La déclaration d’un professeur à ses élèves

Gabriel Maes, professeur de technologie au collège Notre-Dame des Anges à Faa’a, a ressenti à quelques jours des vacances ce que l’on pourrait appeler
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Gabriel Maes, professeur de technologie au collège Notre-Dame des Anges à Faa’a, a ressenti à quelques jours des vacances ce que l’on pourrait appeler le syndrome de la classe vide. Malgré son air juvénile, ce trentenaire dispense depuis 12 années ses cours pour former les adultes de demain. Afin de faire part à ses élèves de son attachement, Gabriel a donc pris son clavier. Un message publié sur les réseaux sociaux qui a largement dépassé les murs de sa classe.

« Suite à cette publication, j’ai eu des retours de certains élèves qui ont un petit peu plaisanté là-dessus en disant : Monsieur tu nous aimes hein ! Et j’ai répondu : ben oui, on vous aime tous, tous les élèves sans exception. Si on ne vous aimez pas, j’ai envie de dire qu’il faudrait changer de métier, souffle-t-il. Si un enseignant n’aime pas ses élèves, le quotidien devrait être difficile. Donc ceux qui souhaitent faire ce métier-là plus tard, aimez vos élèves. »

Pour Gabriel, l’enseignement n’est pas un simple métier mais une véritable vocation. Ne comptant pas ses heures, il met un point d’honneur à garder le lien au quotidien avec ses élèves, grâce notamment aux réseaux sociaux.

« On n’est plus prof seulement en cours, on fait encore notre métier après les cours. Parce qu’en dehors des cours, il n’est pas rare qu’on reçoive un message d’un élève me posant la question : est-ce qu’on a un contrôle demain ? Et ça c’est quelque chose qui n’existait pas à mon époque, confie-t-il. On voyait le professeur en cours et c’est tout, ça s’arrêtait là. C’est aussi l’occasion d’expliquer aux élèves quelles sont les bonnes façons d’utiliser les réseaux sociaux et qu’il existe aussi de mauvaises façons. Utiliser les réseaux sociaux comme un outil de travail, c’est une bonne façon. »

Chers élèves, voici des vérités que les profs ne vous disent pas :
– après votre départ du cours, la salle est bien…

Publiée par Gabriel Maes sur Mercredi 17 février 2021

Cette publication a enregistré plus de 1000 likes et 600 partages sur Facebook. Pour le professeur, il s’agit aussi de montrer à ses élèves que tous ont du potentiel.

« Avec cette publication, je cherchais juste à mettre en exergue des vérités qui ne sont pas toujours connues des élèves. Parce qu’on a des élèves qui sont convaincus qu’ils sont détestés de tous leurs professeurs alors que non, pas du tout, assure-t-il. Quand un professeur se fâche après un élève, le but n’est pas de lui montrer de la haine, au contraire, c’est de faire ressortir le meilleur chez chacun. »

Un message reçu 5 sur 5 par Manea et Ranitea, élèves de 3ème. « Ce post-là, quand je l’ai lu, j’étais comme Ranitea, au bord des larmes, confie Manea. C’est super attachant. Tu te rends compte que malgré que tu es insupportable comme il a dit, il s’attache quand même à toi. Du coup, ça fait plaisir. »

Une déclaration d’un professeur à ses élèves qui, grâce aux réseaux sociaux, prend une ampleur universelle. 

L’article La déclaration d’un professeur à ses élèves est apparu en premier sur TNTV Tahiti Nui Télévision.

Source : https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/la-declaration-dun-professeur-a-ses-eleves/

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une actu

Le Nohu du Criobe opérationnel en juin

Dans le cadre du Contrat de Projets État-Pays 2015-2020, le Centre de recherches insulaires et Observatoire de l’environnement (Criobe) a bénéficié d’un financement pour se

Pub

flash actu