Haiti-Rép Dominicaine : NAPSA accompagne les haïtiens dans leur processus de documentation et de régularisation

Source alterpresse.org

Le samedi 17 mai, une délégation de NAPSA-Santo Domingo a animé un atelier en vue de sensibiliser les compatriotes haïtiens sur la nécessité de se procurer les documents légaux, à savoir l’acte de naissance, la carte d’identité et le passeport.

L’avocate Helena Joseph, responsable des affaires juridiques de l’organisation, a expliqué aux plus de 200 personnes présentes à cette rencontre les impacts négatifs d’être dépourvu de des pièces légales : l’incapacité d’aller à l’école, à l’hôpital, de voyager, etc. Elle a mis l’accent sur les conséquences d’être privé des documents légaux dans un pays étranger, telles que l’expulsion, ce qui peut détruire des rêves et des liens familiaux. Dans son intervention, la jeune spécialiste en Droits Humains a rappelé aux participants que la République dominicaine n’est pas leur pays sinon Haïti, et qu’ils doivent, de ce fait, entrer dans le plan du gouvernement haïtien consistant à doter ses ressortissants des pièces d’identité (acte de naissance, carte d’identité et passeport). NAPSA promet à ces citoyens de les accompagner dans ce processus et s’engage à exiger à l’Etat haïtien de tenir sa parole, car, en général, il n’ya pas de lien entre les mots et les actes.

D’un autre coté, l’étudiant en génie industriel à l’Université pontificale mère et maîtresse (PUCAMAIMA), Gaejtchens Thelusma, a prodigué des conseils à ces hommes et femmes haïtiens sur la façon de gérer le peu qu’ils gagnent de l’agriculture et du commerce dans les rues. L’événement s’est terminé avec l’exposition et la vente des denrées de la communauté et l’interprétation de quelques pièces du folklore haïtien par des fillettes.

A part les intervenants Helena Joseph et Gaejtchens Thélusma, d’autres napsistes (membres de NAPSA) qui ont pris part à l’événement sont : Olivier Bertoni et Anne-Marie Saintilien, respectivement coordonnateur et responsable de travail social de NAPSA-Santo-Domingo ; Fadjah Durandisse (étudiante en Architecture intérieure à l’Université Action Pro-Education et Culture, UNAPEC), Raphaelle Bertoni (assistante professeure au Lycée Français de Santo Domingo), Fabiola Pierre-Saint (étudiante en Administration Publique à l’université Organisation et Méthode, OyM), Anaïse Pierre (étudiante en architecture à la PUCAMAIMA) et Joseph Harold Pierre, coordonnateur général de NAPSA.

Présentation de NAPSA

N’ap Sove Ayiti (NAPSA) est une organisation lire la suite sur alterpresse.org

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-rep-dominicaine-napsa-accompagne-les-haitiens-dans-leur-processus-de-documentation-et-de-regularisation/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires