Haïti – Économie : Evolution récente des prix dans l ‘économie haïtienne

L’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) a rendu public cette semaine les chiffres du mois d’aout comme il le fait chaque mois sur l’évolution des prix dans l’économie, en utilisant cette mesure appelée l’Indice des prix a la consommation. L’IHSI a constaté une certaine hausse des prix des produits composant le panier de la ménagère au cours du mois d’aout de 2014 sur le marché haïtien, comme c’était le cas pour le mois de juillet 2014.
En effet, l’Indice général des Prix à la Consommation (IPC), qui se chiffrait a 218,9 en juillet 2014, contre 217,3 en juin, est passé à 220, accusant ainsi une même progression mensuelle de 0,5% contre 0,7% pour le mois dernier. Le taux en glissement annuel est de 5,1% contre 4,9%, pour le mois précédent.
L’augmentation mensuelle de l’IPC résulte surtout du comportement des fonctions de consommation : « Alimentation, Boissons et Tabac » (0,5%), « Habillement et tissus, chaussures » (2,1,%), « Loyer du Logement, Energie et Eau » (0,5%), « Aménagement et Entretien de Logement » (0,4%), « Santé » (0,7%).
Selon l’IHSI, la variation positive de la fonction « Alimentation, Boissons et Tabac » provient particulièrement du renchérissement de la viandes de bœuf 2,2%, de la viande de porc (3,5%), de la viande de cabri (3,4%), du poulet (2,2%), du jambon (1,6%), et du poisson frais (3,1%). Donc, manger de la viande devient de plus en plus un luxe dans ce pays.
Notez que la hausse de l’indice « Habillement et Tissus, Chaussures » provient particulièrement de la hausse des prix des produits tels : le tissus (+5.9%), le costume, veste universel (+2.2%), la chemise (+1.6%), le pantalon pour homme (+1.4%), la chemisette (+2.2%), le caleçon (+1.9%), la confection des vêtements (+1.5%), les souliers et tennis (+2.1%) et les sandales (+2.7%).
La hausse de l’indice « Loyer du Logement, Energie et Eau » est lié particulièrement aux postes : loyers du logement (+0.2%), du gaz propane (+0.8%) et du charbon de bois (+0.3%). Les prix des autres postes du groupe sont restés inchangés.
La hausse de l’indice « Aménagement et Entretien de Logement » est lié particulièrement à la hausse des prix : des meubles de salon (+0.8%), la salle à manger (+0.9%), le lit (+1.3%), le matelas (+1.6%), la nappe (+0.9%), le réfrigérateur (+1.4%) et le salaire du personnel domestique (+0.6%).
La poussée inflationniste de la fonction « Santé » résulte principalement des honoraires aux médecins (+1.1%) et des frais d’hospitalisation (+0.9%).
Du point de vue géographique comme l’IHSI l’a adopté depuis quelques temps, il faut dire la région Transversal qui regroupe les départements du Centre et de l’Artibonite a connu le taux d’inflation le plus élevé soit de 0.6% en glissement mensuel. Viennent ensuite la région de l’Aire Métropolitaine incluant les communes de Port-au-Prince, de Delmas, de Pétion-Ville, de Carrefour et de Croix des Bouquets, la région Reste Ouest qui comprend les départements du Sud’Est et de l’Ouest non compris l’Aire métropolitaine et la région Sud qui englobe le Sud, la Grand’Anse et les Nippes qui ont tous connu le même taux d’inflation de soit 0.5% en glissement mensuel. Tandis que la région Nord qui comprend les départements du Nord, Nord-Est et Nord’Ouest a enregistre le taux le plus faible en glissement mensuel soit de une hausse de 0.4%.
En fait, avec un dollar américain qui devient de plus en plus fort au niveau international, les consommateurs haïtiens ont raison de s’inquiéter d’une montée plus poussée des prix des produits importés. Selon toute évidence une variation a la hausse du taux du dollar par rapport à la gourde affecte négativement les prix sur le marche car nous importons la plupart de nos biens de consommation que nous achetons en dollar américain, que ce soit les produits alimentaires, vêtements ou autres.
Et dans tout cela, la plus grande menace à notre minimum de stabilité macroéconomique notamment avec ces hausses de prix qui ne sont pas excessives, reste le climat politique. En effet, les éventuels développements qui peuvent surgir dans les prochaines semaines, à la fin de l’année ou au début de l’année prochaine sont des plus menaçants. Si les élections ne sont pas organisées comme prévues pour permettre le renouvellement du personnel politique au niveau du parlement et des collectivités locales, cela serait vraiment une catastrophe des plus regrettable
Etzer Emile, M.B.A
Economiste
Radio Vision 2000

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-economie-evolution-recente-des-prix-dans-l-economie-haitienne/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires