedi 14 février -5HPM

L’association culturelle Isis art invite le public à une grande manifestation culturelle.

Au programme : Slam, récital de textes, sketches et autres.

————————————————————————————-

RRM-GRAND PALAIS / Paris / Haïti à l’honneur

Jusqu’au 15 Février 2015.

Un voyage à travers deux siècles de l’histoire de la production artistique haïtienne qui sera proposé aux visiteurs dans cet établissement prestigieux.

Une grande première pour Haïti puisque l’exposition englobe tous les aspects de l’art haïtien (sculpture, peinture, video et installation).

Dans la grande cour, il y aura également l’ambiance de Rara de chez nous.

————————————————————————————-

L’actualité du monde aujourd’hui

DANS LE MONDE

Ce qu’il y avait vraiment au centre de la Terre

https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9couvert-quil-vraiment-au-centre-143704182.html

Un effrayant cochon mutant né en Chine avec un »visage humain » https://fr.news.yahoo.com/effrayant-cochon-mutant-né-chine-visage-humain-155805245.html

BONJOUR SANTE

La carence en vitamine D pèse sur les artères

https://fr.news.yahoo.com/carence-vitamine-d-pèse-artères-163106701.html

VIDEO. Le venin de serpent pour traiter l’épilepsie et la schizophrénie ? https://fr.news.yahoo.com/video-venin-serpent-traiter-lépilepsie-schizophrénie-163237763.html

————————————————————————————

L’actualité du monde, dans le passé

1633 Galilée arrive à Rome

Arrivé à Rome pour prouver devant le tribunal d’Inquisition que la terre tourne autour du soleil. En 1633, c’est un vieillard fragile, de près de 70 ans, qui arrive à Rome. Les amis de Galilée demandèrent que l’on eût pitié de lui, mais en vain.

Urbain VIIl cadre le procès de très près, pour lui faire produire l’effet politique attendu sans être trop dur envers le septuagénaire Galilée. L’instruction, confiée à un neveu du pape, limite le chef d’accusation : ainsi l’Inquisition ne pourra pas aller trop loin. Puis le procès est expédié en deux audiences. Il est purement formel. Aucun débat d’idées. La sentence sera prononcée le 22 juin.

1743 Naissance de Joseph Banks, introduisit en Europe l’eucalyptus, l’acacia et le mimosa.

Sir Joseph Banks, né le 13 février 1743 à Londres et mort le 19 juin 1820 à Londres, fut un naturaliste et botaniste britannique qui participa au premier voyage de James Cook autour du monde (1768-1771). Lors de ce voyage, il découvre le Brésil (où il décrit le bougainvillier) et d’autres régions d’Amérique du Sud, Tahiti, la Nouvelle-Zélande et finalement la côte Est de l’Australie. Il rapporta de cette expédition d’abondants matériaux.

Il organise de nombreux voyages d’exploration dans le Pacifique et dans les Caraïbes

Banks a peu écrit, mais il forma de précieuses collections qu’il ouvrait à tous ceux qui voulaient les consulter.

1822 Faucheuse mécanique brevetée

La première faucheuse mécanique fut brevetée en 1822 par l’américain Jeremiah Bailey.

1866 Premier vol de banque dans le monde : Bank of Liberty, dans le Missouri

La guerre de Sécession vient de se terminer. La situation est très troublée. Alors que Jesse James se rend dans un camp Nordiste pour déposer les armes, il est attaqué et blessé en chemin. Ceci amène la famille à quitter le Missouri pour le Nebraska où elle vit en petits fermiers et s’endette auprès des banques. La rancœur vis-à-vis de ces dernières amène les frères à attaquer la banque locale le 13 février 1866 : c’est la première attaque de banque en temps de paix, et les voleurs empochent 62 000 $. Le 30 octobre de la même année, Jesse et Frank attaquent une nouvelle banque à Lexington. Ils profitent de la surprise (ce sont les premières attaques de banques) et de la mauvaise organisation de la police. Pendant 15 ans, ils vont vivre d’attaques multiples de banques et de trains.

1895 Les frères Lumière obtiennent un brevet d’invention pour leur cinématographe

Louis et Auguste Lumière déposent le brevet de leur caméra qui enregistre et projette des images : le « cinématographe ». L’appareil fonctionne avec une manivelle et peut entraîner le film à environ 20 images par seconde. Présenté, le 22 mars, à la Société d’encouragement à l’industrie nationale, et, le 17 avril, à la Sorbonne, le cinématographe ne représentait guère, dans l’esprit de ses créateurs, qu’une curiosité scientifique, à laquelle ils ne voyaient – ni ne souhaitaient – d’avenir commercial et encore moins artistique. Mais les frères Lumière vont multiplier les projections privées. Le 28 décembre, ils organisent à Paris la première séance publique payante en diffusant dix petits films dont « L’Arroseur arrosé »

1937 Parution de la bande dessinée Prince Vaillant

Harold Foster profite du désir manifesté par William Randolph Hearst de l’employer comme illustrateur pour lui proposer Prince Vaillant, une bande dessinée sur laquelle il travaille. Lorsque l’auteur raconte en quelques mots à Hearst de quoi parlera cette série, le magnat de la presse est si emballé qu’il propose à Foster l’exclusivité des droits sur Prince Vaillant s’il accepte de la publier dans ses journaux. La série débute le 13 février 1937, Foster la dessine jusqu’en 1971, puis fournit des scénarios à John Cullen Murphy jusqu’en 1980, date de sa retraite, à 88 ans.

Harold Rudolf Foster, dit Hal Foster, né le 18 août 1892 à Halifax Nouvelle-Écosse et décédé le 25 juillet 1982, est un auteur de bande dessinée canadiano-américain, créateur de Prince Vaillant.

Un film a été produit en 1955, à partir de ses bandes dessinées

1913 New York : Date mémorable dans l’histoire de l’art : l’Armory Show introduit pour la première fois l’art moderne en Amérique.

1960 Explosion de la première bombe atomique française dans le Sahara.

1915 Naissance Aung San, père de l’indépendance birmane.

Aung San étudie durant sa jeunesse l’histoire, la science politique et la littérature anglaise à l’Université de Rangoon. Il y fut élu secrétaire de l’Union des étudiants (RUSU), dont U Nu était le président.

À partir de 1938, il commence à lutter dans l’organisation nationaliste Dobama Asiayone contre l’occupation britannique. En août 1939, il est un des fondateurs du Parti Communiste de Birmanie (CPB), dont il devient le premier secrétaire général.

Il assiste en mars 1940 au Congrès National de l’Inde, mais à son retour, est accusé d’inciter à la révolte et forcé de s’exiler en Chine. Il tente d’y obtenir l’appui du Parti communiste chinois, mais il est intercepté par l’occupant japonais et transféré au Japon, où il rencontre le gouvernement japonais. Avec l’appui japonais, Aung San constitue l’unité des Trente Camarades, embryon de l’Armée pour l’indépendance birmane créée en décembre 1941 en Thaïlande. À la prise de Rangoon par les Japonais (mars 1942), Aung San est promu au rang de colonel puis de général.

Le 1er août 1943, l’indépendance de la Birmanie est proclamée par le Japon : Aung San devient le ministre de la guerre de l’État de Birmanie. Cependant, cette indépendance reste toute théorique car en pratique le nouvel État est intégré à la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale. Au fur et à mesure que croît l’impopularité des occupants (dont la victoire devient moins certaine), Aung San se rapproche secrètement des Alliés et des mouvements communistes, fondant avec ces derniers l’Organisation anti-fasciste de Birmanie. Finalement, il se range aux côtés des Alliés et, le 27 mars 1945, emmène ses troupes dans une révolte anti-japonaise, contribuant à chasser le Japon de Birmanie.

Après la guerre, en janvier 1946, Aung San devient le président de la Ligue anti-fasciste pour la liberté du peuple.

Il négocie en 1947 l’indépendance de la Birmanie avec les Britanniques (qui avaient réoccupé le pays), pour 1948. La Ligue antifasciste pour la liberté des peuples remporte les premières élections de l’indépendance (avril 1947), mais Aung San est assassiné le 19 juillet avec six de ses ministres à l’instigation de l’ancien premier ministre U Saw. Le 19 juillet est aujourd’hui le jour des martyrs en Birmanie.

Sa fille Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix en 1991, est une célèbre opposante politique de la junte militaire birmane.

1933 Naissance Paul Biya, président du Cameroun

Paul Biya est né le 13 février 1933 à Mvomeka’a (Cameroun), sous le nom de Paul Barthelemy Biya’a Bi Mvondo. Il est le second président de la République du Cameroun et est en fonction depuis le 6 novembre 1982.

Lorsque naît Paul Barthélemy Biya’a Bi Mvondo, le sud du pays est sous contrôle français, le Cameroun étant alors un « territoire sous mandat de la Société des Nations ». Il est fils d’un catéchiste, ancien séminariste, destiné à la prêtrise. Après ses études secondaires au lycée Général-Leclerc à Yaoundé, il passe successivement, à Paris, par le lycée Louis-le-Grand, l’université de la Sorbonne, l’Institut d’études politiques, où il obtient une licence en droit public en 1961, et l’Institut des hautes études d’outre-mer.

Dès 1962, il devient chargé de mission à la Présidence de la République dans le gouvernement du président Ahmadou Ahidjo. En 1968, il est nommé ministre secrétaire général à la Présidence, puis, en 1975, Premier ministre d’Ahidjo. Il devient président de la République le 6 novembre 1982 après l’annonce radiodiffusée par le président Ahidjo de sa démission le 4 novembre.

Le 6 avril 1984, une tentative de coup d’État, fomentée, selon certains, par Ahmadou Ahidjo réfugié en France, vise à assassiner Paul Biya. Pendant près d’une semaine des combats opposent l’armée, restée fidèle, à la garde présidentielle, composée d’hommes du Nord. Les mutins de la garde présidentielle sont exécutés. À la suite de ces événements, Paul Biya change d’orientation politique alors qu’il est encore entouré des anciens caciques de l’ex-président, souvent originaires du nord du pays.

En mars et avril 1991, les opérations de désobéissance civile « Villes mortes » et les émeutes le poussent à accélérer la mise en œuvre de sa promesse de libéralisation politique.

En 1992, lors des premières élections multipartites, il gagne face à John Fru Ndi grâce à une courte majorité obtenue de haute lutte. Depuis lors, il a successivement remporté l’élection présidentielle en 1997, en 2004 puis en 2011. L’opposition et la communauté internationale ont émis de nombreux doutes sur la validité des résultats de chacune de ses élections. Les doutes ont notamment portés sur la transparence de chacune des élections.

Paul Biya et le secrétaire d’État américain Colin Powell, le 16 septembre 2002 à New York.

Le 11 octobre 2004, il est reconduit pour un nouveau septennat après vingt-deux ans passés à la tête du pays, face à une opposition divisée, à l’issue d’un scrutin sujet à caution.

En décembre 2007, lors de son discours de fin d’année à la nation, il annonce son intention de modifier la Constitution qui limite alors le mandat présidentiel à deux exercices. Pour ce faire, il doit changer la loi 6.2 de la constitution en vigueur qui limite les mandats présidentiels. Il compte sur la majorité absolue que son parti possède à l’Assemblée nationale. Cette déclaration soulève beaucoup de remous au sein des populations et des partis politiques.

De nombreuses organisations, telle qu’Amnesty International, ont critiqué le régime de Paul Biya, accusé de restreindre les libertés fondamentales des Camerounais et de commettre des violations des droits de l’homme.

Le gouvernement camerounais réfute ces accusations. Il met tour à plusieurs de ses collaborateurs directs (Secrétaires généraux à la présidence de la république) en prison, pour avoir eu des ambitions présidentielles sous le couvert d’une opération baptisée « Épervier ».

Louis-Tobie Mbida séquestré à Mvolyé alors qu’il tente d’organiser une réunion politique.

Le 23 février 2011, ses services de sécurité se font remarquer en séquestrant Louis-Tobie Mbida, son probable adversaire aux élections présidentielles d’octobre 2011, dans un bâtiment appartenant à l’Église catholique.

Il est officiellement réélu le 21 octobre 2011, avec 77,9 % des voix (3 772 527, avec un taux de participation de 65,82 %). Sept candidats ont contesté le scrutin du 9 octobre, considérant qu’il y avait eu des fraudes, mais la Cour suprême a rejeté le 20 octobre un appel destiné à l’annuler.

Politique

Bien que le Révérend Michel Pierre Ayissi le donne à voir comme le « chef et guide spirituel de la nation camerounaise »6, dans le quotidien des Camerounais, on affirme avec opiniâtreté qu’il est féru d’ésotérisme7. Par ailleurs, en janvier 2011, il a été intronisé Nnom Ngui (un totem négatif en langue beti) par de non-initiés.

Pour ceux qui le connaissent bien [évasif], il est « la doublure du prince de Machiavel, imprévisible, prudent et attentif ». Il est, en outre, « prompt à temporiser devant des situations alarmantes ».

2008 Décès Henri Salvador, chanteur et guitariste de jazz français

Henri Gabriel Salvador, né à Cayenne, en Guyane, le 18 juillet 19171 et mort à Paris le 13 février 2008, est un chanteur et humoriste français. Compositeur et guitariste, il joua à ses débuts dans des orchestres de jazz français. Sa longue carrière (débutée dans les années 1930), prend une nouvelle dimension lorsqu’il entame à partir de 1948, une carrière de chanteur.

Artiste populaire, apprécié d’un large public, on lui doit de nombreuses chansons qui aujourd’hui encore demeurent dans les mémoires : Syracuse ; Maladie d’amour ; Le Loup, la Biche et le Chevalier (Une chanson douce) ; Le lion est mort ce soir ; Dans mon île3 ; Le travail c’est la santé ; Zorro est arrivé4 ; Jardin d’hiver…

Sacha Distel et lui sont les deux seuls chanteurs français de variété à figurer dans le Dictionnaire du Jazz5, chacun ayant bien connu Ray Ventura, Sacha Distel étant son neveu et Henri Salvador chanteur à ses débuts dans son orchestre.

Son corps repose au cimetière du Père-Lachaise, à Paris, non loin de celui d’Édith Piaf.

Biographie

Henri Salvador naît au 19, rue de la Liberté, à Cayenne, le 18 juillet 1917. Son père Clovis Salvador, fonctionnaire des Impôts, et sa mère Antonine Paterne, fille d’une amérindienne caraïbe, sont tous deux natifs de Guadeloupe : son père de Morne-à-l’Eau, et sa mère de Port-Louis6. Le jeune Henri débarque du paquebot Pérou au Havre le 16 août 1929, à l’âge de 12 ans, en compagnie de toute sa famille7. Il est le benjamin d’une fratrie comprenant sa sœur Alice et son frère André, avec lequel il chantait en duo au début de sa carrière, et avec qui il fit les beaux jours du Jimmy’s, à Paris et à Biarritz. Son frère reçut le Grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros en 1947 pour Hey-ba-ba-re-bop avec l’orchestre d’André Ekyan.

Billet de voyage de la famille Salvador rejoignant la France à bord du Pérou en 1929.

Henri Salvador est par ailleurs le père biologique du photographe Jean-Marie Périer, conçu lors d’une liaison avec l’actrice Jacqueline Porel. L’enfant a ensuite été reconnu par François Périer. Les circonstances de la rencontre entre Jean-Marie Périer et son père naturel à Los Angeles en 1982 sont relatées dans son autobiographie Enfant gâté9.

Il se marie en 1940 avec une jeune Corse, Lili Susini, qui l’accompagnera pendant son périple sud-américain avec l’orchestre de Ray Ventura jusqu’à son retour en France en 1945. Il se remarie avec Jacqueline Garabédian en 1950. Après la mort de sa seconde épouse en 1976, Henri Salvador se remarie, en mai 1986, avec Sabine de Ricou, de qui il divorcera en 1995.

En novembre 2001, il épouse Catherine Costa, femme de radio et productrice d’émissions télévisées.

La jeunesse

Enfant du paradis au cirque Medrano, il s’esclaffe si fort sur les gradins que le clown Rhum lui demande de revenir tous les dimanches, lui apprenant des gags en échange de ce rire communicatif. Ayant obtenu de justesse son certificat d’études, il exerce de nombreux petits boulots mais sans succès. Timide mais comprenant que son rire est son arme, il fait le pitre devant les terrasses des cafés parisiens et décide d’arrêter ses études à 15 ans, ce qui désespère son père.

Influencé par sa tante Léona Gabriel qui chante dans un cabaret parisien, il apprend la musique (trompette et violon, instruments dont joue son père, mais surtout la batterie et la guitare). En 1933, un de ses cousins lui fait entendre les disques de Louis Armstrong et Duke Ellington. Fasciné par le jazz, il écoute cette musique à longueur de journée jusqu’au jour où il accompagne son frère André dans des cabarets parisiens. Ses talents de musicien, mais aussi d’humoriste, le font connaître et apprécier du public. En 1935, ils jouent au Jimmy’s Bar, cabaret renommé de l’époque. Django Reinhardt qui trouve des parfums tropicaux dans le jeu d’Henri l’engage alors comme accompagnateur.

En septembre 1937, il est affecté pour son service militaire dans un régiment d’infanterie dans l’Est de la France puis est muté à Paris, grâce aux relations du patron du Jimmy’s, dans le 213e régiment d’infanterie. À nouveau confronté au racisme et peu fait pour la vie de caserne, il déserte et est emprisonné dans la prison militaire de Maisons-Laffite. Réintégré, il est envoyé en juin 1940 sur le front Nord. La guerre est rapidement remportée par les Allemands, si bien qu’il est contraint de revenir à Paris en pleine débâcle.

Le musicien

En 1941, il fuit la France occupée pour Megève. Il n’y reviendra qu’après la capitulation de l’Allemagne. Il revient en France dans la zone libre, d’abord comme chanteur d’orchestre à Nice puis en avril à Cannes (son frère le fait engager au Maxim’s comme guitariste dans l’orchestre de Bernard Hilda où Ray Ventura le remarque). Il fait partie de décembre 1941 à décembre 1945 de l’orchestre de Ventura lors de son séjour en Amérique du Sud — Brésil, Argentine, Colombie, Uruguay, etc. Il part seul, sans son frère qui était pourtant le leader de leur duo, signant les contrats. Il y exerce ses talents de guitariste-chanteur, et de comique, avec une imitation de Popeye. C’est là qu’il connaît son premier succès personnel, « sauvant » la première soirée de l’orchestre de Ray Ventura au casino d’Urca (Rio de Janeiro) par son imitation de Popeye puis l’interprétation de Maladie d’amour13. Ventura revient à Paris en 1945 mais Henri accepte un contrat pour effectuer une tournée solo au Brésil. Lorsqu’il retrouve son frère André le 5 décembre 1945, ce dernier souhaite reformer leur duo mais Henri, devenu une vedette, refuse, ce qui provoque une douloureuse rupture affective11. Il réintègre l’orchestre de Ventura puis, lassé d’être le fantaisiste surtout reconnu pour son jeu scénique, monte son propre orchestre en 1946, avec succès. En 1947, il propose au directeur de Bobino de l’embaucher en vedette à part entière, prenant le pari de n’être payé que par les entrées. Dès sa première scène le 18 octobre 1947, il rencontre le succès qui lance sa carrière de « chanteur créole ». Il participe, en 1949, au film Nous irons à Paris, de Jean Boyer, aux côtés de l’orchestre de Ray Ventura, des Peter Sisters, de Martine Carol et d’autres vedettes de l’époque.

En 1949, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros, et passe à l’ABC, le temple des music-halls parisiens, dans la revue de Mistinguett Paris s’amuse. C’est là qu’il rencontre Jacqueline Garabédian, étudiante égyptienne qui devient son épouse le 24 janvier 1950 et son imprésario11.

Par la suite, devenu chanteur, il fut accompagné par plusieurs musiciens tels que Philippe Gérard, Henri Leca, Jack Diéval, surnommé le « Debussy du jazz »14, Joe Boyer, Michel Legrand… Il fit toujours en sorte de combiner sur ses albums chansons très fantaisistes et chansons douces, bien que le grand public se montre plus enthousiaste sur les premières, tandis que la concurrence était sévère dans le domaine des secondes (André Claveau, Georges Ulmer, etc.).

Le chanteur populaire

En 1956, sous le pseudonyme d’Henry Cording – en référence à recording (enregistrement en anglais), il est l’un des premiers à interpréter des airs de rock ‘n’ roll15 en français. Il s’agit, en fait, de parodies de ce nouveau style de musique alors en vogue aux États-Unis.

Parallèlement, la même année, il enregistre un 45-tours à la guitare jazz, intitulé Salvador plays the blues.

C’est en débutant dans l’Orchestre de Ray Ventura qu’Henri Salvador révèle ses qualités d’interprète et de fantaisiste. Il y fait la rencontre déterminante de Bernard Michel et Maurice Pon, avec qui il écrira de nombreux succès : Le Loup, La Biche et Le Chevalier (communément appelée « Une chanson douce »), Le travail, c’est la santé, Dans mon île, Croqu’Soleil, Les Bestioles etc. La complicité de Bernard Michel et Henri Salvador engendre plus de quarante-cinq ans de créations artistiques fructueuses, telles que : Ah Ah Ah, Ma Doudou, Twist SNCF, Zorro est arrivé, Minnie, petite souris, Tout ça, c’est pas grave, Monsieur Boum Boum, J’étais une bonne chanson, Une Femme d’affaires, Pauvre Jésus-Christ, Le Voyageur, Une Blonde en Or, Les Aristochats16, C’est pas la joie, J’aime tes genoux17, etc. Sa carrière prend un tournant dans les années 1960, en grande partie grâce aux émissions de variétés de Maritie et Gilbert Carpentier, dans lesquelles il interprète des chansons humoristiques, qui le consacreront comme chanteur populaire : Faut rigoler, Juanita Banana, etc. Il obtient même, en première partie de soirée, sa propre émission, intitulée « Salves d’Or », qui connaîtra plusieurs éditions.

Il crée en 1964 son propre label, « Rigolo », qui publiera dorénavant tous ses disques jusqu’en 1984, ainsi que ceux de quelques autres artistes : Tiny Yong, Jacky Moulière, Baris Manço, les Bretell’s, Jacqueline Boyer, Audrey…

Supporter du Paris Saint-Germain depuis le début des années 1970, Henri Salvador possédait quatre abonnements à vie au Parc des Princes depuis l’ère Hechter. Le club était en effet dans une mauvaise passe financière et Daniel Hechter a demandé à ses amis de mettre la main à la poche. En contrepartie de 10 000 francs de dons, Hechter a offert un abonnement à vie au Parc pour tous les matches du club. Henri Salvador en prit quatre.

Le 19 septembre 1976, sa femme Jacqueline meurt d’un cancer. Il sombre alors dans une grave dépression et perd son manager11. Son imprésario Charley Marouani le convainc de venir quelques jours à Tahiti chez un autre de ses artistes, Jacques Brel, séjour qui lui redonne le goût de la musique.

En 1979, il participe au conte musical Émilie Jolie, écrit par Philippe Chatel, dans lequel il incarne le conteur, et interprète trois chansons, dont l’une avec Françoise Hardy et Émilie Chatel.

Certains de ses innombrables succès ont été repris sur disque par d’autres artistes, en particulier Le Loup, la Biche et le Chevalier (plus connu de tous sous le titre Une Chanson Douce). Enzo Enzo ou Thierry Gali, entre autres ont repris ce titre dans leurs albums, à destination d’un jeune public. De 1971 à 1975, il participe, avec bonheur, à plusieurs séries de variétés pour la jeunesse produites sur la Première Chaîne de télévision par Gilbert Richard. Notamment, il compose et interprète l’indicatif de son émission du mercredi après-midi : « Papa Tête en l’Air ».

Éclipse et rebond

Sa carrière connaît une éclipse dans les années 1980 et 1990. Il passe même alors auprès des jeunes pour un musicien « ringard », et la télévision ne le montre plus. Le chanteur se consacre alors surtout à la pétanque, dont il est un joueur de haut niveau20. Il publie un album de bande dessinée sur le sujet, Passion… Pétanque21, et invente même des boules : une première série est commercialisée d’abord par le fabricant JB, puis il dépose trois brevets pour la boule de haute technologie « VMS Plot ».

Essentiellement reconnu comme chanteur fantaisiste (alternant de fréquents succès de chansons drôles et de rares succès de chansons douces), ce qu’il regrette parfois, il renoue avec le jazz avec l’album Monsieur Henri enregistré à New York en 1994 et qui est un grand échec artistique et commercial.

En 2000, Keren Ann et Benjamin Biolay grâce au mécénat de Philippe Ulrich, lui offrent l’occasion de revenir au sommet avec son disque Chambre avec vue et son titre phare : Jardin d’hiver. La collaboration avec Benjamin Biolay s’envenime quelque temps plus tard24 mais n’empêche pas le retour gagnant du crooner jazzy.

Henri Salvador s’est également prêté au doublage de films d’animation, en prêtant sa voix en 1989 au crabe Sébastien dans La Petite Sirène, des Studios Disney. En 2006, à l’occasion de la sortie DVD du film, il réenregistra également les dialogues de sa suite, La Petite Sirène 2 : Retour à l’océan, dialogues confiés à un autre comédien sur la version originale de 2000.

Parolier pour de nombreux artistes, notamment pour Régine, Sheila, il a fait connaître au grand public Keren Ann. Plusieurs musiciens, comme Laurent Voulzy, Gabriel Yared, Eddy Mitchell et Art Mengo, ont composé pour lui.

Son dernier album, intitulé Révérence, sort fin octobre 2006. Il met fin à sa carrière active lors d’un dernier spectacle donné au Palais des congrès de Paris le 21 décembre 2007.

Entre les deux tours de l’élection présidentielle française de 2007, Henri Salvador a participé à un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy, au cours duquel il a pris la parole26 en faveur de son candidat.

Il meurt le 13 février 2008 d’une rupture d’anévrisme à son domicile parisien, place Vendôme, à l’âge de 90 ans. Sa dernière émission enregistrée sera celle de Laurent Baffie sur Europe 1, enregistrée quelques jours avant sa mort et diffusée le 10 février 2008. Ses obsèques ont eu lieu le 16 février 2008 en l’église de la Madeleine à Paris, en présence de Nicolas Sarkozy et du Prince Albert de Monaco, avant qu’il ne soit inhumé au cimetière du Père-Lachaise (97e division).

Recherches : Nadeige CAJUSTE

Sources : 366jours.free.fr / sudouest.fr / lessignets.fr / fr.news.yahoo.com / alterpresse.org /

haiti-reference.com/haitilibre.com/isere-annuaire.com / http://fr.wikipedia.org /

http://www.haiticulture.ch / http://www.ephemeride.com / http://www.magicmaman.com/prenom/,adelphe,2006200,10968.asp /

http://www.hellocoton.fr / http://expressorion.com / www.lodace.net / http://www.labougeotte.fr / http://moretta.over-blog.com /

http://www.aufeminin.com / http://www.un.org/fr/events/ / www.biography.com

visionsansfrontieres@radiovision2000haiti.net

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/ephemeride-du-jour-13-fevrier-2005-deces-de-lucia-marto-dernier-temoin-de-la-vierge-a-fatima/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires