Éphéméride du jour,… 5 novembre 1855, Naissance de Léon Teisserenc de Bort, météorologue français qui développa l’observation et l’étude de l’atmosphère par l’utilisation de ballons instrumentés

Ephéméride du Jour

5 novembre 1855 Naissance de Léon Teisserenc de Bort, météorologue

Léon Teisserenc de Bort (né à Paris le 5 novembre 1855 – mort à Cannes le 2 janvier 1913) fut un météorologue français qui développa l’observation et l’étude de l’atmosphère par l’utilisation de ballons instrumentés. Il fut aussi le découvreur de la stratosphère. Des cratères sur la Lune et sur Mars portent son nom.

L’observatoire a été fondé à Trappes en 1896, par Léon Teisserenc de Bort, sur sa fortune personnelle, pour assurer la participation Française à la campagne internationale d’étude des mouvements et d’altitude des nuages. Au cours des années 1896-1897 , une installation avec deux théodolites photographiques distants de 1318 mètres a permis de mesurer la hauteur et la vitesse de déplacement des nuages.

————————————————————————————-

Aujourd’hui, 5 Novembre 2014

305ème jour de l’année, 45ème semaine de l’année

56 jours avant la fin de l’année

————————————————————————————-

UN FAIT A RETENIR

5 novembre 1895 Un brevet pour le moteur automobile est accordé à George Selden

Né à Clarkson aux États-Unis en 1846, George Selden constitue un cas unique dans l’histoire de l’automobile. Il parvint en effet, grâce à une astucieuse combinaison (son métier d’avocat le servit pour la circonstance), à faire breveter le principe même de l’automobile, conçue comme un véhicule doté d’un moteur et de tous les autres organes nécessaires à son déplacement. Tous ces éléments, déjà connus, faisaient l’objet de nombreux brevets, mais séparément les uns des autres. Selden les prit dans leur ensemble comme un tout unique et susceptible de faire l’objet d’un brevet nouveau. Il déclara en outre avoir construit, en 1877, une automobile et l’avoir brevetée en 1895 ; il imposa ainsi son antériorité à tous les constructeurs et préleva un pourcentage sur chaque voiture fabriquée. Cette décision absurde, qui conditionna en partie le développement de la motorisation en Amérique, ne put être annulée qu’en 1911 au terme d’un procès qui se prolongea pendant huit ans et qui avait été engagé par Henry Ford.

————————————————————————————-

JOURNEES NATIONALES

  • Conspiration des poudres, fête britannique

————————————————————————————-

La Pensée du Jour

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas

votre rêve ».

Ghandi

——————————————————————————

PRENOM DU JOUR

Sainte Sylvie mais aussi Sylvette, Sylvianne …

Sainte Sylvie Sainte Sylvie Morte à Rome vers 592, elle fut la mère du pape Grégoire le

Grand. Les Sylvie sont intelligentes et tendres. Leur couleur : le vert. Leurs chiffres : le 2 et le 3.

————————————————————————————-

Aujourd’hui

Mercredi 5 novembre 2014 Lune Gibbeuse ascendante

Jeudi 06 Novembre 2014 Pleine Lune

L’Ere du Scorpion, comprise entre le 24 Octobre 22 novembre

——————————————————————————

LE CULTUREL CHEZ NOUS

————————————————————————————-

MIZIK LAKAY

TRANSIT musical / MIU « Je veux m en aller »

Pour découvrir la musique de Miu « Je veux m en aller », cliquez sur le site :

https://www.youtube.com/watch?v=ou3h2VR2AHY

« Miu », (moi-vous prononcé) un jeune et talentueux artiste haïtien a décidé de commencer à conquérir le public haïtien, des Caraïbes et même plus … Qui sait ? Son vrai nom Murielle Augustin, elle est née le 7 Février, 1988. Fille d’un saxophoniste et une couturière, elle est née avec un sens artistique très prononcé. Déjà à l’âge de 7 ans, elle a conçu et cousu les vêtements de sa poupée elle-même.

Elle a fait ses études primaires chez les Sœurs de Saint Joseph de Cluny. A 9 ans, elle a pris conscience de son grand attrait pour la musique, mais elle ne se risque pas trop. Elle continue au Collège Marie-Anne lycée sans autre point fort de ses capacités artistiques. Pourtant, elle a partagé son talent avec ses camarades. Elle se frotta le monde de la mode et a reçu un certificat dans le modèle de la mode et le maquillage dans le « Agence Création Muriel. » Actuellement, un étudiant à l’IDEC (International & diplomatique Centre d’études), il a l’intention de développer sa capacité artistique. Il explore sa sensibilité à toutes les formes d’expression. Elle a montré son talent pour l’écriture dans un texte intitulé « Machann Pwomennen », que le journal « Nouveliste » avait publié avec plaisir. Elle a ensuite adapté ce texte à la musique. Elle a également écrit un livre de poèmes à paraître bientôt et est en ligne illustration par le peintre Jean Robert Philippe-Auguste.

Aujourd’hui, elle attache une grande importance à la musique dans sa vie. Elle a été en mesure de faire un premier test à se qualifier pour les demi-finales du concours Soley Sounds. Elle a chanté « Hot Boy » sur un Dancehall instrumental, type de rythme, elle n’a pas été utilisé pour. Pour une première expérience devant un microphone, il est remarquable, car elle n’a jamais mis les pieds dans un studio d’enregistrement. EddyWonder est la « Beat Maker » privilégié par Miu, il travaille en collaboration avec Miu sur son projet de Mix Tape.

Pour un jeune carrière, le parcours est impressionnant. Elle avait beaucoup de spectacles, en particulier avec la société Digicel, dans la célèbre émission « Haïti Deploge », dans les foires annuelles comme « Artisanat en Fête », « Musique en folie » et de nombreuses autres occasions. Elle avait beaucoup d’apparitions dans les journaux, en particulier sur Le Nouveliste, Spotlight et billets Magazines.

Le 5 Mars 2008, elle a atteint la première place du classement Dancehall, une catégorie de la section Musique du monde, dans un site américain que la promotion des artistes du monde : SoundClick.com, sur Avril, elle est revenue à la première place à nouveau.

Le 17 Novembre 2008, elle a participé à un concours pour les Etats-Unis ourstage.com Travers, un site de promotion des artistes indépendants, ou qui ont pas de contrats, lancé le 1er Novembre, qui a offert comme premier prix, un contrat avec le rappeur / producteur T-Pain. Elle a composé et enregistré trois versets sur le « tout le monde » instrumentale de T-Pain dans les 3 jours. Elle a terminé numéro 80 sur 1000 participants, le manque de voix.

Elle a participé au carnaval chanson « un Lapli Men » du groupe « Rap en famille » sur Février 2009, la chanson qui a eu beaucoup de succès avec la vidéo (disponible sur Youtube).

————————————————————————————-

Marathon de lecture 2015 : appel aux lecteurs

Marathon de lecture Sous le thème Pour une course de création littéraire, le comité de pilotage de la 6ème édition du festival littéraire et artistique Le Marathon de lecture de l’association Le Petit Lectorat avise le public en général et les comédiens-lecteurs désireux de participer à cette édition en particulier, qu’un appel à lecture est lancé dans l’objectif de sélectionner six (6) textes pour une série de lectures-spectacles dans le cadre du festival. La réception des candidatures débute le lundi 20 octobre et prendra fin le dimanche 30 novembre 2014 à minuit.

L’Ambassade du Mexique/ FOKAL/ ENARTS/ SOS DEVELOPPEMENT/ CENTRE KREYOLOLOLO/ ELT – Espwa lavi pou timoun

————————————————————————————-

Autel collectif sur le « Jour des morts » du Mexique

A l’occasion du centième anniversaire de la naissance d’Octavio Paz, Prix Nobel de littérature en 1990, l’Ambassade du Mexique en Haïti rend hommage à l’écrivain, poète et penseur mexicain. Du 3 au 20 novembre 2014, un autel traditionnel mexicain sera exposé en son honneur sous la tonnelle des jardins de FOKAL.

Dans la tradition mexicaine, des autels dédiés à ceux qui ne sont plus parmi les vivants sont dressés les 1er et 2 novembre, jours de célébration de la fête des morts aussi bien au Mexique qu’en Haïti. Ces autels, sur lesquels on pose des objets ayant appartenu aux défunts, traduisent l’idée du retour temporaire des âmes mortes. Ceux qui participent à ces célébrations s’amusent en consommant des mets et des boissons dans une atmosphère festive, illustrant un syncrétisme des mœurs préhispaniques et d’origine catholique.

L’exposition de cet autel permettra non seulement de découvrir l’œuvre d’Octavio Paz, les traditions mortuaires mexicaines, mais aussi le travail des artistes et des artisans haïtiens sur ce thème, reflétant les traditions haïtiennes.

La construction de l’autel est coordonnée par l’Ambassade du Mexique. Le plasticien Tebo et son collectif ELT – Espwa Lavi pou Timoun -, des étudiants en arts plastiques de l’École Nationale des Arts (ENARTS) ont construit le décor. Philippe Dodard, directeur général de l’ENARTS est le commissaire de cette installation.D’autres artistes ont contribué à la réalisation de cette activité, en participant à l’élaboration d’objets en papier mâché et piqué, de concert avec les organisations SOS Développement et le Centre Kreyolololo, qui fournissent les friandises traditionnelles.

————————————————————————————-

Le programme Arts et culture de FOKAL/ le Comité Devoir de Mémoire-Haïti

Exposition « Dictature et résistances : Jeune Haïti et les Vêpres de Jérémie »

Faisant suite à la commémoration organisée par le Comité Devoir de Mémoire à Jérémie en août dernier, cette exposition parcourt l’histoire du régime de François Duvalier de son élection à son décès et revient sur les événements tragiques de l’année 1964. Elle nous remet en mémoire la guérilla anti-duvaliériste de Fred Baptiste et du groupe Jeune Haïti en août 1964, le massacre de Jérémie, l’exécution publique de Marcel Numa et Louis Drouin, membres du groupe Jeune Haïti, le 12 novembre 2014, et la répression sauvage exercée sur l’ensemble du territoire haïtien. Elle aide à mieux comprendre pourquoi, face à la tyrannie de François Duvalier, des voix se sont élevées pour protester et pourquoi, face à la terreur d’État, certains ont choisi de prendre les armes.

L’exposition reste ouverte au public du 3 au 22 novembre 2014.

————————————————————————————-

RRM-GRAND PALAIS / Paris / Haïti à l’honneur

Du 9 Novembre au 15 Février 2014.

Un voyage à travers deux siècles de l’histoire de la production artistique haïtienne qui sera proposé aux visiteurs dans cet établissement prestigieux.

Selon Mireille Jérôme, la dernière exposition d’Haïti à RRM-Grand Palais date de 1988, avec les peintres naïfs. C’est une grande première pour Haïti puisque cette fois, l’exposition englobe tous les aspects de l’art haïtien (sculpture, peinture, video et installation).

En préparation depuis deux et demi.

L’idée du projet est née lors du passage en Haïti du ministre français de la culture M. Frédérick Mittérand. Ce projet rédigé avec Régine Cuzin et Régine Estimé, chargées d’affaires au service culturel de l’ambassade d’Haïti à Paris.

Selon Mireille Jérôme, il s’agit du vœu de présenter Haïti dans toute son intégralité sans déboulé chronologique.

Egalement une programmation culturelle (cinéma, spectacle, lecture et activités parallèles ou connexes).

A noter que le RRM-Grand Palais possède deux espaces assez importants : un auditorium de 350 places, un espace-cinéma, une salle de projection, la grande cour, pour y mettre l’ambiance de Rara de chez nous.

————————————————————————————-

ERAH/ISERSS-UEH | EXPOSITION

JUSQU’AU 10 NOVEMBRE 2014

EXPOSITION DES ŒUVRES DE L’ARTISTE DE RECUPERATION WABBA UP KING INTITULEE : « WABBA, REGARD VERS L’INFINI ».

L’actualité du monde, dans le passé

5 novembre 1499 Impression du Catholicon par Jehan Calvez à Tréguier (Bretagne). Il s’agit du premier dictionnaire trilingue breton-français-latin, écrit par Jehan Lagadeuc en 1464. Il s’agit aussi du premier dictionnaire de français ainsi que du premier dictionnaire de breton du monde.

5 novembre 1605 Échec de la Conspiration des poudres

La Conspiration des poudres de 1605, préparée par un groupe de catholiques sous la conduite de Robert Catesby, visait à tuer d’un seul coup le roi d’Angleterre protestant Jacques Ier, sa famille et une grande partie de l’aristocratie en faisant exploser une bombe au Palais de Westminster à Londres au cours de la cérémonie d’ouverture du Parlement le 5 novembre 1605. Le complot semble avoir bénéficié de la complicité du gouvernement espagnol, et peut-être de celle des jésuites.Le complot fut néanmoins éventé par un Lord catholique, ami de Guy Fawkes, qui avait reçu une lettre anonyme lui enjoignant de ne pas se rendre à la cérémonie. Les caves furent fouillées par la garde, et l’on y trouva la poudre destinée à l’attentat. Les conjurés et leur chef furent pendus et écartelés.

5 novembre 1906 Marie Curie devient professeur à la Sorbonne,elle devient la première femme professeur d’université en France.

À 39 ans, la physicienne française d’origine polonaise, Marie Sklodowska Curie, devient la première femme professeur d’université en France. Marie Curie succède à son mari, Pierre Curie, mort prématurément au mois d’avril. Il enseignait à la chaire de physique de la Sorbonne. Elle le remplacera tout en continuant ses recherches et recevra son deuxième prix Nobel en 1911.

5 novembre 1935 Mise sur le marché du jeu Monopoly

Le monopoly fut inventé en 1933 par l’américain Charles Darrow (1889-1967) pendant la grande dépression qui a suivi la crise de 1929. Il a été mis en vente le 5 novembre 1935 par la compagnie Parker Brothers. Son succès a été quasi instantané. Le Monopoly est un des plus célèbres jeux de plateau, il en existe des dizaines de versions, de la régionaliste à la spatiale en passant par les petits mickeys de toutes sortes sachant que le principe est toujours le même, seuls les noms des lieux et le décorum changent.

5 novembre 1955 Diffusion de la première émission en FM stéréo

5 novembre 1912 Thomas Woodrow Wilson est élu président des États-Unis / 1940 Franklin D. Roosevelt réélu/ 1948 Harry S. Truman / 1968 Richard Nixon/1996 Bill Clinton est réélu

  • Pacifiste convaincu, Thomas Woodrow Wilson réussit à garder les États-Unis en dehors des conflits pendant les trois premières années de la Première Guerre mondiale. C’est à contrecœur qu’il intervient et c’est pourquoi il lance l’idée, qui finira par aboutir d’une instance de coopération internationale, la Société des nations.
  • Le président démocrate américain Franklin D. Roosevelt est réélu pour son troisième mandat. Pendant celui-ci, le Japon attaque Pearl Harbor quelques heures avant une déclaration de guerre officielle. Roosevelt déclare que ce jour restera marqué par cette infamie et le Congrès vote immédiatement l’entrée en guerre. Le 11 décembre 1941, l’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux États-Unis. Des rencontres entre lui et les chefs d’état russe et britannique se multiplient dans le but de s’entendre sur des grandes décisions de guerres et ensuite de la préparation à la paix.
  • Harry S. Truman, vice-président de F.D. Roosevelt, est élu 33ième Président des États-Unis, nommé le 12 avril 1945 suite à la mort de Roosevelt. Il met fin à la Seconde Guerre mondiale en utilisant la bombe atomique contre le Japon (1945). Pour limiter l’expansion du communisme, il crée la CIA (1947), favorise l’aide à l’Europe occidentale (plan Marshall, 1947) et contribue à la fondation de l’OTAN (1949). Il réagit à l’attaque de la Corée du Sud par la Corée du Nord (juin 1950) en envoyant des troupes américaines sous les ordres de MacArthur, mais il refuse de faire bombarder les bases chinoises. Il signe la paix avec le Japon (1951)
  • Richard Milhous Nixon, (1913 – 1994) est le trente-septième Président des États-Unis d’Amérique. Il est élu pour deux mandats de quatre ans en 1969 et 1973 mais démissionne en 1974. Sa présidence est marquée par la Guerre du Vietnam mais, pour ses contemporains, le scandale créé par l’affaire du Watergate qui amènera sa démission reste probablement l’évènement majeur.
  • Bill Clinton est réélu comme président des États-Unis, mais les Républicains conservent la majorité au Congrès. Bien que très populaire, il est en conflit constant avec le Congrès dominé par les Républicains. Il fait l’objet d’une procédure de destitution qui échoue de très peu, à la suite d’un scandale lié à ses relations sexuelles avec une stagiaire de la Maison Blanche

5 novembre 1980 Ouverture de la plus grande librairie au monde

Ouverture de la plus grande librairie au monde comprenant plus de 1,5 million de livres sur des étagères d’une longueur de 17 milles. Elle est située à Toronto.

5 novembre 2004 Corneille est maintenant citoyen canadien

Le très populaire chanteur Corneille a vécu un moment important vendredi après-midi, alors qu’il a été reçu citoyen canadien. La cérémonie d’assermentation présidée par l’officier de l’Ordre du Canada, l’honorable Gilles Lamontagne, s’est déroulée à la Citadelle de Québec. Corneille, qui est d’origine rwandaise, vit au Québec depuis plusieurs années. Il a survécu au Génocide du Rwanda, mais a vu toute sa famille se faire massacrer. Dimanche dernier, Corneille a reçu le Félix de l’interprète masculin de l’année au gala de l’ADISQ. Il a donc été couronné le préféré du public. Corneille est aussi considéré comme une vedette en France, où il fait un véritable tabac.

5 novembre 2006 Saddam Hussein condamné à mort

En Irak, Saddam Hussein a été reconnu coupable de crimes contre l’humanité par le Haut Tribunal pénal irakien. Il a immédiatement été condamné à mort, par pendaison. L’ancien dictateur était jugé avec sept co-accusés pour le massacre de 148 chiites à Doujaïl en 1982. Une procédure automatique d’appel a été enclenchée, ce qui pourrait repousser son exécution de plusieurs mois.L’ancien dictateur de 69 ans a refusé de se lever au moment de la lecture du verdict. Il a crié : « Dieu est le plus grand » et « longue vie à l’Irak », avant de traiter les membres de la cour de « serviteurs des occupants ».

5 novembre 1917 Jacqueline Auriol, aviatrice française et première femme pilote d’essai

Après des études secondaires au lycée de Nantes, elle se sent attirée vers l’art et la décoration. Elle prend son baptême de l’air à Grenoble à 16 ans, sans conviction.En février 1938, elle épouse Paul Auriol (1918-1992), fils de Vincent Auriol (futur président de la IVe République)1. En 1947, elle s’occupe de la décoration de certaines pièces du palais de l’Élysée après l’élection de son beau-père.

Par défi et par goût du sport, elle apprend à piloter sur un biplan Stampe et obtient ses brevets, premier et second degré, en 1948. L’aviation devient alors une passion et elle passe à la voltige aérienne pour se perfectionner.Le 11 juillet 1949, elle est victime d’un terrible accident sur la Seine alors qu’elle est passagère d’un avion amphibie qui vole trop bas. Elle a plusieurs fractures du crâne et est défigurée. Elle subit en deux ans une vingtaine d’interventions chirurgicales. Avec beaucoup d’obstination, elle se remet à piloter, passera ses brevets militaire, de vol à voile et d’hélicoptère.Le 21 décembre 1952, elle bat un record de vitesse féminin sur avion à réaction Mistral à la moyenne de 855,92 km/h. L’Américaine Jacqueline Cochran lui reprend ce record le 20 mai 1953 à 1 050 km/h2.Le 15 août 1953, Jacqueline Auriol est la première Européenne à franchir le mur du son, à bord d’un Mystère II.Le 20 avril 1954, elle entre à l’École du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER) et en sort le 18 novembre 1955, brevetée pilote d’essai.Le 31 mai 1955, elle reprend le record de vitesse avec 1 151 km/h sur Dassault Mystère IV. Le 22 juin 1959, elle porte le record à 1 849 km/h sur Mirage III C puis le 14 juin 1963 à 2 030 km/h sur Mirage III R1. La société Dassault lui demande ensuite de réaliser des records sur l’avion d’affaires Mystère-Falcon 20.

Jacqueline Auriol a reçu quatre fois le Harmon Trophy (en), l’une des plus prestigieuses récompenses aéronautiques, en 1951, en 1952, en 1955 et en 1956, a été lauréate du Prix Roland Peugeot de l’Académie des sports du plus bel exploit mécanique français de l’année en 19633, déjà lauréate du Prix Henri Deutsch de la Meurthe de l’Académie des sports en 1951, récompensant un fait sportif pouvant entraîner un progrès matériel, scientifique ou moral pour l’humanité.Jacqueline Auriol a vécu de nombreuses années à Saint-Herblain, commune de la Loire-Atlantique.Elle est la première femme à voler sur Concorde, mais en tant que pilote d’essai. Seules deux femmes seront pilotes de ligne sur cet avion, la Britannique Barbara Harmer et la Française Béatrice Vialle

5 novembre 1977 DECES René Goscinny, co-créateur des personnages de bande dessinée Lucky Luke et Astérix

René Goscinny, né le 14 août 1926 à Paris et mort le 5 novembre 1977 à Paris, est un écrivain, humoriste et scénariste de bande dessinée français, également réalisateur et scénariste de films, et journaliste. Il fut l’un des rédacteurs en chef de Pilote, alors l’un des principaux journaux français de bande dessinée. Créateur d’Astérix, d’Iznogoud et du Petit Nicolas, scénariste de Lucky Luke durant une longue période, il est l’un des auteurs français les plus lus au monde : l’ensemble de son œuvre représente environ 500 millions d’ouvrages vendus1.Il a également permis la reconnaissance du métier à part entière de scénariste de bande dessinée qui n’existait pas avant lui2.

René Goscinny a utilisé quelques pseudonymes comme « René Maldecq », « René Macaire », « Agostini », « Liliane d’Orsay ».

René Goscinny est né le 14 août 1926 dans le 5e arrondissement de Paris, originaire d’une famille d’immigrés polonais d’origine juive. Son père, Stanislas « Simkha » Goscinny, est un ingénieur chimiste originaire de Varsovie, fils du rabbin Abraham Gościnny, il s’installe à Paris après la Première Guerre mondiale pour suivre des études d’ingénieur chimiste3. Sa mère, Anna née Bereśniak est issue d’une famille d’éditeurs et doit quitter avec sa famille le village de Khodorov (aujourd’hui Khodoriv situé maintenant en Ukraine), à la suite des pogroms récurrents. La famille s’établit à Paris en 1912, au 12 de la rue Lagrange, où le grand-père maternel de René Goscinny, Lazare Abraham Beresniak, tient une imprimerie à son nom. À l’époque, l’imprimerie Beresniak s’occupe notamment de l’édition de plusieurs des principaux journaux yiddishophones et russophones de Paris, l’entreprise est plus tard reprise par les fils Beresniak qui emploieront une centaine de personnes dans les années 19304.

Stanislas Goscinny et Anna Beresniak se rencontrent à Paris et se marient en 1919. Ils ont d’abord un premier fils, Claude Goscinny, né le 10 décembre 1920N 1. En 1928, deux ans après la naissance de leur fils René, les Goscinny partent pour Buenos Aires, en Argentine, suite au nouveau poste d’ingénieur chimiste que Stanislas trouve là-bas. René Goscinny étudie dans les écoles françaises de la ville. Il passe ses grandes vacances en Uruguay, où il monte à cheval dans la pampa. Il a l’habitude de faire rire ses camarades de classe, probablement pour compenser une timidité naturelle5. Il commence à dessiner très tôt, inspiré par les histoires illustrées comme Zig et Puce, Superman, Tarzan et surtout Les Pieds Nickelés dont il recopie scrupuleusement l’album qu’il ramène de Paris6.

En Europe, la Seconde Guerre mondiale commence. Si sa famille directe est à l’abri en Argentine, une partie de la famille de Goscinny est victime de la Shoah et trois de ses oncles meurent en déportation dans les camps d’Auschwitz et de Pithiviers7. De l’autre côté de l’Atlantique, le 26 décembre 1943, peu après l’obtention de son bac à dix-sept ans, le jeune René Goscinny perd son père des suites d’une hémorragie cérébrale, et se voit obligé de rechercher un travail alors qu’il envisageait d’intégrer l’école des Beaux-Arts, de faire une licence de lettres ou de rentrer en Europe pour intégrer la France libre. L’année suivante, il obtient son premier emploi comme comptable adjoint dans une entreprise de pneumatiques8. Détestant son travail, il démissionne peu après pour devenir dessinateur dans une agence de publicité9. Parallèlement, il publie ses premiers textes et dessins dans Quartier latin, bulletin interne du collège français de Buenos Aires10.

René Goscinny, accompagné de sa mère, quitte l’Argentine pour New York en 1945, afin de rejoindre son oncle Boris, le frère de sa mère. Goscinny devient traducteur dans une firme marocaine d’import-export en attendant de trouver une situation plus stable11. Pour échapper au service militaire américain, et bien qu’on lui ait promis une carte verte et à terme la nationalité américaine, Goscinny part pour la France rejoindre l’armée française en 1946. Il sert à Aubagne, dans le 141e bataillon d’infanterie alpine12. Promu caporal, puis très rapidement caporal-chef, Goscinny devient l’illustrateur officiel du régiment, illustrant menus et affiches. Le général de Lattre de Tassigny amusé par ses illustrations le nommera sergent13. Il prend rapidement conscience après la fin de son service militaire que l’Europe, qui n’est encore qu’un champ de ruines, ne peut rien pour lui, et décide de rentrer à New York rejoindre sa mère14.

5 novembre 1893 Naissance de Raymond Loewy

Il est le créateur des logos BP, Lefèvre-Utile (LU), Newman, la coquille Shell, le paquet de

cigarettes Lucky Strike, les voitures Studebaker, les enseignes de Coop, L’Oréal, Air France,

Monoprix, la station orbitale Skylab, l’aménagement intérieur de Concorde, de divers objets aux

couleurs de la marque Coca Cola…

5 novembre 2000 Roger Peyrefitte, 93 ans, écrivain, lauréat du prix Renaudot en 1945 pour « Les Amitiés particulières ».

Roger Peyrefitte (Castres, 17 août 1907 – Paris, 5 novembre 2000) est un écrivain français, auteur de romans, d’une anthologie de textes grecs et de biographies historiques.

Citant Albert Dauzat, il indique que son patronyme signifierait « pierre fichée », « symbole de solidité, de rectitude »1. Il est un cousin éloigné du ministre de l’Information gaulliste et académicien Alain Peyrefitte2.

Après ses études secondaires dans différents collèges religieux (jésuites et lazaristes) du Sud-Ouest, puis à la Faculté des lettres de Toulouse, il entra à l’École libre des sciences politiques, dont il sortit major en 1930. Nommé secrétaire d’ambassade à Athènes en 1933, il quitta ce poste en 1938 à la suite d’un incident avec le jeune protégé d’un amiral grec (épisode romancé ensuite dans Les Ambassades). Revenu à Paris, il donne sa démission en octobre 1940 pour raisons personnelles (selon ses écrits, à la suite d’une suspicion de détournement d’un adolescent).

Réintégré en mai 1943, grâce selon lui (Propos Secrets, tome 1) à l’intervention de madame de Barante, noble auvergnate, auprès de l’Auvergnat Pierre Laval, il est nommé à Paris, et travaille sous les ordres du Bourbonnais et très pro-allemand Fernand de Brinon, « ambassadeur de France à Paris » du 3 novembre 1943 à 19453.

En février 1945, il sera contraint de se retirer de la carrière diplomatique, victime selon lui de la rancune tenace de sa collègue Suzy Borel, devenue Mme Georges Bidault, surnommée dans Propos Secrets (tome 1) « la hyène du Quai d’Orsay ». Finalement réintégré par décision du Conseil d’État, juge administratif suprême – décision qui fut annulée, chose exceptionnelle, par le gouvernement – il ne percevra pas pour autant les quelque 50 millions de centimes de dommages et intérêts accordés par cette juridiction pour le préjudice professionnel subi ; la même année marque le début de son activité d’écrivain et d’historien, dont il vivra désormais.Après cette courte carrière de diplomate, Roger Peyrefitte se consacra entièrement à l’écriture et fut pendant la seconde moitié du XXe siècle l’un des écrivains français les plus brillants et les plus controversés.

Sa vaste culture classique, son érudition, sa connaissance des sujets qu’il abordait de façon très documentée, son style concis et percutant, au vocabulaire très riche, son ironie mordante, son abondante production, firent de lui un écrivain français de premier plan, dans la lignée de Voltaire, auquel son style doit tant, frisant souvent le pastiche, d’Anatole France et de Marcel Aymé.

Son côté « commère mondaine » le rapproche également d’Horace de Viel-Castel, amateur d’art, collectionneur et conservateur du Musée des Souverains (Louvre), vipérin mémorialiste de la Cour et de la Ville sous le Second Empire, ce qui lui valut l’éloquent surnom de Fiel-Castel. Viel-Castel est un des chroniqueurs de l’homosexualité sous le Second Empire.

Atteint de la maladie de Parkinson, il vit retiré dans son appartement de l’avenue du Maréchal-Maunoury de 1993 à sa mort en 20004. Il est inhumé au cimetière d’Alet-les-Bains dans l’Aude.

5 novembre 1963 Jean-Pierre Papin, footballeur français

Jean-Pierre Papin (surnommé JPP), né à Boulogne-sur-Mer le 5 novembre 1963, est un joueur international puis entraîneur de football français. Avant-centre efficace et spectaculaire, dont les reprises de volée et retournés acrobatiques sont restés célèbres sous le nom de « papinades », il est considéré comme l’un des meilleurs attaquants français de l’histoire[réf. souhaitée].

Si Jean-Pierre Papin est né à Boulogne-sur-Mer, c’est dans le Nord, à Jeumont, qu’il a grandi, où il a suivi sa mère suite à la séparation de ses parents.

Il manifeste très tôt un goût prononcé pour le football et une appétence toute modérée pour les études. Il lui arrivait de mettre le thermomètre sur le chauffage et de simuler une fièvre afin d’éviter d’aller en classe. De son propre aveu, à une institutrice qui demandait quelle profession il souhaitait exercer, il aurait répondu qu’il voulait devenir footballeur professionnel ! Il débute sa carrière chez les jeunes au club de Jeumont, en 1970, où il reste licencié jusqu’en 1978, avant d’intégrer le club de Trith-Saint-Léger.

Jean-Pierre Papin et son épouse Florence sont parents d’une fille, Emily, atteinte de graves lésions cérébrales. Le couple crée en 1996 l’association Neuf de Cœur (9 était le numéro fétiche du joueur) pour informer les parents sur les méthodes de rééducation d’enfants souffrant de telles lésions. Il a organisé pour la 4e année consécutive la course cycliste « la JPP » qui se déroule en Haute-Savoie sur le secteur de Cluses, les bénéfices de cette course vont à l’association Neuf de Cœur.

Jean-Pierre Papin réside dans la ville d’Arcachon sur le Bassin d’Arcachon.

Recherches : Nadeige CAJUSTE

Sources : 366jours.free.fr / sudouest.fr / lessignets.fr / fr.news.yahoo.com / alterpresse.org /

haiti-reference.com/haitilibre.com/isere-annuaire.com / http://fr.wikipedia.org /

http://www.haiticulture.ch / http://www.ephemeride.com / http://www.magicmaman.com/prenom/,adelphe,2006200,10968.asp /

http://www.hellocoton.fr / http://expressorion.com / www.lodace.net / http://www.labougeotte.fr / http://moretta.over-blog.com /

http://www.aufeminin.com / http://www.un.org/fr/events/ / www.biography.com

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/ephemeride-du-jour-5-novembre-1855-naissance-de-leon-teisserenc-de-bort-meteorologue-francais-qui-developpa-lobservation-et-letude-de-latmosphere-par-lutilisation-de-ballons-instrumentes/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires