Accueil » Réunion » Réunion actualités » Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche

Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche

Niché au cœur de la Montagne, le Jardin de Cocagne Saint-Bernard distribue chaque semaine une centaine de paniers de fruits et légumes biologiques cultivés par des salariés en réinsertion. Pour mieux sensibiliser au bien manger, la structure ambitionne désormais de proposer ses produits frais directement dans des crèches.

Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche
Quoi de meilleur que de bons légumes frais, cultivés localement et surtout, sans pesticides ? C’est ce que propose toute l’année à ses adhérents le Jardin de Cocagne de Saint-Bernard. Niché au cœur de La Montagne, cet écrin de verdure de 11 hectares est piloté par l’ALIE (Association Locale Insertion Economique). 
 
Après la livraison de fruits et légumes en points relais et les retraits sur place, la structure entend aller plus loin en scellant un partenariat avec la crèche de la Cheminée de la Mare (association Les Marionnettes), à Sainte-Marie. C’est Alexandra Goisnard, chargée d’animation et de développement à l’ALIE et jeune maman, qui en est à l’initiative.

Étendre le concept

“L’idée est de créer un abonnement pour les parents, qui pourront venir récupérer les paniers quand ils viennent chercher les enfants” explique la directrice de la crèche, Anaïs Di Giovanni. “Ça permet de sensibiliser sur l’alimentation bio, en circuit-court, locale. On l’a intégré dans un projet baptisé ‘Tous au vert’. On a l’intention par la suite de créer un potager dans la crèche avec des ateliers autour du goût et des aliments avec les familles”, précise-t-elle. 

Une animation a été réalisée mercredi dernier au sein de la crèche pour présenter le concept aux parentsPlusieurs se sont déjà montrés intéressés et certains ont déjà fait des réservations. Si l’expérience s’avère concluante, l’ALIE tentera d’élargir le champ. “On aimerait pouvoir déployer le concept sur d’autres crèches associatives”, indique Alexandra. 


Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche
Il faut dire que le jardin de Cocagne a de quoi nourrir bien des bouches. Brèdes, poireaux, concombres, carottes, betteraves, salades, oignons, mangues, papayes, légumes lontan…  Avec ses 2000 m2 de serre et ses 8000 m2 de plein champ, le Jardin de Cocagne propose une large variété de produits frais, qui diffèrent selon les saisons et aléas climatiques. 

Soutenir l’emploi de salariés en insertion

Acheter ces paniers de légumes, c’est aussi soutenir l’emploi de salariés en insertion. Car membre du réseau Cocagne (regroupant une centaine de jardins sur le territoire national), le jardin de Cocagne de Saint-Bernard emploie 30 jardiniers en contrat aidé de 6 à 12 mois, entourés d’une équipe de cinq professionnels de l’insertion et du maraîchage biologique. Objectif : les aider à reconstruire un projet professionnel et personnel.

Pour Mathilde, dont le contrat a débuté en septembre dernier, il s’agit d’une réelle opportunité qui a permis de confirmer sa volonté de travailler dans le secteur du maraichage. “J’apprends des choses que je peux refaire chez moi”, se réjouit la jeune femme, désormais certaine de la voie sur laquelle elle souhaite se diriger.


Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche
La Réunion, un territoire qui pourrait servir d’exemple ?

Chaque semaine, près d’une centaine de paniers sont distribués aux adhérents (sur site, en points relais, ou en livraison les mercredis et vendredis). Les consommateurs sont certains d’avoir des produits exempts de traitements phytosanitaires. “On essaie d’enclencher des pratiques agroécologiques, en plantant des essences qui pourront pas être valorisées en vente directe, mais qui font office de barrière végétale pour les insectes prédateurs”, explique Nicolas Delagarde, encadrant formation. C’est dans cette démarche que des rangs de maïs ont été installés autour des parcelles. 

​Alors que notre île a été classée en deuxième position à l’échelle nationale en matière d’utilisation de glyphosate, pour le formateur, il est urgent de délaisser les produits chimiques pour se tourner vers les bonnes pratiques. “La Réunion est en train de prendre le pas mais il reste quelques marches à gravir. On pourrait devenir un territoire exemple, avec des efforts de la part des consommateurs, des agriculteurs, des organismes de suivi, et une volonté politique plus appuyée”. 


Jardin de Cocagne : Le bio, du champ à la crèche


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/Jardin-de-Cocagne-Le-bio-du-champ-a-la-creche_a165799.html

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

zinfos974
zinfos974
Le journal d’information de l’ile de La Réunion, qui oze, gratuit, interactif, l’info 974
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande