L’association Kartyé lib souhaite faire découvrir l’histoire de Toussaint Louverture aux Réunionnais

218 ans après sa mort, Toussaint Louverture reste très peu connu de la population réunionnaise. Ainsi, lors de la commémoration qui s’est déroulée ce
zinfos974
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

218 ans après sa mort, Toussaint Louverture reste très peu connu de la population réunionnaise. Ainsi, lors de la commémoration qui s’est déroulée ce mercredi matin au Jardin de la Mémoire de Saint-André, l’association Kartyé lib a rendu hommage à ce personnage, gouverneur de Saint-Domingue, déporté en France au fort de Joux, où il mourut en prison le 7 avril 1803. Pour l’association, c’est un moyen de faire connaître au plus grand nombre l’histoire de celui qui s’est battu pour l’émancipation des Noirs.

L’association Kartyé lib souhaite faire découvrir l'histoire de Toussaint Louverture aux Réunionnais

L’association « Kartyé lib Mémoire & Patrimoine océan Indien », en collaboration avec le professeur Prosper Eve et d’autres associations mémorielles du Bénin et du fort de Joux, a rendu hommage ce mercredi matin à Toussaint Louverture, au Jardin de la Mémoire de Saint-André. Une commémoration visant à faire connaitre à la population, et surtout aux plus jeunes Réunionnais, ce personnage qui s’est battu pour l’émancipation des Noirs et dont le parcours est important pour l’histoire réunionnaise. 

En collaboration avec les associations internationales, l’association et l’artiste Nelson Boyer ont mis en place la stèle représentant Toussaint Louverture à la suite d’une conférence internationale rassemblant des personnes venant du Bénin, d’Haïti, de fort de Joux, du Brésil, d’Afrique du Sud, de Maurice, de Madagascar, des Comores et La Réunion. « Chaque année nous prévoyons de commémorer cette histoire méconnue des réunionnais », indique Kartyé Lib.

François Dominique Toussaint Louverture, né en 1743 près du Cap-Français, est le premier homme noir à avoir vaincu les forces coloniales européennes dans son propre pays. Aujourd’hui, il est vu comme “l’héritier noir des lumières”. Héros méconnu de la Révolution française, Toussaint Louverture a réalisé il y a 50 ans, le “rêve des Lumières” en arrachant la liberté des esclaves aux planteurs d’Haïti, autrefois appelé Saint-Domingue, la colonie la plus riche de l’hémisphère occidental.

Toussaint Louverture était un esclave mais on ne sait pas vraiment comment il est arrivé à Saint-Domingue. Plusieurs traditions existent. Selon les traditions orales haïtiennes, Toussaint Louverture était un roi puissant, et a été capturé et réduit en esclavage. Il a appris ainsi à lire et à écrire, et aurait ainsi pris connaissance d’un livre de l’abbé Raynal qui lui aurait permis d’avoir une prise de conscience. Dans ce livre était inscrit : “Il ne manque aux nègres qu’un chef assez courageux pour les conduire à la vengeance et au courage. […] Alors disparaîtra le code noir, et le code blanc sera terrible si le vainqueur ne consulte que le droit de représailles.”

En 1776, Toussaint est libre et prend ainsi la tête d’une exploitation produisant du café composée d’une dizaine d’esclaves. En 1789, la Révolution française éclate et c’est en 1791, lors de la cérémonie vaudoue du Bois-Caïman que les esclaves noirs se révoltent pour leurs libertés. Toussaint les rejoint donc. Ce dernier se révèle être un grand stratège militaire et rejoint le camp espagnol en 1793. Il dirige plusieurs milliers de Noirs et est ainsi nommé lieutenant général.

L’abolition étant proclamée sur l’île par les Français dans la même année, Toussaint se range alors dans les rangs français et l’Espagne capitule peu de temps après. Nommé lieutenant-gouverneur, puis commandant en chef de l’armée, puis général de Saint-Domingue en 1801 sous Bonaparte, Toussaint Louverture met au point une constitution pour déclarer l’indépendance de la colonie et pour se nommer gouverneur à vie. La France tente ensuite de reconquérir l’île, et Toussaint Louverture est alors déporté en France dans une prison où il mourra le 7 avril 1803. Il était un fervent catholique et réputé pour ses talents médicaux et sa connaissance des herbes médicinales. 

Pour Nelson Boyer, il faudrait « démocratiser l’histoire et glorifier toutes ces personnes qui ont rendu le monde tel qu’il est aujourd’hui ». Selon le professeur Prosper Eve, Toussaint Louverture symbolise « l’indépendance des pays et des colonies ». Un travail aurait d’ailleurs débuté pour que les grands hommes qui ont marqué l’histoire de l’esclavage soient connus par les jeunes générations. Pour le professeur, Toussaint Louverture « a réussi à changer la mentalité des gens pour qu’il y ait une liberté, et ces gens ont pris cette liberté”. 

Il adresse également un message à la mairie de Saint-André et plus particulièrement à Stéphanie Poïny-Toplan, élue déléguée à la culture et au patrimoine, présente ce mercredi, quant au maintien de l’entretien du Jardin de la Mémoire.

En octobre prochain, l’inauguration d’un nouveau buste au Jardin de la Mémoire est prévue. Il devrait s’agir d’une personnalité réunionnaise.


L’association Kartyé lib souhaite faire découvrir l'histoire de Toussaint Louverture aux Réunionnais


L’association Kartyé lib souhaite faire découvrir l'histoire de Toussaint Louverture aux Réunionnais


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/L-association-Kartye-lib-souhaite-faire-decouvrir-l-histoire-de-Toussaint-Louverture-aux-Reunionnais_a167938.html

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *