La Nouvelle-Zélande préfère les « riches touristes »…

Lors d’une prise de parole, mercredi 10 août, sur les plans visant à renforcer la main-d’œuvre du tourisme lors de la
tahitinews
Partager cet article

Lors d’une prise de parole, mercredi 10 août, sur les plans visant à renforcer la main-d’œuvre du tourisme lors de la réouverture des frontières du pays , le ministre néo-zélandais du tourisme a affirmé que la Nouvelle-Zélande ne cherchera pas à attirer ceux qui « voyagent dans (le) pays avec 10 dollars par jour « .

Stuart Nash a déclaré que le pays continuerait sans vergogne à se concentrer sur les voyageurs plus dépensiers, qu’il estime être « de haute qualité ». « Nous allons accueillir les routards », mais « nous n’allons pas cibler les personnes qui expliquent sur Facebook comment elles peuvent voyager à travers notre pays avec 10 dollars par jour en mangeant des nouilles instantanées », a affirmé le ministre néo-zélandais.

« Aucune preuve » que les plus riches contribuent davantage à l’économie

Stuart Nash assurait déjà deux ans plus tôt que le pays devait attirer les touristes qui « volent en classe affaires ou en classe économique premium, louent un hélicoptère, font un tour autour [du glacier] Franz Josef et mangent ensuite dans un grand restaurant« , une proposition lui valant des accusations d’élitisme et de snobisme. Des experts ont par ailleurs signalé que ces visiteurs avaient généralement une empreinte environnementale beaucoup plus élevée et ne contribuaient pas nécessairement davantage à l’économie.

Interrogé par le Guardian , James Higham, professeur de tourisme à l’Université d’Otago, a assuré qu’il n’y a « aucune preuve » que les voyageurs à gros budget contribuent davantage à l’économie. Les touristes à plus petit budget, comme les routards ou les étudiants, restent souvent « plus longtemps dans le pays » et leurs dépenses sont étalées dans la durée.

Reuters

 164 visiteurs total,  164 visiteurs aujourd'hui

Source : https://www.tahitinews.co/la-nouvelle-zelande-prefere-les-riches-touristes/

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu