L'astuce des compagnies aériennes pour ne pas indemniser leurs passagers

L'astuce des compagnies aériennes pour ne pas indemniser leurs passagers

À partir de 3 heures de retard sur un vol, les compagnies aériennes sont tenues d’indemniser leurs passagers. Mais pour éviter cette procédure, certaines jouent sur l’heure d’arrivée de l’avion, à quelques minutes près.

L'astuce des compagnies aériennes pour ne pas indemniser leurs passagers

Pour éviter d’indemniser leurs passagers lors d’un retard de plus de trois heures, certaines compagnies aériennes n’hésitent pas à jouer le flou qui entoure le moment ou le vol prend officiellement fin : le voyage est-il terminé lorsque les roues de l’avion touchent la piste ou lorsque les portes de l’appareil s’ouvrent ?
 
Entre les deux étapes, plusieurs minutes s’écoulent et permettent ainsi à certaines compagnies d’enregistrer des retards de 2 heures et 59 minutes.
 
Mais dans cette situation le droit reste du côté des passagers, puisqu’un arrêté de la Cour de justice européenne a statué en 2014 qu’un vol ne prend fin que lorsque l’avion est arrêté, et que les passagers sont autorisés à quitter l’appareil.
 
Mais les usagers ignorent le plus souvent leurs droits, et c’est là-dessus que comptent certaines compagnies aériennes peu scrupuleuses. Pour assurer ses arrières, Le Parisien conseille de prendre en photo l’ouverture des portes et avoir ainsi une preuve de l’heure à laquelle le vol a réellement pris fin.
 


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/L-astuce-des-compagnies-aeriennes-pour-ne-pas-indemniser-leurs-passagers_a143318.html

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *