Haïti – Économie : Incertitude autour de la question du financement des élections

Hier à la rubrique invitée du jour de Valery Numa, la question du financement des élections était abordée avec le premier ministre Evans Paul. Ce dernier a reconnu que la contribution haïtienne reste faible par rapport aux apports de l’international, ce qui explique la dépendance par rapports aux différents bailleurs de fonds, et ceci depuis plusieurs années.

La réalité aujourd’hui est que sur les 65 millions nécessaires pour l’organisation des élections selon les chiffres du CEP, seulement un montant de 38 millions est disponible. Cette balance de 27 millions restants n’inquiète surtout pas le premier ministre. Il veut être rassurant, et il va plus loin pour dire que le gouvernement prendra les dispositions nécessaires pour trouver des fonds au niveau interne pour compléter le montant si les bailleurs de fonds n’arrivent pas à décaisser à temps, ou peut être ne veulent pas décaisser. Bonne nouvelle ! Bref !

Rappelons que cela fait environ deux mois depuis que le fond fiduciaire a atteint ce montant de 37,9 millions de dollars sensiblement égal à 38 millions de dollars, et depuis lors aucun nouveau apport, aucune nouvelle contribution sinon des promesses. En attendant les 38 millions sont dominés notamment par la contribution haïtienne à hauteur de 36,4% avec notamment 13.8 millions de dollars américains, ajouté à 6.8 millions de l’Union européenne, 6.5 millions des Etats-Unis, 5.3 millions du Canada, 4,5 millions du Japon et 1 millions du Brésil.

Ces 27 millions de dollars restants, vont-ils venir bientôt ou jamais ? Les rumeurs courent de partout, l’international n’avance pas parce qu’ils ne veulent pas d’élection, tout reste à prouver, mais ce qui est certain est que la situation n’est pas rassurante, et les réticences des bailleurs de fonds doivent nous inquiéter, mais pas le Premier Ministre qui reste quand même très calme. Bref, cela se comprend, le leader ne peut pas s’alarmer, pour ne pas alarmer la nation, mais honnêtement, ce gouvernement avec des difficultés énormes de financement, et des finances publiques en situation difficile ne peut pas être sure qu’il peut trouver rapidement de l’argent pour compléter la balance.

Un pays où tout est priorité, où les ressources sont largement insuffisantes par rapport au besoins et attentes de la population. Ces difficultés pour financer les élections tombent au mauvais moment, où le Venezuela est devenu moins généreux, où le pays fait face à un ralentissement économique depuis l’année dernière.

Elections oui, avec quelles ressources ? On ne sait pas. Entre temps, amusons nous avec les questions de contestations, de décharges de double nationalité, de carnet, sans avoir la certitude que les élections auront réellement lieu.

Etzer S. Emile, M.B.A

Economiste

Radio Vision 2000

etzeremile@gmail.com

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-economie-incertitude-autour-de-la-question-du-financement-des-elections/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires