L’absence d’une vraie opposition municipale dans le chef lieu depuis … Mars 2008 !

Le Clan Gilbert Marie Raymond Annette and Co règne sur Saint Denis, la capitale, sans sourciller avec manifestement un  maigre bilan.    La faute
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
L’absence d’une vraie opposition municipale dans le chef lieu depuis … Mars 2008 !
Le Clan Gilbert Marie Raymond Annette and Co règne sur Saint Denis, la capitale, sans sourciller avec manifestement un  maigre bilan. 
 
La faute à qui ?
 
A celles et ceux qui se sont détournés de l’isoloir en refusant de voter. Le vote est un droit mais il doit être également un devoir en l’honneur et en mémoire de celles et de ceux qui ont versé leur sang pour notre Patrie.
 
Ils ne sont pas responsables que suite aux résultats de l’élection de juin 2020 où Ericka Bareigts est devenue Maire de Sin Dni.
Cela dit au passage, Ericka Bareigts,  ex-secrétaire d’Etat à l’égalité réelle, ex-ministre des Outre-Mer, ex-Député, c’est côté chiffres :
 
– 12 ans à la Mairie de Sin Dni 
– 02 ans de terrain pour les municipales de 2020
– 17 000 électeurs pour 104 000 inscrits 
– 16% de voix
– 1,6 Dionysiens sur 10 lui font confiance.
 
En conclusion, Saint-Denis pour tous c’est Saint-Denis pour 17 000 personnes car l’opposition actuelle, celle de juin 2020, est aphone devant la grandeur et la décadence des résultats des élections municipales de 2020. 
 
Hier le clan nous a fait avaler sa nouvelle lubie : si l’ « Espace Océan », cette verrue en centre-ville de Saint-Denis, ne voyait jamais le jour ? 
 
Le Pôle Océan, un trou noir, une verrue, au centre-ville de Saint-Denis depuis 20 ans devant lequel passent des dizaines de milliers d’automobilistes tous les jours.  
 
Le projet a été initié par Gilbert Annette, mais il n’aura pas le temps de le porter sur les fonts baptismaux du fait de son passage par la case prison.
 
En 2001, René-Paul Victoria arrive et jette le projet de son prédécesseur à la poubelle comme pour marquer sa différence. C’est malgré tout à ce moment-là que sont réalisées les expropriations, les procédures engagées précédemment étant exécutées. 67 familles se voient privées de leurs biens, commerciaux comme d’habitations, et se voient proposer en échange une somme dérisoire.
2008 marque le retour de Gilbert Annette qui en 2009 réalise un audit et abandonne définitivement le projet pour le remplacer par un autre qui accorde plus de place aux logements sociaux et dénommé cette fois « Espace Océan ».
 
Dès sa naissance, ce nouveau projet doit faire face à un nombre important de critiques.
 
Le temps s’écoulant d’études en études et les élections de mars 2020 approchant, il est important pour Gilbert Annette de donner l’illusion que le projet est sur le point de démarrer. On évoque même les premiers coups de pioche pour très bientôt.
 
Petite remarque, 2019 devait être « enfin l’année de la mise en construction du Quadrilatère Océan ». 
 
Petit problème : Annick Girardin, alors ministre des Outre-Mer affirme que le projet Quadrilatère Océan est abandonné « parce qu’il y a une défaillance du porteur du projet, c’est-à-dire de l’opérateur »… à savoir la SEMAC dont le principal actionnaire ou administrateur n’est autre que la Mairie de Saint-Denis.
 
Le serpent se mord donc la queue et la belle opération de communication vole en éclat mais pas de quoi ébranler la sérénité de ces élus de la majorité, ceux de l’opposition se terrant dans un mutisme plus que conciliant.
 
Le Clan Gilbert Marie Raymond Annette and Co se fond d’une Ericka Bareigts portée par la maxime « Sois une maire heureuse dans un Saint-Denis heureux » … Alléluia.
 
Fort de leur récent succès, le Clan Gilbert Marie Raymond Annette and Co nous invite à un nouveau scénario. Découvrez à quoi ressemblera prochainement l’entrée ouest de Saint-Denis et le réaménagement du Barachois.
 
Le débat public sur la NEO débutera le 15 septembre avec pas moins de 5 propositions toutes aussi coûteuses les unes que les autres.
 
La vraie question qui nous concerne tous est de savoir si cette réalisation, quel qu’en soit son coût, répondra aux attentes des dionysiens et des réunionnais qui sillonnent quotidiennement cette portion stratégique du chef-lieu.
 
L’opposition silencieuse ne semble pas se la poser et n’a eu aucune réaction à ce jour à croire que le mot d’ordre est silence radio, on tourne, ou plutôt ça roule avec la majorité en place. 
 
Où sont passés ces défenseurs de la voix du peuple qu’ils voulaient tous incarner en juin 2020 ?
 
Sont-ils touchés par la pandémie de Covid en cours ou atteints d’Alzheimer ?
 
Que cache ce blanc-seing donné à la majorité ? Les simples citoyens que nous sommes sont en droit de se poser la question car le passé récent regorge d’exemples outrageants voir inavouables. 
 
L’autre question sous-jacente est de savoir si nous assistons aux prémices du dessoudage de l’ancien magistrat de Sin Dni, Gilbert Marie Raymond Annette, par la nouvelle Maire Ericka Bareigts, avec son épilogue dans les prochaines semaines.
 
Cela est un autre débat que nous ne manquerons pas de commenter lors d’un autre rendez-vous avec vous chers lecteurs avisés.
Saint-Denis, Le comité d’action opposante vous invite à rester vigilant et à suivre la supercherie que la nouvelle majorité installée nous prépare avec l’assentiment de ceux qui au sortir des urnes et sur le papier relèvent de l’ O P P O S I T I O N …


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/L-absence-d-une-vraie-opposition-municipale-dans-le-chef-lieu-depuis-Mars-2008-_a160063.html

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *