Le groupe des six dit non

Le groupe des six (6) équipes opposées à la décision du comité exécutif de la Fédération haïtienne de football (FHF) pour
radiotelevision2000
Partager cet article

Le groupe des six (6) équipes opposées à la décision du comité exécutif de la Fédération haïtienne de football (FHF) pour porter le nombre de clubs évoluant en première division à seize (16) est passé de la parole aux actes. Ainsi, dans une conférence de presse donnée à la salle Toussaint 2 (hôtel Le Plaza) vendredi 31 janvier, les représentants de ce groupe n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer et critiquer un secteur du bureau fédéral, avant de déclarer à l’unisson qu’ils ne disputeront pas l’édition 2014 de la compétition reine du pays avec la présence des équipes non admises à prendre part.

Ils étaient quatre, les membres du groupe des six (6) présents à l’Hôtel Le Plaza : Gérard Janvier, président du Victory SC, Paul Emile Adrien, secrétaire général du Racing Club Haïtien, Jean Edward Théagène, responsable de communication du Valencia FC et Olibrun Cangé, membre du comité exécutif de l’AS Petit-Goâve.
D’abord, tout a commencé par les propos du représentant du RCH. Il est allé droit au but en disant : « Je tiens à vous féliciter, les journalistes. Soucieux de sauvegarder la souveraineté du football haïtien, le groupe des six (6) dit non à la violation des statuts de la FHF et des règlements du championnat national de D1. A ce sujet, la décision prise par une partie du comité exécutif de la FHF de maintenir le Cavaly AS et l’América FC en première division et de choisir le Violette AC et le Racing FC est tout simplement arbitraire et antistatutaire. Cette décision n’a rien à voir avec l’esprit sportif. La prétendu lettre datée du 13 janvier 2013 émanant peut-être de Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, n’est autre qu’une lettre falsifiée ». Tels sont les premiers mots de l’ancien responsable de la ligue nationale de football, Paul Emile Adrien, qui fait office de dirigeant du RCH.

Par ailleurs, Paul Emile Adrien s’est dit très ouvert à l’idée d’entamer une série de négociations avec le comité exécutif de la FHF, avec les douze (12) équipes habilitées à jouer en D1 et c’est pourquoi il s’était rendu à Saint-Marc pour rencontrer les dirigeants du Tempête FC et du Baltimore SC. « Mais, pas avec les quatre (4) équipes choisies par une partie du bureau fédéral. A deux reprises, le Racing Club Haïtien avait connu l’enfer de la deuxième division. A chaque fois, en bons sportifs, nous avons lutté sur le terrain pour regagner notre place en D1. On ne nous a pas fait de cadeau. Ce serait une honte pour le foot, si le Violette AC acceptait cette médiocre proposition émanant de la part de la FHF. Le doyen du foot haïtien doit être un exemple à suivre. Je suis persuadé que le derby national serait très bénéfique à tous les points de vue, sportif et économique pour les deux équipes. Cependant, ça doit être fait dans la stricte application des normes et des règlements établis, car ils sont faits pour être respectés », répond le dirigeant du vieux Lion aux questions des journalistes.

Ensuite, le responsable de communication du Valencia FC, Jean Edward Théagène, a abondé lire la suite sur ashaps.com

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/le-groupe-des-six-dit-non/

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu