Accueil » Réunion » Réunion actualités » Génération écologique de La Réunion : « Le littoral saint-louisien largué par la CIVIS, ses habitants méritent mieux ! »

Génération écologique de La Réunion : « Le littoral saint-louisien largué par la CIVIS, ses habitants méritent mieux ! »

Vincent Defaud, porte-parole départemental et référent Ouest de Génération Écologie La Réunion et Yannis Fontaine, référent Saint-Louis/La Rivière de Génération Écologie La Réunion regrettent dans un communiqué que la « CIVIS » ait largué le « littoral Saint-louisien ». 

« Dans la presse locale, la CIVIS – la communauté d’agglomération du sud, nous informe « qu’elle ne portera pas le projet » de protection du littoral saint-louisien contre la submersion marine qui pourtant fait partie de ses compétences. Les raisons évoquées sont que la mer reprend sa place, que la protection par une digue de tétrapodes serait inutile et surtout trop coûteuse.

Mais les études sur le réchauffement climatique et sur la hausse du niveau des mers ne datent pas d’aujourd’hui. Les autorités compétentes n’ont-elles rien anticipé en terme d’aménagement et de budget ?

Le littoral de Saint-Louis et ses habitants ne méritent-ils pas des investissements nécessaires pour sa protection et son développement, sachant que ce site a une valeur patrimoniale, historique et écologique remarquable?

Aujourd’hui ne doit-on pas protéger les littoraux réunionnais à cause des risques de submersion?

Ne faudrait-il pas s’adapter à ces changements ?

De son côté la première magistrate de Saint-Louis se satisfait des investissements (1,2 millions d’euros de travaux de protection) de la CIVIS mais dans l’immédiat avec la houle australe déjà bien présente les habitants n’ont comme seule solution l’évacuation et l’hébergement d’urgence. Rien n‘est envisagé pour une protection durable. Sauf dans le cadre de la résorption de l’habitat insalubre (RHI), les habitants pourront être relogés ailleurs.

Toutes les personnes concernées seront-elles éligibles au relogement ?

Combien de riverains ne voudront pas quitter leur quartier charmant pour une barre d’immeuble en banlieue saint-louisienne?

Les propriétaires titulaires d’un permis de construire abandonneront-ils leurs biens aussi facilement ?

Dans cette affaire, les Saint-Louisiens sont abandonnés et se retrouvent devant le fait accompli car les autorités compétentes ont choisi l’inaction.

Mesdames et Messieurs les décideurs, il ne vous ait pas demandé de construire «  une forteresse po kal la mer ou des projets fantaisistes » , mais simplement de trouver des solutions techniques pour protéger le littoral saint-louisien et ses habitants.Pa kapab lé mor san ésséyé. »

 

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

freedom
freedom
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande