Face à l’amélioration de la situation épidémique, la préfecture poursuit les allègements

Le dernier point de situation de l’Agence régionale Santé affichait une nouvelle fois une baisse très sensible du nombre de nouveaux
Linfo KWEZI
Partager cet article

Le dernier point de situation de l’Agence régionale Santé affichait une nouvelle fois une baisse très sensible du nombre de nouveaux cas de la covid avec des indicateurs qui eux aussi reculaient de manière positive. En réaction et pour la deuxième fois en quelques jours, la préfecture a décidé d’alléger encore les mesures de restrictions. Dans quelle mesure ?

 

L’amélioration de la situation sanitaire du département a conduit Thierry Suquet, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, après avis du directeur général de l’ARS Mayotte, à alléger certaines mesures de freinage.

À partir du 3 février 2022, le port du masque n’est plus obligatoire à Mayotte mais reste fortement recommandé dans les lieux ouverts à très forte densité.

Par ailleurs, le Gouvernement a décidé que le recours au télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.

Les mesures toujours en vigueur sont :

  • Port du masque obligatoire dans un certain nombre de lieux à très forte densité, tels que les bus scolaires, les barges, les taxis, les commerces, les salles polyvalentes, les stades, les lieux de culte etc… ;
  • Interdiction des manzarakas et des voulés ;
  • Interdiction de diffusion de la musique amplifiée ;
  • Interdiction des activités de prestation à domicile de traiteurs, de location de chapiteaux, tentes ou barnums à particuliers, d’animateurs de soirée à domicile, ainsi que le transport de matériel de sonorisation ;
  • Jauge dans les commerces à 75 % de leur capacité.

 

Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire reste en vigueur à Mayotte. En cas de dégradation de la situation sanitaire, le préfet pourra reprendre de nouvelles mesures de freinage pour protéger la population.

“Il est nécessaire de rester mobilisé et de poursuivre nos efforts pour lutter activement contre le virus en appliquant les gestes barrières. Il est nécessaire de compléter son parcours vaccinal par une dose de rappel afin de lutter efficacement contre le variant Omicron. Pour le moment, même vaccinés, continuons à respecter les gestes barrières” indique le préfet.

Source : ARS – Préfecture

 

Source : http://www.linfokwezi.fr/face-a-lamelioration-de-la-situation-epidemique-la-prefecture-poursuit-les-allegements/

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu