Haïti-Crise Carburant : Des syndicats du transport en commun désapprouvent l’ajustement annoncé du prix du diesel

Des syndicalistes rejettent d’un revers de main  toute idée  d’un ajustement du prix du diesel à la pompe. La démarche est inopportune, estiment Duclos Benissoit et Méhu Changeux, respectivement  coordonnateur du mouvement unifié des transporteurs haïtiens (MUTH) et président de l’association des propriétaires et chauffeurs d’Haïti (APCH).

 

Ces derniers dénoncent l’attitude des autorités gouvernementales qui,  selon eux, en sont les principaux responsables du rationnement des produits pétroliers sur le marché local.

Et en faisant une telle annonce, dans un contexte de crise,  le Premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin, n’a fait que jeter de l’huile sur le feu, ont-ils soutenu.

Pour tout ce qui est d’ajustement ou de hausse de prix en ce qui concerne les produits pétroliers, Duclot Benissoit et Méhu  Changeux ne se référent qu’à l’application du décret du 9 mars 1995.

« Plus qu’un irritant,  la possibilité que le prix du diesel soit ajusté  à  la pompe dans les prochains jours, témoigne également du mépris des dirigeants face  à la misère de la population’’, soutient Duclot Benissoit.

Méhu Changeux évoque, quant à lui, une manœuvre du pouvoir en place pour  compenser  son  manque à gagner en ce qui concerne  la vente du pétrole.  Le syndicaliste tient à préciser que, contrairement à ce qui se dit,  l’Etat ne subventionne pas la gazoline sur le marché.

 

Et donc, l’APCH n’entend pas souscrire  à une décision  éventuelle du gouvernement de revoir les prix des produits pétroliers. En dehors du  décret du 9 mars 1995, traitant de la question,  l’organisation syndicale  se voudra toujours  à l’opposé, affirme sans équivoque, Méhu Changeux.

Source:HPN

Source : http://radiotelevision2000.com/home/?p=91504

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *