Accueil » Mayotte » Mayotte actualités » Grande Comore : apaisement après la prise d’otage du ministre de l’Education

Grande Comore : apaisement après la prise d’otage du ministre de l’Education

Des élèves de lycée ont pris en otage un ministre, ont négocié pour leurs professeurs et auraient obtenu gain de cause. Ça se passe en ce moment à Moroni (Grande Comore).

Selon l’Agence Comorienne de Presse, HZK, la situation s’est apaisée à Moroni où des étudiants s’étaient mis en grève en soutien à leurs enseignants. Ces derniers n’avaient en effet pas reçu la totalité de leurs salaires de novembre et décembre 2013, et ni ceux de janvier et février.

Le Syndicat National des Professeurs (SNPC) avait alors menacé d’arrêter le travail, les étudiants étaient descendus dans la rue pour manifester leur mécontentement. Et hier, ils ont pris en otage pendant cinq heures, le ministre de l’Education nationale qui était venu en personne négocier au Lycée de Moroni. Il n’a été relâché qu’après s’être engagé à payer l’intégralité des salaires.

Beït El Salam, la maison du gouverneur de Grande Comore

Beït El Salam, la maison du gouverneur de Grande Comore

Une situation étonnante alors que HZK rapporte les propos du substitut du procureur de la République « J’ai constaté que vous n’êtes pas des délinquants mais des élèves. Vos revendications sont tout à fait légitimes ».

Une fois l’accord signé, les enseignants se sont dit prêts, sous réserve d’un paiement effectif, à terminer l’année scolaire sans interruption. Une Commission d’élèves a décidé de rencontrer à ce sujet le gouverneur de l’île de Grande Comore ce jeudi.

A.P-L.

Source : http://lejournaldemayotte.com/2014/03/grande-comore-apaisement-apres-la-prise-dotage-du-ministre-de-leducation/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=grande-comore-apaisement-apres-la-prise-dotage-du-ministre-de-leducation

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

lejournaldemayotte
lejournaldemayotte
Voir toutes les actus

La rédaction vous recommande