Féminicides : un cœur dans la nuit

Tahiti, le 3 septembre 2022 – Vendredi, le Conseil des femmes de Polynésie a organisé une soirée de recueillement dans les
Tahiti-infos
Partager cet article
Féminicides : un cœur dans la nuit
Tahiti, le 3 septembre 2022 – Vendredi, le Conseil des femmes de Polynésie a organisé une soirée de recueillement dans les jardins de Paofai en mémoire de Linda, poignardée en début de semaine à Bora Bora par son compagnon. Les membres du gouvernement se sont joints à l’événement et ont participé à la mise en place dans l’herbe d’un grand cœur fait de bougies.
 
Le Conseil des femmes de Polynésie a organisé vendredi, à la tombée de la nuit, une cérémonie aux bougies au parc Paofai afin de sensibiliser la population à la question des violences faites aux femmes. Cet événement faisait suite au drame qui a endeuillé l’île de Bora Bora cette semaine, lors duquel un homme alcoolisé a poignardé Linda, sa compagne de 52 ans, mère de six enfants. La vahine est décédée peu après des suites de ses blessures.
 
Si la population, invitée à se vêtir de blanc pour l’occasion, ne s’est pas déplacée en nombre –un peu plus de 100 personnes, intervenants inclus–, le gouvernement a de son côté souhaité faire acte de présence. Le vice-président Jean-Christophe Bouissou et Naea Bennett, ministre de la Prévention contre la délinquance, ont participé à la cérémonie aux côtés de Chantal Galenon, présidente du Conseil des femmes, et des représentants religieux et associatifs. La fille de Linda, qui tenait entre ses mains un portrait de sa mère, était également présente, accompagnée de son oncle.
 
“Il y a eu trois féminicides en Polynésie l’an dernier”, souligne Chantal Galenon. “À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars, nous avions annoncé qu’on refusait toute forme de violence et qu’on se lèverait après chaque événement de ce type. Il s’agit avant tout d’un appel citoyen et d’une soirée de recueillement pour rappeler que nous, femmes de Polynésie, voulons la paix, l’amour, l’écoute et le respect.”
 
Les membres du gouvernement se sont rendu tour à tour sur l’estrade pour adresser leurs condoléances à la famille endeuillée et pour rappeler dans leurs discours que “la lutte contre les violences faites aux femmes est une responsabilité collective”. Chantal Galenon a également évoqué la mise en place d’un observatoire sur les violences faites aux femmes et aux enfants, qui apparaît également comme “une nécessité” au vice-président du Pays, qui “portera l’idée en conseil des ministres pour que l’on avance sur ce sujet-là”. Les guides de prières, les témoignages et les chants se sont ensuite relayés, jusqu’au moment fort de la soirée : la disposition au sol de dizaines de bougies allumées formant un grand cœur dans la nuit.
 


Féminicides : un cœur dans la nuit


Féminicides : un cœur dans la nuit


Féminicides : un cœur dans la nuit


Féminicides : un cœur dans la nuit


Féminicides : un cœur dans la nuit


Féminicides : un cœur dans la nuit


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : https://www.tahiti-infos.com/Feminicides-un-coeur-dans-la-nuit_a211662.html

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu