« Il m’a dit : Ce soir, il y a un de nous deux qui crève »

« Il m’a dit : Ce soir, il y a un de nous deux qui crève »

Les manifestations contre les violences conjugales se multiplient en France, alors que l’on déplore plus de 114 féminicides depuis le début de l’année. Cette réalité n’épargne pas la Guyane. Pour libérer la parole, celle que nous appellerons Malika a décidé de témoigner, au côté de son avocate pour raconter ses quatre épisodes de violences. Source : https://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/il-m-a-dit-ce-soir-il-y-a-un-de-nous-deux-qui-creve-457828.php

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *