Haïti-Insécurité : Anse-à-Pitres sous la terreur de bandits armés

Correspondance Pénia Bonicet

Anse-à-Pitres, 07 avril 2014 [AlterPresse] — La population d’Anse-à-Pitres (commune du Sud-Est d’Haïti, frontalière avec la ville dominicaine de Pedernales) vient de vivre une semaine particulièrement tendue, quand des individus lourdement armés ont rançonné et terrorisé la population, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Les activités de transport public, entre Anse-à-Pitres et Thiotte, ont été paralysées.

Depuis plusieurs semaines, Kasedan, Tête-morne, et d’autres zones sont contrôlées par des bandits, ayant comme cibles privilégiées les chauffeurs de motos-taxis et les passagers.

Le lundi 24 mars 2014, un cambiste appelé Lymorez Azor a été dévalisé. Ayant reçu deux balles, Azor est encore soigné à l’hôpital.

« Je voudrais me rendre à Thiotte cet après-midi, mais je suis obligé de rester chez moi de peur d’être victime de ces bandits, », indique à AlterPresse un habitant de la zone.

Par crainte de représailles, les habitants ont peur de dénoncer les agresseurs, selon les informations recueillies.

Un individu, appelé Osias Saint-Louis (alias Ti babout), serait le chef des bandits, qui terrorisent sans arrêt la population, confie à AlterPresse une source policière dans la zone.

Evadé de prison à Jacmel, il aurait lire la suite sur alterpresse.org

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-insecurite-anse-a-pitres-sous-la-terreur-de-bandits-armes/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires