Éphéméride du jour,… 23 octobre 1940, Naissance de (Pelé) Edson Arantes do Nascimento. Footballeur brésilien

Ephéméride du Jour

(Pelé )Edson Arantes do Nascimento, Sportif né le 23 octobre 1940.

En 1956, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, intègre en tant que footballeur professionnel le club brésilien Santos. Le « roi » Pelé ne tarde pas à montrer tout son talent. Il remporte deux ans plus tard sa première coupe du monde avec l’équipe du Brésil, qui sera suivie par deux autres en 1962 et 1970. Joueur innovant, son palmarès compte également deux coupes d’Amérique du Sud et de nombreux autres trophées. Pelé devient une légende vivante avec ses 1281 buts inscrits en 1363 rencontres. Il est sacré meilleur joueur du XXème siècle par la Fifa. Après s’être retiré des terrains de foot en 1977, il est nommé ministre des Sports du Brésil, de 1994 à 1998.

Aujourd’hui, 23 OCTOBRE 2014

296ème jour de l’année, 43ème semaine de l’année

69 jours avant la fin de l’année.

UN FAIT A RETENIR

23 octobre 1814 Première chirurgie plastique

C’est à Chelsea, en Angleterre, qu’est pratiquée la première intervention de chirurgie plastique moderne. Près de 200 ans plus tard, la pratique est devenue presque aussi courante que d’aller chez le boulanger…

JOURNEES NATIONALES

Fête nationale de la Hongrie

La Pensée du Jour

« On ne reçoit pas la sagesse, il faut la découvrir soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner. »

Marcel Proust

————————————————————————————-

PRENOM DU JOUR

Saint Jean mais aussi Arnould Mélodie, Seurin.

Saint Jean de Capistran Réforma l’ordre des franciscains, au XVe siècle, devint légat du pape et fut un prédicateur remarqué dans toute l’Europe. Les Jean sont drôles et généreux. Leur couleur : le jaune et leur chiffre : le 3

————————————————————————————-

Aujourd’hui

Jeudi 23 octobre 2014 Nouvelle Lune

Vendredi 31 Octobre 2014 Premier Quartier

L’Ere de la Balance, comprise entre le 23 Septembre et le 23 Octobre

————————————————————————————-

LE CULTUREL CHEZ NOUS

————————————————————————————-

MIZIK LAKAY

TRANSIT musical

Richard Cavé

Pour découvrir la musique de Richard Cavé et de Tina « A TES COTES », cliquez sur le site :

http://www.youtube.com/watch?v=mvkPPfsfbkQ

Richard Cavé chantait déjà avec son père, un talent très commun dans cette famille. Il a commencé à jouer au piano à 9 ans quand son père lui acheta son premier Keyboard, mais qu’il lui enleva quand il remarqua que ses études étaient affectées, comme c’est un passionné de ce qu’il fait. Alors, il continua, en douce, à faire de la musique et aida même le groupe Kdans à réaliser leur premier album. Il bosse avec le groupe Papash, co-produit avec son cousin Alan Cavé, du groupe Zin, le tube « Chéri Mennen’m Ale », compose les plus gros tubes du groupe King Posse dont il était membre, puis une fois encore avec Kdans sur leur 2ème album sur le titre « Valérie » « C’est trop marrant, mon père adorait ces morceaux mais ne savait pas que c’était moi qui les produisait ! » Après ces succès-la, il part faire ses études, lui aussi à New York.

——————————————————————————————–

GALERIE MONNIN

Jeudi 23 octobre-Peinture / 4:00 pm

Exposition des œuvres de Gérard Fortuné ainsi que la première monographie autour de sa vie et de son œuvre. L’exposition sera ouverte jusqu’au 30 novembre 2014. Vernissage & vente signature – 19 rue Lamarre, Pétion-Ville – tél : 2816 8464 / 3808 2734

——————————————————————————————–

ALLIANCE FRANÇAISE CAP-HAÏTIEN

Jeudi 23 octobre-Cinéma / 6:00 pm

Projection de « Poison violent » de Katell Quillévéré, dans le cadre du cycle du cinéma français contemporain

ALLIANCE FRANCAISE CAP-HAITIEN / Rue 15 B-D, Cap-Haïtien – tél : 4687 3469 / 2260 3290

——————————————————————————————–

FOKAL

Vendredi 24 octobre-Théâtre / Perfomance finale de « Amour, souviens-toi que tu es à moi », sous la direction de Marilena Crosato, dont le chantier a commencé le 11 octobre

FOKAL / 143 Ave Christophe, P-au-P

——————————————————————————————–

INSTITUT FRANÇAIS D’HAITI

Vendredi 24 octobre-Cinéma / 7:00 pm

« Nuit court métrage haïtien » : Le bon, le méchant et l’apprenti, d’Amiral Gaspard (19’) ;

Ma belle mère bien-aimée, de Fabrice Pierre (19’) ;

Pain quotidien, de Wendy Desert (10’)

Les héritiers, de Marc Henry Valmond (19’) ;

The Artist, de Ossela Chery (2’)

IFH / 99, Bois Verna, P-au-P – Entrée libre

——————————————————————————————–

FLOYE BAR RESTO

Vendredi 24 octobre-Littérature / 11:00 am – 5:00 pm

Vente signature de six livres de Gary Victor

FLOYE BAR RESTO / 78 rue Capois, PAP

——————————————————————————————–

CAFE TRIO

Vendredi 24 octobre-Reggae / 9:00 pm

Rebel Layonn et Kiko tru rasta (pause avec Aniblanchet)

CAFE TRIO / 117 rue Louverture, Pétionville – tél : 3712 1212 – US $15.00

————————————————————————————-

Lycée national de Mirebalais. / 39e EDITION DE LIVRES EN LIBERTE

Samedi 25 octobre 2014 / 10h du matin

Une initiative de la Bibliothèque Georges Castera En partenariat avec la Direction nationale du livre (Dnl.

INVITEE D’HONNEUR : YANICK LAHENS.

————————————————————————————-

Fokal | grande exposition intitulée « Nos écrivains préférés »

JUSQU ‘AU 25 OCTOBRE 2014 / 9H A 16H

————————————————————————————-

Fokal / DEUXIEME EDITION DE LA NUIT DU COURT METRAGE HAÏTIEN, UN VERITABLE VOYAGE DE DECOUVERTE DU CINEMA LOCAL.

JUSQU’AU 25 OCTOBRE 2014

Une initiative de l’Association Haïti cinéma, FOKAL et Ciné Institute.

Ce festival est l’occasion de découvrir les talents de demain avec « Telefòn FILM », rendre hommage à Arnold Antonin et vivre le « ciné-slam » du Collectif feu vers.

————————————————————————————-

CONCOURS DE PHOTOGRAPHIE / REPRESENTATION DE PORT-AU-PRINCE, LE SOIR

JUSQU’AU 25 OCTOBRE 2014

UNE INITIATIVE DU CENTRE CULTUREL BRESIL / HAITI ET L’AMBASSADE DU BRESIL.

Chaque participant aura à soumettre 3 photos. Au total, 20 participants seront éligibles pour constituer la collection de photos et l’exposition prévue pour bientôt !

————————————————————————————-

MAISON D’HAÏTI

Samedi 25 octobre-Rencontre / 18:30

Dîner-débat avec René Pierre, président de l’association Bamboche Lakay sur les créations d’écoles réalisées par l’association en Haïti

MAISON D’HAITI / 18-20 rue Bisson, 75020 Paris

——————————————————————————————–

GARDEN STUDIO

Samedi 25 octobre-Compas

T-Micky et K-Zino avec le Dj Valmix et Mr Smoke ainsi que Emmery comme star invité

GARDEN STUDIO / 101 rue Grégoire, Pétion-Ville – tél : 3496 3424

——————————————————————————————–

PARC HISTORIQUE DE LA CANNE-A-SUCRE

Samedi 25 et dimanche 26 octobre-Artisanat en fête / 10:00 am – 6:00 pm

8e édition Artisanat en fête, avec exposition de produits d’environ 200 artisans du pays

PARC-HISTORIQUE-DE-LA-CANNE-A-SUCRE / Tabarre (au nord-est de Port-au-Prince

Une initiative du Nouvelliste et de l’Institut de recherche et de promotion de

l’art Haïtien (Irpah)

Entrée 300.00 gourdes, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et 200.00 gourdes pour les enfants de plus de 12 ans).

——————————————————————————————–

CENTRE DE DANSE DU MARAIS

Dimanche 26 octobre-Danse / 14:00 – 17:00

Atelier de danses afro-haïtiennes Pétro-Rara, avec Nerlande Bazelais, danseuse et professeure de danse CENTRE DE DANSE DU MARIAS / 41 rue du Temple, 75004 Paris

——————————————————————————————–

7 ans pour la Compagnie de théâtre AMI

Pour son septième anniversaire, la Compagnie de théâtre AMI organise une tournée nationale.

Café des copains / Dimanche 26 octobre / 17h

Pièces théâtrales : J’avais 12 ans, L’anglais tel qu’on le parle, La confiance trahie, Miss Anamax…Pièces mises en scène par Patrice D. Frédéric.

Café des copains, Route de Bois-Verna, en face de la 3e Ave du Travail.

————————————————————————————-

ALLIANCE FRANCAISE

JUSQU’AU 30 OCTOBRE 2014

RENDEZ-VOUS DU CINEMA FRANÇAIS

TOUS LES JOURS

————————————————————————————-

JACMEL

JUSQU’AU 31 OCTOBRE 2014

DUMAS, #11, RUE SEYMOUR PRADEL

JEAN METELLEUS, MORT LE 4 OCTOBRE,

DECOUVREZ CETTE PERSONNALITE NEE A JACMEL, EN TEXTE ET IMAGES.

————————————————————————————-

ERAH/ISERSS-UEH | EXPOSITION

JUSQU’AU 10 NOVEMBRE 2014

EXPOSITION DES ŒUVRES DE L’ARTISTE DE RECUPERATION WABBA UP KING INTITULEE : « WABBA, REGARD VERS L’INFINI ».

L’ACTUALITE DU MONDE, AUJOURD’HUI

DANS LE MONDE

Les États-Unis envoient des armes à l’État islamique par erreur

https://fr.news.yahoo.com/%C3%A9tats-unis-envoient-armes-%C3%A0-105638688.html

Facebook : Pourquoi il n’y aura jamais de bouton « dislike »

https://fr.news.yahoo.com/facebook-pourquoi-n-aura-jamais-bouton-dislike-095019555.html

DANS LA RUBRIQUE SANTE

Une enquête de « 60 Millions de consommateurs » insiste sur les risques que représentent 28 produits d’hygiène pour bébé sur le plan toxicologique…

https://fr.pourelles.yahoo.com/produits-soin-b%C3%A9b%C3%A9-dangereux-105301368.html

Un exploit scientifique, Un Bulgare de 40 ans, totalement paralysé des jambes après une agression au couteau, remarche peu à peu

https://fr.news.yahoo.com/video-sante-premi%c3%a8re-m%c3%a9dicale-mondiale-232849840.html?vp=1

————————————————————————————-

HAITI

23 Octobre 1879 Choix de Louis-Félicité Salomon comme président d’Haiti

Ancien ministre des Finances de Soulouque, Salomon, qui s’était refugié à l’étranger après la chute de l’Empereur et dont les biens avaient été confisqués par le gouvernement de Geffrard, revint donc au pays après le départ de Boisrond Canal (17 Juillet 1879). Il devint le choix de l’Assemblée Nationale après qu’il eut dispersé le gouvernement provisoire formé après le départ de Canal.

23 Octobre 1934 Jacques Roumain, accusé par le gouvernement de Vincent de complot, est condamné à trois ans de prison

Le procès s’était tenu pendant trois jours (15 au 17 octobre) devant une cour militaire. Durant sa période de détention, il contacta le paludisme et ne s’en remit jamais tout à fait

————————————————————————————-

L’actualité du monde, dans le passé

23 octobre 1596 Naissance Né en Bretagne de Daniel Hay du Chastelet, écrivain français, académicien français

Il était le frère puîné de Paul Hay du Chastelet. C’était un controversiste et un mathématicien dont les ouvrages furent, après sa mort, jetés au feu par son neveu, Le marquis Hay du Chastelet, qui ne pouvait les comprendre.

Élu à l’Académie le 26 février 1635, il semble l’avoir peu fréquentée. Mort le 20 avril 1671.

23 octobre 1925 Naissance José Freire Falcao, cardinal brésilien, archevêque émérite de Brasilia.

José Freire Falcão, né le 23 octobre 1925 à Ereré au Brésil, est un cardinal brésilien, archevêque émérite de Brasilia depuis 2004.Après avoir suivi sa formation au séminaire de Prainha, José Freire Falcão a été ordonné prêtre le 19 juin 1949 pour le diocèse de Limoeiro do Norte (Brésil).Il a consacré son ministère sacerdotal entre des charges paroissiales, et l’enseignement dans des écoles et petits séminaires.Nommé évêque coadjuteur de Limoeiro do Norte au Brésil le 24 avril 1967, il est consacré le 17 juin suivant et en devient évêque titulaire deux mois plus tard, le 19 août.Il est ensuite nommé archevêque de Teresina le 25 novembre 1971, puis archevêque de Brasilia le 15 février 1984. Il se retire de cette charge à 78 ans, le 28 janvier 2004. Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 28 juin 1988 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Luca a Via Prenestina.

23 octobre 1941 Naissance Igor Smirnov, président de la République de Transnistrie moldave

Igor Nikolaïevitch Smirnov né le 23 octobre 1941 à Petropavlovsk-Kamtchatski (URSS), est un homme politique moldave, président de la République moldave du Dniestr autoproclamée de 1er décembre 1991 à décembre 2011.Igor Nikolaïevitch Smirnov est d’origine russe et est né dans l’extrême-orient soviétique, dans la péninsule du Kamtchatka où son père avait été relégué pour « activités anti-soviétiques ». Il s’établit en République socialiste soviétique de Moldavie en 1986. Certains prétendent qu’il a servi dans l’appareil du parti communiste de la République socialiste soviétique de Moldavie, mais il était inscrit comme machiniste à l’usine Elektromach dans la partie moldave de la Transnistrie, et il s’est présenté contre le candidat du Parti communiste en 19901. D’autres affirment que quelles que soient ses étiquettes, il n’a jamais cessé de servir le KGB/FSB2.Sa carrière commence lorsque les roumanophones de la République socialiste soviétique de Moldavie commencent à réclamer le rattachement à la Roumanie, en 1989-1990. Les russophones de la république, pour la plupart nouveaux venus comme Smirnov lui-même, commencent à craindre de se retrouver en situation de minorité dominée, voire d’être expulsés, et forment l’organisation Interfront. Mais ils ne sont localement majoritaires qu’à l’est du Dniestr (région qui n’a jamais appartenu à l’ancienne principauté de Moldavie, que les russophones appellent : Пpиднecтpoвьe /« Pridniestrie », et les roumanophones : « Transnistrie »). C’est dans la partie de la « Transnistrie » appartenant à la RSS de Moldavie qu’Igor Smirnov proclame unilatéralement, le 2 septembre 1990, la République socialiste soviétique moldave de Pridniestrie, au Soviet suprême de laquelle il est aussitôt élu en qualité de président. La première revendication de cette entité est de demeurer en URSS au cas où la Moldavie ferait sécession. Lorsque l’été 1991 la Moldavie et l’Ukraine proclament leur indépendance par rapport à l’URSS, Igor Smirnov proclame, lui, son maintien dans l’Union. La 14e armée soviétique, commandée par le général Alexandre Lebed, devient la protectrice de la Pridniestrie dont Igor Smirnov est proclamé président le 1er décembre 1991, une semaine avant la désintégration de l’Union soviétique. Lors de celle-ci, il déclare unilatéralement l’indépendance de la République moldave du Dniestr (non reconnue par la communauté internationale), le maintien du Parti communiste, de l’écriture cyrillique (y compris pour le « moldave ») et du drapeau de la RSS moldave (alors que la Moldavie adopte un nouveau drapeau).Les autorités moldaves essaient en 1992 de s’emparer de la Transnistrie, mais sont militairement vaincues par la 14e armée russe du général Alexandre Lebed, augmentée de volontaires cosaques. Depuis, la Pridniestrie, ou Transnistrie, est indépendante de facto, tandis que les autorités moldaves lui reconnaissent de jure le statut de région autonome au sein de la Moldavie. La Pridniestrie a connu quatre élections présidentielles (1991, 1996, 2001 et 2006) qui ont toutes permis à Igor Smirnov de se maintenir au pouvoir sans que leur déroulement ait été jugé équitable. Lors de l’élection du 9 décembre 2001, Smirnov a reçu 81,9 % des voix contre deux candidats ne servant qu’à donner le change. Chacun de ces deux candidats a obtenu moins de 5 % des voix. Le 10 décembre 2006, il a été réélu par 82,4 % des voix. Les informations provenant de Pridniestrie sont largement lacunaires et partiales car proviennent principalement de journaux moldaves et ukrainiens. Il est néanmoins communément admis que Smirnov régit la République de manière quasi dictatoriale. Le rapport du Département d’État des États-Unis de 2003 sur les Droits de l’homme remarque que « le droit des citoyens à changer leur gouvernement a été fortement réduit en Pridniestrie […] Avant l’élection « présidentielle » de 2001, les autorités ont interdit un parti d’opposition et un mouvement de jeunesse, fermé le journal d’un parti de gauche […et ] refusé d’enregistrer un candidat potentiel à la présidence. » Des observateurs électoraux ont noté que lors de l’élection présidentielle de 2001 Smirnov avait obtenu 103,6 % des voix dans le nord de la République Igor Nikolaïevitch Smirnov est surnommé par ses concitoyens « le shériff de Tiraspol ».Lors du scrutin présidentiel de décembre 2011, Smirnov est battu dès le premier tour avec 24,82 % des voix. Evgueni Chevtchouk lui succède à la tête de la république non reconnue

23 octobre 1749 Naissance Nicolas Appert, inventeur de l’appertisation

Nicolas Appert (dit par erreur François1, Nicolas-François, Charles ou Charles-Nicolas2), né le 17 novembre 1749 à Châlons-sur-Marne3 et mort le 1er juin 1841 à Massy, est un inventeur français.

Il est le premier à mettre au point une méthode de conservation des aliments en les stérilisant par la chaleur dans des contenants hermétiques et stériles (bouteilles en verre puis boîtes métalliques en fer-blanc). Il crée en France la première usine de conserves au monde. Neuvième enfant d’un couple d’aubergistes de Châlons-sur-Marne (aujourd’hui Châlons-en-Champagne), Nicolas Appert se familiarise dès sa jeunesse avec les métiers de cuisinier et de confiseur, et avec les modes de conservation des denrées alimentaires .En 1772, il entre au service de bouche du duc palatin Christian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld au château de Zweibrüken en Allemagne, puis, à la mort de ce dernier en 1775, il reste comme officier de bouche au service de la comtesse de Forbach Marianne Camasse, veuve de Christian IV, en son château de Forbach (département de la Moselle) jusqu’en 1784, date à laquelle il quitte Forbach et s’installe à Paris. Il y ouvre, au 47 rue des Lombards, une boutique de confiseur à l’enseigne de la Renommée. Il épouse en 1785 Élisabeth Benoist, dont il aura trois filles. Dans cette boutique de détaillant, après quelques années, Appert devient grossiste, emploie six employés, et a des correspondants à Rouen et à Marseille. Après s’être engagé dans l’action révolutionnaire dès 1789, et jusqu’en 1794, il devient président de la Section des Lombards et passe alors trois mois en prison. Il oriente ses travaux sur les solutions à apporter aux faiblesses des moyens de conservation de l’époque. Prenant en compte plusieurs critères (modification du goût, coût important et piètres qualités nutritives des produits salés, séchés, fumés et confits), il met au point le procédé qui rend possible la mise en conserve (appelée appertisation) des aliments en 1795, soit soixante ans avant Louis Pasteur et la pasteurisation. Installé à Ivry-sur-Seine, Nicolas Appert améliore sa découverte. La Verrerie de la Gare, créée en 1792 par Jean André Saget, lui fournira des bouteilles à large col pour ses essais de conserves pour la marine. Après maintes pressions auprès des amiraux, il parvient enfin à fournir la marine française. En 1802, il crée à Massy la première fabrique de conserves au monde, où il emploie une dizaine, puis une cinquantaine d’ouvrières. En 1806 il présente pour la première fois ses conserves lors de l’exposition des produits de l’industrie française mais le jury ne cite pas la découverte. À la même époque, la marine teste ses conserves : ce ne sont que des éloges, il décide alors d’en informer le gouvernement et de solliciter un prix. Le 15 mai 1809, il adresse au ministre de l’Intérieur Montalivet un courrier l’informant de sa découverte. Dans sa réponse du 11 août le ministre lui laisse le choix : soit prendre un brevet, soit offrir sa découverte à tous et recevoir un prix du Gouvernement, à charge pour Appert de publier à ses frais le fruit de ses découvertes. Nicolas Appert opte pour la seconde solution, préférant faire profiter l’humanité de sa découverte plutôt que de s’enrichir. Une commission est alors nommée4. Le 30 janvier 1810, le ministre notifie à Nicolas Appert l’avis favorable de la commission et lui accorde un prix de 12 000F. En juin, Nicolas Appert publie à 6 000 exemplaires L’Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales. Il doit en remettre 200 exemplaires au Gouvernement impérial ; dès juillet, toutes les préfectures en reçoivent, et diffusent l’information5. Trois éditions suivront en 1811, 1813 et 18316.Dès ce moment, sa méthode de conservation se voit copiée par les Britanniques. Ces derniers ne lui versent aucune compensation financière, et se contentent de l’honorer du titre symbolique de « bienfaiteur de l’humanité ». Utilisant la technique Appert, reprise dans un brevet déposé par Peter Durand, les Britanniques Bryan Donkin et John Hall remplacent les bouteilles de verre par des boîtes en fer-blanc. Celles-ci, beaucoup plus résistantes, permettent surtout de contenir de plus gros volumes, mais ont l’inconvénient de ne pouvoir s’ouvrir que très difficilement (la boîte sertie et l’ouvre-boîte n’arriveront que beaucoup plus tard).

Le déclin de la marine impériale de Napoléon, après la défaite de Trafalgar et le blocus continental, réduisent drastiquement la demande de conserves pour les voyages au long cours et pour les guerres. La concurrence des Britanniques, favorisés par un accès à un fer-blanc de meilleure qualité et moins coûteux, finit par ruiner Appert. En 1840, il cède son affaire à Auguste Prieur, qui poursuivra l’exploitation sous l’enseigne ‘Prieur-Appert’. Ce dernier révisera, sous le nom de Prieur-Appert, et conjointement avec Gannal, la cinquième édition en 1842 de L’Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales. Prieur-Appert cède à son tour, en 1845, l’affaire à Maurice Chevallier et un procès opposera les deux hommes sur le droit d’utiliser le nom d’Appert7.

Âgé de quatre-vingt-onze ans, veuf et sans argent pour s’offrir une sépulture, Appert meurt le 1er juin 1841 à Massy8, où son corps est déposé dans la fosse commune

23 octobre 1817 Naissance Pierre Larousse, lexicographe, encyclopédiste et éditeur

Pierre Larousse, né le 23 octobre 1817 à Toucy dans l’Yonne et mort le 3 janvier 1875 à Paris, est un pédagogue, encyclopédiste, lexicographe et éditeur français. Il est surtout connu pour les dictionnaires qui portent son nom, dont Le Petit Larousse.

Né dans la petite ville de Toucy dans l’Yonne en 1817 d’un père charron-forgeron et d’une mère cabaretière, il est un brillant élève déjà désireux de devenir encyclopédiste comme Diderot et obtient à 16 ans une bourse de l’université pour compléter sa formation à Versailles. De retour à Toucy, il devient, à 20 ans à peine, instituteur à l’école primaire supérieure. Pendant trois ans il cherche à renouveler la pédagogie en faisant appel à la curiosité des enfants avant de rejoindre Paris en 1840.Pendant huit années, il suit les cours gratuits de la Sorbonne, étudie au Conservatoire des arts et métiers, au Muséum national d’histoire naturelle et au Collège de France et fréquente de grandes bibliothèques. Il étudie le latin, le grec, la linguistique, le sanskrit, le chinois, la littérature française et étrangère, l’histoire, la philosophie, la mécanique et l’astronomie. En 1848, il entre à l’Institution Jauffret comme répétiteur ; il y restera trois ans. Larousse est maintenant répétiteur dans une institution parisienne, acquiert une propriété à Toucy où son désir secret de Bourguignon attaché à la terre est de cultiver la vigne. La Lexicologie des écoles primaires paraît en 1849. Une nouvelle édition de cet ouvrage est publiée en 1852 sous le titre Grammaire élémentaire lexicologique. C’est la première pierre d’un édifice monumental en gestation.

Il fonde en 1852 une maison d’édition avec Augustin Boyer, la Librairie Larousse, qui se développe rapidement. C’est le 1er mars 1852 que Pierre Larousse demande officiellement un brevet de libraire-éditeur. Le 23 octobre 1852, il reçoit l’autorisation d’exercer. Il a derrière lui plusieurs années de travail acharné. Son objectif est de tout savoir dans tous les domaines. Son autre souhait est aussi de préparer l’édition de manuels scolaires destinés aux écoles primaires, comme le Traité complet des analyses médicales. En 1856, est publié (avec l’aide de François Pillon) le Nouveau Dictionnaire de la langue française, l’ancêtre du Petit Larousse. Il est condamné par l’Église et mis à l’Index des Livres Interdits par le Saint-Office de l’Inquisition romaine. Son œuvre majeure fut le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. D’abord publié en fascicules entre 1864 et 1866, il les regroupe en 17 volumes de 1866 à 1876 et mit onze ans (jusqu’à sa mort) pour écrire ce dictionnaire de 22 700 pages. Pierre Larousse meurt de congestion cérébrale à Paris en 1875, l’année de la fondation de la société Larousse. Conformément à ses volontés, il est enterré civilement au cimetière Montparnasse (14e division)1. Nouveau Larousse illustré

Aujourd’hui, le patronyme de Larousse est devenu un nom commun et l’activité de la Librairie Larousse a pris un essor considérable depuis les premiers pas lors de l’installation à Paris, rue Pierre-Sarrazin puis rue Saint-André-des-Arts. La photographie, ci-contre, représente le Nouveau Larousse Illustré (en sept volumes) qui constituait le fleuron de la librairie Larousse au tout début du XXe siècle. En effet, la rigueur de son contenu (illustré de nombreux exemples et développements encyclopédiques) et, pour la première fois, l’introduction d’une iconographie riche et magnifique au service du texte constitue une avant-première dans le domaine de l’édition. Vendu à plus de 250 000 exemplaires, ce chef d’œuvre de l’édition française, dirigé par le grand lexicographe Claude Augé, rend à travers son titre un vibrant hommage au travail de Pierre Larousse. Cet ouvrage prestigieux est très recherché des collectionneurs. Il a également servi de modèle à la conception du Petit Larousse Illustré qui résume en un volume ce que le Nouveau Larousse illustré développait considérablement dans ses sept volumes.

Devise personnelle

« Instruire tout le monde et sur toute chose »

Devise du dictionnaire

« Je sème à tout vent »

Hommage posthume

Il existe une rue Pierre-Larousse à Paris (14e arrondissement) depuis 1890.

23 octobre 1875 Naissance Gilbert Newton Lewis, physicien et chimiste américain

Gilbert Newton Lewis (23 octobre 1875 – 23 mars 1946) est un physicien et chimiste américain.

Gilbert Lewis était connu pour sa théorie du partage d’électrons dans la liaison chimique et pour sa théorie des acides et des bases. Lewis développa la physique théorique par l’étude de la thermodynamique appliquée à l’équilibre chimique. Il a expliqué plusieurs aspects de la valence des éléments chimiques à l’aide des théories électroniques. En 1904, il proposa la règle d’octet qui décrit la tendance des atomes des éléments représentatifs à s’entourer par huit (8) électrons de valence. En 1916, il identifia la liaison covalente comme un partage d’électrons entre deux atomes, idée développée aussi par le physico-chimiste américain Irving Langmuir. En 1923, il proposa une théorie électronique des acides et des bases, selon laquelle les acides et les bases sont respectivement accepteur et donneur d’une paire d’électrons. Enfin, en 1944, il démontra avec son étudiant Michael Kasha que la phosphorescence des molécules organiques implique un état excité état triplet avec deux électrons de spins parallèles. Lewis est également connu pour ses travaux sur la théorie des solutions et l’application des principes de la thermodynamique aux problèmes chimiques. En 1908, il proposa la notion de fugacité pour décrire la thermodynamique des gaz réels. De 1912 à sa mort, il fut professeur de chimie physique à l’Université de Californie à Berkeley. C’est lui qui, en 1926, proposa le terme « photon » pour le quantum d’énergie rayonnante introduit par Einstein en 1905.Il fut lauréat de la Médaille Davy en 1929.Il fut le premier à isoler un échantillon pur de l’eau lourde (l’oxyde de deutérium, D2O) en 1933. Il s’en est servi pour étudier la survie et la croissance des êtres vivants dans l’eau lourde. Il a été nominé 34 fois pour le prix Nobel de chimie, mais ne l’a jamais obtenu1.Il est retrouvé mort dans son laboratoire en 1946. Beaucoup pensent à un suicide.

23 octobre 1950 Décès du chanteur américain Al Jolson, vedette du premier film parlant, « Le chanteur de jazz.

Al Jolson (né Asa Yoelson le 26 mai 1886 à Średniki en Lituanie intégrée alors à l’Empire russe, décédé le 23 octobre 1950 à San Francisco (Californie)) est un chanteur et un acteur dont la carrière a duré de 1911 jusqu’à sa mort en 1950. Il a été l’un des plus populaires artistes de music-hall du XXe siècle aux États-Unis. Son influence s’étend à de grands noms du jazz comme Bing Crosby ou Eddie Fisher.

En 1927, il est la vedette d’un des premiers films chantants, Le Chanteur de jazz, considéré comme étant le premier film parlant. Al Jolson, Asa Yoelson de son vrai prénom, est né dans la ville de Średniki, gouvernement de Kovensk (aujourd’hui Seredžius en Lituanie), de parents juifs, Moshe Reuben Yoelson et Naomi Ettas Cantor qui émigrent vers les États-Unis. Son nom originel, vraisemblablement américanisé par les services d’immigration, est Hesselson. Son père devient chantre (hazan) et accessoirement l’un des circonciseurs (mohel) de la communauté Talmud Torah (actuellement Ohev Sholom Talmud Torah) de Washington, D.C. Jolson devient chanteur populaire à New York. Avec son frère, ils divertissent les troupes américaines durant le conflit opposant les États-Unis à l’Espagne à propos de ses colonies, Cuba, Porto Rico et les îles Philippine (1898). Al Jolson développe les éléments clés de sa prestation artistique au fil des années : maquillage de « nègre », gestuelle exubérante, style de chanson rythmé, airs sifflés, et discussion avec le public.

En 1911, il change son apparence au théâtre de Broadway, dans la pièce La Belle Paree, jouant cette fois les stars. Il commence à enregistrer des disques et devient vite célèbre sur la scène internationale grâce à son extraordinaire présence scénique et son rapport personnel avec les spectateurs. Aucun autre artiste n’a connu à Broadway autant de popularité et une carrière aussi longue, de 1911 à 1940. Les hurlements ou les supplications des spectateurs empêchent parfois le spectacle de continuer, tant est puissant l’émoi que suscite sa seule présence sur scène. À Boston, le spectacle doit être interrompu 45 minutes pour obtenir le retour au calme. On dit de lui qu’il a une personnalité électrique, capable de faire croire à chaque spectateur qu’il chante uniquement à son intention.

Cependant, il est surtout connu pour avoir été en 1927 le personnage principal de l’un des premiers films chantants, Le Chanteur de jazz ((en) The Jazz Singer). Al Jolson y interprète notamment la chanson Mammy, sous les traits d’un Noir.Il signe à la Warner Bros pour une série de films sonores, parlants et chantants. On le voit dans Le Fou chantant en 1928. L’histoire racontée par ce film est tragique, celle d’un artiste de music-hall qui veut continuer son métier en dépit du décès de son fils. La chanson triste de ce film, Sonny Boy, est le premier disque américain à se vendre à 3 millions d’exemplaires. Al Jolson est le premier artiste à vendre plus de 10 millions de disques. De nos jours, Joel Whitburn, le compilateur des hit-parades américains (appelés là-bas des charts), dresse un tableau statistique sur les no 1 des chansons de la période 1890-1954, d’après lequel Al Jolson est 23 fois no 1, et en tête pendant 114 semaines.Parmi les nombreuses chansons très populaires, on peut citer You Made Me Love You (I Didn’t Want to Do It), Rock-A-Bye Your Baby With A Dixie Melody, Swanee (écrit par George Gershwin), April Showers, Toot, Toot, Tootsie, Goodbye, California, Here I Come, When the Red, Red Robin Comes Bob-Bob-Bobbin’ Along, Sonny Boy, et Avalon

23 octobre 1954 Naissance Ang Lee, réalisateur, producteur et scénariste taïwanais.

Ang Lee (est un réalisateur, producteur et scénariste taïwanais né le 23 octobre 1954 à Pingtung (Taïwan). Il travaille aujourd’hui pour l’essentiel aux États-Unis.

Ang Lee est connu pour la diversité des genres qu’il aborde et sa capacité à changer de style. Ses réalisations comptent notamment des films à grand spectacle, des fresques historiques et des œuvres intimistes. Son travail est largement reconnu par la profession en Europe, en Asie et en Amérique. Le cinéaste est lauréat de trois Oscars à Hollywood : deux du meilleur réalisateur (en 2006 et 2013) et un pour le meilleur film étranger (en 2001), deux Lions d’or à Venise (en 2005 et 2007) et deux Ours d’or à Berlin (en 1993 et 1996).Né le 23 octobre 1954, il grandit à Taïwan et étudie le théâtre et le cinéma à l’Académie des arts de Taipei. Il continue sa formation aux États-Unis à l’Université de l’Illinois et reçoit ensuite un Master of Fine Arts à l’Université de New York où il réalise le moyen métrage Fine Line comme projet de fin d’étude. Comme étudiant, il est le camarade de classe de Spike Lee.Il réalise également un autre moyen métrage : Dim Lake, distingué par le Golden Harvest taïwanais du meilleur film.Il tourne son premier long métrage en 1992 : Pushing Hands, présenté au Festival de Berlin et récompensé par le prix du meilleur film au Festival du film de l’Asie-Pacifique.Il signe, l’année suivante, le portrait d’un jeune Taïwanais installé à New York, cachant son homosexualité à ses parents, Garçon d’honneur, qui reçoit l’Ours d’or du Festival de Berlin. Le film est ensuite nommé au Golden Globe et à l’Oscar du meilleur film étranger. Ang Lee devient ainsi l’un des premiers réalisateurs à introduire le thème de l’homosexualité dans le cinéma chinois.Peu après, il tourne une autre chronique intimiste : Salé sucré, film sur la famille taïwanaise également récompensé dans plusieurs festivals.En 1995, il se tourne vers l’Occident et réalise en Angleterre, avec un casting d’acteurs anglais, son premier film à costume : Raison et sentiments, d’après Jane Austen, qui lui vaut encore de nombreux prix dont un deuxième Ours d’or berlinois. Il continue sur la route des succès hollywoodiens avec la comédie dramatique Ice Storm et la fresque historique Chevauchée avec le diable, prenant pour cadre la guerre de Sécession.Il adapte en 2000, de façon moderne pour le public international, le genre wuxia avec Tigre et Dragon, film d’art martiaux mettant en scène plusieurs combats stylisés au temps de la Chine impériale. Triomphe international, le film remporte quatre Oscars en 2001 dont celui du meilleur film étranger. Ang Lee s’attaque enfin en 2003 à l’adaptation du comic Hulk. Cette superproduction ne récolte que 243 millions de dollars dans le monde pour un coût total de 172 (production et promotion).Changeant complètement de registre, il met en scène Le Secret de Brokeback Mountain, une histoire d’amour entre deux hommes, Ennis del Mar et Jack Twist, dans les montagnes du Wyoming. Ce film dramatique, adapté de la nouvelle d’Annie Proulx, lui vaut le Lion d’or de la Mostra de Venise en 2005 et l’Oscar du meilleur réalisateur l’année suivante. La plupart de ses films traitent des interactions entre tradition et modernité et s’attaquent au problème de l’affirmation par l’individu de ses choix et de ses aspirations face à la norme sociale. Ang Lee réitère l’exploit d’obtenir un deuxième Lion d’or à la 64e Mostra, deux ans seulement après avoir gagné son premier trophée, pour Lust, caution, un drame historique et érotique se déroulant à Shanghai durant l’occupation japonaise. En 2009, il réalise une comédie ayant pour cadre le Festival de Woodstock : Hôtel Woodstock. Pendant plus de trois ans, il travaille ensuite avec Yann Martel sur l’adaptation du roman Histoire de Pi narrant le voyage d’un jeune Indien qui, après le naufrage d’un bateau rempli d’animaux sauvages, erre près de 300 jours sur un radeau en compagnie d’un tigre du Bengale. L’Odyssée de Pi, conçu comme une fable initiatique et une ode à l’imaginaire, est en grande partie tourné sur fond vert et les décors sont incrustés plus tard par ordinateur et retouchés à la palette graphique. Des nouvelles techniques de matte painting et de modélisation 3D sont employées. Le film sort en salles fin 2012 et est presque exclusivement exploité en 3D. Les critiques américaines sont très élogieuses et L’Odyssée de Pi réunit 86 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes. En 2013, l’œuvre gagne quatre Oscars dont celui de la meilleure réalisation. Ang Lee a présidé le jury de la Mostra de Venise 2009 et fait partie du jury du Festival de Cannes 2013, présidé par Steven Spielberg1.

23 octobre 1632 Décès Giovanni Battista Crespi, dit le Cerano, peintre italien de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle.

Giovanni Battista Crespi, dit Il Cerano, (né le 23 décembre 1573 à Romagnano Sesia, dans la province de Novare dans le Piémont – mort le 23 octobre 1632 à Milan) est un peintre, sculpteur et architecte italien de la Renaissance appartenant à l’école lombarde. Giovanni Battista Crespi, est le fils du peintre Raffaele Crespi, son premier et, semble-t-il, son seul maître, qui l’initia à la peinture, et de Camilla. Il fut élevé avec son frère Ortensio (1578-1631) qui devint son principal collaborateur. On a longtemps cru que Giovanni Battista Crespi avait été surnommé le Cerano en référence à la petite ville de Cerano, où l’on croyait qu’il était né. À l’occasion d’une exposition de ses œuvres tenue au Palazzo Reale de Milan du 23 février au 5 juin 2005, les commissaires de l’exposition ont découvert, au cours de leurs recherches, qu’il était en fait né à Romagnano Sesia, non loin de Cerano, où toutefois sa famille déménagea plus tard (d’où la confusion).Giovanni Battista Crespi s’attacha au cardinal Federico Borromeo, archevêque de Milan, et dirigea l’Académie de Milan.

23 octobre 1847 Reddition d’Abd El-Kader, écrivain, poète, philosophe, résistant militaire et homme politique, fondateur de l’État algérien.

23 Octobre 1946 Première Assemblée générale des Nations-Unies

Elle est créée en 1945 en remplacement de la Société des Nations. Le siège permanent de l’O.N.U. est à New York où elle occupe depuis 1952, dans l’île de Manhattan, un gratte ciel de 39 étages.

23 octobre 1958 175 mineurs sont bloqués dans une mine de charbon, à Springhill, lors d’une explosion, entraînant la mort de 74 mineurs. Les secouristes font sortir 81 survivants.

Dix-huit ont été secourus à des niveaux aussi profonds que 3960 m, ce qui constitue la plus importante opération de sauvetage en profondeur jamais conduite au Canada.

23 Octobre 1973 Affaire du Watergate : Nixon accepte de remettre à la justice les bandes magnétiques.

23 octobre 1980 Le « Globe and Mail » fait paraître sa première édition nationale au moyen de communication par satellite en utilisant Anik III. Il s’agit, au Canada, du premier quotidien publié grâce à cette technologie.

23 Octobre 1983 Deux attentats à Beyrouth font 300 morts français et américains

23 octobre 1983 Un double attentat-suicide du Hezbollah tue 241 Marines US dans le Quartier Général des forces américaines à Beyrouth et 58 parachutistes français dont 56 du 1er RCP, situés dans l’immeuble Le Drakkar. Mandatés par l’ONU, les parachutistes français (avec les marines américains) devaient faire respecter la paix civile au Liban.

23 Octobre 1843 Installation de Karl Marx à Paris.

23 Octobre 1906 Le Brésilien Alberto Santos-Dumont gagne le Prix Archdeacon pour le vol d’un plus lourd que l’air autopropulsé sans mécanisme de lancement.

23 Octobre 1991 Un accord de paix est signé à Paris mettant fin à 21 ans de guerre au Cambodge.

23 octobre 1992 Le Dr Michel Garretta, ex-directeur du Centre national de transfusion sanguine et principal accusé dans l’affaire du sang contaminé par le virus du SIDA, est condamné à quatre ans de prison et 500.000ff d’amende.

23 octobre 2001 En mer de Barents, le sous-marin russe Koursk a finalement été ramené à la surface, quatorze mois après son naufrage. L’opération de renflouage permettra notamment de récupérer les corps des membres d’équipage. Seulement 12 des 118 corps avaient pu être remontés par des plongeurs en novembre, l’an dernier. Les enquêteurs ne pourront pas inspecter immédiatement l’intérieur du sous-marin. Ils devront attendre que le submersible soit vidé de l’eau dont il est toujours rempli

23 octobre 2002 Un commando d’une quarantaine de Tchétchènes prend en otages, pendant 58 heures, plus de 800 personnes dans un théâtre moscovite en menaçant de faire sauter le bâtiment si la Russie ne met pas un terme à la guerre en Tchétchénie. Le 26 à l’aube les forces spéciales de sécurité donnent l’assaut et libèrent les otages ; 129 personnes succomberont aux effets du gaz utilisé pour neutraliser le commando et les preneurs d’otages 22 hommes et 19 femmes- sont abattus.

23 octobre 2004 Tremblement de terre de Chuetsu (Niigata) de force 6.8.

23 Octobre 2004 Le Brésil lance avec succès sa première fusée dans l’espace.

23 octobre 2007 Seize feux de forêt dévastent toujours le sud-ouest de la Californie et la situation pourrait s’empirer au cours des prochains jours vu les conditions météorologiques.

Les feux de broussailles ont détruit jusqu’à maintenant 1300 maisons, la plupart dans la région de San Diego. C’est cette région qui a été le plus durement touchée ; les flammes se sont propagées à des quartiers entiers. Près de 60 000 autres résidences sont menacées en raison des forts vents qui alimentent les incendies. Des milliers de pompiers épaulés par une trentaine d’avions et d’hélicoptères combattent les feux, qui s’étendent du nord de Los Angeles à San Diego, près du Mexique

————————————————————————————-

Recherches : Nadeige CAJUSTE

Sources : 366jours.free.fr / sudouest.fr / lessignets.fr / fr.news.yahoo.com / alterpresse.org /

haiti-reference.com/haitilibre.com/isere-annuaire.com / http://fr.wikipedia.org /

http://www.haiticulture.ch / http://www.ephemeride.com / http://www.magicmaman.com/prenom/,adelphe,2006200,10968.asp /

http://www.hellocoton.fr / http://expressorion.com / www.lodace.net / http://www.labougeotte.fr / http://moretta.over-blog.com /

http://www.aufeminin.com / http://www.un.org/fr/events/ / www.biography.com

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/ephemeride-du-jour-23-octobre-1940-naissance-de-pele-edson-arantes-do-nascimento-footballeur-bresilien/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires