La fortune des Bonis

Certains spécialistes n’hésitent point à qualifier les travaux cartographiques d’Henri Coudreau de médiocres, sinon, même, de fantaisistes. Au fil des pages de ses récits,
France Antilles Guyane
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Certains spécialistes n’hésitent point à qualifier les travaux cartographiques d’Henri Coudreau de médiocres, sinon, même, de fantaisistes. Au fil des pages de ses récits, au demeurant passionnants, ne serait-ce que par sa vision très « datée » de « nos sauvages », cet explorateur de la fin du XIXe siècle nous révèle ses notes prises lors de ses rencontres. C’est ainsi qu’il passa quelque temps sur les rives de l’Aoua, comme on l’écrivait alors. Source : https://www.franceguyane.fr/actualite/culture-et-patrimoine/un-nom-une-histoire/la-fortune-des-bonis-486421.php

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une actu

Pub

flash actu