Haïti – Économie : Révision à la baisse de la croissance mondiale par le FMI

Pour la neuvième fois depuis quatre ans et pour la seconde fois depuis avril, le Fonds monétaire international (FMI) a dû revoir à la baisse ses prévisions de croissance. Le premier semestre 2014 a été moins bon que prévu et, depuis le printemps, les risques de dégradation de la situation économique ont augmenté au niveau mondial.

Le FMI prévoit donc une croissance mondiale « médiocre » de seulement 3,3 % en 2014 (soit – 0,4 point par rapport à avril) et de 3,8 % en 2015. L’organisation internationale ne cache pas ses inquiétudes pour l’avenir dans son rapport d’automne sur les perspectives économiques mondiales, intitulé, « Héritages, Nuages, Incertitudes ». « L’économie mondiale jongle avec les contraintes du moment. D’un côté, les pays doivent assumer l’héritage de la crise financière mondiale, qui va d’un niveau élevé d’endettement à un chômage massif. De l’autre, ils affrontent un futur assombri. Les taux de croissance potentielle ont été révisés à la baisse et ces perspectives détériorées pèsent à leur tour sur la confiance, la demande et la croissance d’aujourd’hui », analyse le FMI.

D’où cette recommandation sans cesse réaffirmée au fil des pages : priorité doit être donnée au relèvement de la croissance nominale et potentielle (de long terme) car la reprise n’est pas seulement « faible » et « inégale », elle est aussi différenciée.

Dans les économies avancées, qui croîtraient de 1,8 % en 2014 et de 2,3 % en 2015, seuls les Etats-Unis paraissent vraiment tirés d’affaire (+ 2,2 % et + 3,1 %), tandis que le ralentissement de la zone euro ( + 0,8 % et + 1,3 %) et celui du Japon ( + 0,9 % et + 0,8).

La zone euro fait donc figure de mauvais élève dans cette classe de pays avancés avec une croissance de seulement 0,8 % pour cette cette année. Le FMI a ramené la croissance française de 0,4 point, par rapport à juillet, à 0,4 % en 2014 et de 0,5 point à 1 % en 2015. La révision a été de – 0,5 point et de – 0,2 point pour l’Allemagne dont l’économie croîtrait de 1,4 % en 2014 et de 1,5 % en 2015.

Dans les pays émergents (la croissance de 2014 sera + 4,4% et pour 2015 + 5%), avec l’Asie toujours dynamique (+ 6,5% et + 6,6%), avec la Chine en tête alors que l’Amérique latine va afficher une faible croissance de + 1,3% en 2014 et + 2,2% en 2015.

La croissance économique d’Haïti a été déjà révisée à la baisse depuis le dépôt du budget en juin par la ministre de l’Economie et des finances, Marie Carmelle Jean Marie, passant d’une prévision de 4,5% a 3,6%, et un taux qui probablement peut être plus faible que cette nouvelle prévision à la baisse, vue la conjoncture économique et les inquiétudes liées à la crise politique.

Dans ce contexte difficile et fragile, les économies du monde entier, notamment celles qui sont les plus vulnérables comme la notre doivent travailler pour arriver à un assainissement budgétaire de façon à soutenir la reprise et la croissance de long terme ».

Pour y arriver, des réformes structurelles sont nécessaires, non seulement pour rétablir la confiance mais également pour arriver à maintenir une croissance élevée sur le long terme. Une condition fondamentale dans la lutte contre la pauvreté et le sous-développement d’Haïti.

Etzer Emile, M.B.A

Economiste

Radio Vision 2000

etzeremile@gmail.com

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-economie-revision-a-la-baisse-de-la-croissance-mondiale-par-le-fmi/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires