Accueil » Nouvelle-Calédonie » Nouvelle-Calédonie actualités » La Nouvelle-Calédonie replonge dans la violence

La Nouvelle-Calédonie replonge dans la violence

Fin de l’accalmie en Nouvelle-Calédonie, car depuis 48 heures les barrages et les affrontements entre indépendantistes et forces de l’ordre ont repris sur l’archipel français du Pacifique. En cause notamment, l’arrestation et le transfert vers la métropole de figures militantes.

Dans un communiqué publié lundi 24 juin dans la matinée, le haut-commissariat qui représente l’État français en Nouvelle-Calédonie dresse le bilan de la nuit de dimanche à lundi. Une nuit agitée sur l’ensemble de la Grande-Terre, l’île principale de l’archipel, alors que ces dernières semaines les émeutes restaient concentrées dans la capitale Nouméa et ses alentours.

La nuit dernière, des violences ont eu lieu aussi  bien au nord qu’au sud de l’île. Les forces de l’ordre ont été prises à partie et plusieurs départs d’incendies ainsi que la construction de barrages sur les axes routiers ont été constatés. La mairie de Koumac a notamment été incendiée. À Dumbéa, à côté de Nouméa, ce sont les pompiers qui ont été pris à partie alors qu’ils emmenaient un patient vers le Médipole, ils ont été victimes de caillassages et de possibles tirs d’armes à feu sur leur camion.

Les écoles fermées

Ce lundi, les écoles publiques de Dumbéa sont restées fermées. La mairie justifie cette décision en mettant en avant « l’incapacité de l’État à assurer la sécurité ».

À Nouméa, dans le quartier de Magenta, les locaux et des véhicules de la police municipale ont été incendiés. Une situation qui devient donc à nouveau tendue partout sur l’île, six semaines après le début des émeutes sur fond de réforme du corps électoral. Ce projet de réforme qui n’est plus à l’ordre du jour par la force des choses, depuis la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron il y a deux semaines.
Des transferts de militants vers la métropole

Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est l’arrestation, la mise en examen et le transfert express dimanche 23 juin vers la métropole de onze militants de la cellule de coordination des actions de terrain vers (CCAT). Parmi ces derniers se trouve son porte-parole, Christian Tein, transféré dans la maison d’arrêt de Mulhouse, dans le Haut-Rhin. La CCAT est accusée par les autorités d’être à l’origine du soulèvement contre la réforme électorale et ses militants ont donc été envoyés en métropole pour y être incarcérés en raison du risque sécuritaire d’une détention en Nouvelle-Calédonie.

Mais l’éloignement à 17 000 kilomètres de ces figures locales suscitent émotion et colère sur l’archipel. Car parmi ces transférés se trouve une femme, Brenda Wanabo, mère de trois jeunes enfants, dont l’un d’entre eux doit fêter ses quatre ans dans quelques jours.

Dans un communiqué, la CCAT demande que ces militants soient jugés sur leurs terres, évoque des « prisonniers politiques » et dénonce les « tactiques coloniales » de la France, ainsi « qu’une grave atteinte à leur droit à une vie privée et familiale ». La CCAT demande leur retour immédiat et a fait appel en justice.

Le pont aérien maintenu

Autre conséquence de ces transferts, le pont aérien entre l’aérodrome de Magenta à Nouméa et l’aéroport international de la Tontouta, à une quarantaine de kilomètres, est maintenu.

Depuis deux jours, la route qui relie d’habitude la capitale à l’aéroport est de nouveau impraticable. C’est donc grâce à ce pont aérien que les passagers ont pu quitter Nouméa ou à l’inverse y arriver. Ce pont aérien devait initialement être levé ce lundi et a donc été réactivé en répercussion du regain de violences sur l’archipel.

source: Yahoo actualités

Loading

The post La Nouvelle-Calédonie replonge dans la violence first appeared on Tahitinews.co.

Source : https://www.tahitinews.co/la-nouvelle-caledonie-replonge-dans-la-violence/#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-nouvelle-caledonie-replonge-dans-la-violence

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

tahitinews
tahitinews
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande