Haïti – Violence : Un soldat chilien de la Minustah décédé par balle, un policier haïtien et plusieurs personnes blessés dans des troubles à Ouanaminthe

Correspondance Jéthro-Claudel Pierre Jeanty

Ouanaminthe 13 avril 2015, [AlterPresse] — Un soldat chilien de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (Minustah) est décédé des suites de ses blessures par balle ce lundi, un policier haïtien blessé ainsi que plusieurs autres personnes, tandis qu’une douzaine d’autres ont été arrêtées lors de violentes protestations en faveur de la distribution du courant électrique à Ouanaminthe et Fort-Liberté (Nord-Est).

Le sergent Rodrigo Soto a trouvé la mort au moment d’une intervention des forces de l’ordre dans la zone de Mapou (au centre ville de Ouanaminthe), sur la nationale No 6, pour déblayer la route obstruée par des barricades et un conteneur placé en travers de la route.

« Le soldat est affecté au bataillon du Cap-Haïtien (département du Nord) de la mission onusienne. L’agent, qui n’était pas impliqué dans l’intervention, était en route pour se rendre à Dajabón (ville frontalière de la République Dominicaine) », confirme une source proche de la Minustah à AlterPresse.

Durant les troubles, qui se sont produits en tout début d’après-midi, un policier haïtien non identifié a été touché d’une balle au cou et emmené d’urgence à l’hôpital.

AlterPresse a tenté sans succès d’entrer en contact avec les responsables du commissariat de Ouanaminthe et de la direction départementale de la police.

Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Fort-Liberté et à Ouanaminthe où des barricades ont été dressées. La police a tiré lire la suite sur alterpresse.org

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/haiti-violence-un-soldat-chilien-de-la-minustah-decede-par-balle-un-policier-haitien-et-plusieurs-personnes-blesses-dans-des-troubles-a-ouanaminthe/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires