Le nouveau gouvernement annoncé par le Premier ministre Ariel Henry toujours dans les limbes

Le nouveau gouvernement prévu dans l’accord du 11 septembre est toujours dans les limbes. Si le Premier ministre Ariel Henry avait fixé des échéances pour l’officialisation de ce nouveau gouvernement, il ne se prête plus à l’exercice des dates. Il avance à son rythme, compose avec des embûches, selon des signataires de l’accord du 11 septembre 2021. «  Il ne veut pas donner de dead-line à cause des embûches. Des embûches créées et amplifiées par des groupes qui n’ont pas signé l’accord du 11 septembre et qui veulent le chaos », a  confié au Nouvelliste le numéro de la Fusion, l’ex-sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, lundi 15 novembre 2021. Les partis signataires sont attachés à l’accord, a poursuivi Mme Beauzile qui encourage le PM Ariel Henry à « continuer les pourparlers avec d’autres forces pour rejoindre la dynamique enclenchée par l’accord du 11 septembre ».

Arbitrage difficile

« Le Premier ministre Ariel henry est en train de faire un arbitrage difficile, compte tenu du contexte actuel de la crise politique que traverse notre pays. Un arbitrage avec ceux qui ont signé l’accord pour une gouvernance apaisée et ceux qui ne l’ont pas signé », a indiqué Me Tolbert Alexis, ex-président de la Chambre des députés et chef du parti politique Ansanm nou fò. Aux détails de l’arbitrage à faire, Tolbert Alexis a donné des exemples. « Certains ténors du régime passé souhaitent avoir le contrôle du ministère de la Justice. Ce n’est pas possible », a confié Tolbert Alexis.

« Un autre exemple d’arbitrage: le ministère des Affaires étrangères. On peut ne pas aimer Claude Joseph mais il faut reconnaître qu’il fait un certain travail et est compétent », a poursuivi Tolbert Alexis. « Sauf qu ‘il va avoir une feuille de route claire dans le prochain gouvernement », a-t-il souligné. « À part cela, je sais que le prochain gouvernement est fin prêt sur ces autres composants », a dit Me Tolbert Alexis.

« Il arrive que le Premier ministre trouve une personne pour un poste et la personne ne veut pas. Il arrive aussi que la personne ait des antécédents, et parfois les acteurs ne se sentent pas en confiance », a détaillé Tolbert Alexis. « Le gouvernement sortira incessamment », a-t-il assuré, comme il l’avait fait, en interview avec Magik9 il y a plus de deux mois.

« L’accord du 11 septembre 2021 prévoit la mise en place d’un gouvernement de consensus, rappelle, de son côté, Me André Michel, porte-parole du secteur démocratique et populaire (SDP). Ce gouvernement aurait dû être mis en place depuis longtemps selon les dispositions de l’accord. Le Premier ministre nous a expliqué qu’il ne voulait pas aller trop vite en besogne et qu’il fallait prendre le temps nécessaire pour discuter avec des secteurs de la vie nationale qui n’ont pas adhéré à l’accord du 11 septembre. A la vérité, ce n’est pas en soi une mauvaise démarche. Parfois, il faut faire preuve d’une certaine flexibilité dans l’exécution des accords surtout en matière politique. Mais,à ce stade, nous croyons que le Premier ministre a pris trop de temps pour monter le gouvernement, la première étape de la mise en application de l’accord », a longuement expliqué Me André Michel.

« Nous lui avons signifié à plusieurs reprises nos préoccupations et celles de la population par rapport au grand retard observé dans l’exécution de l’accord. Le Premier ministre nous a très clairement dit que le processus de formation du gouvernement avance à grand pas  et que cela devrait être fait le plus vite possible », a-t-il poursuivi. « Tout compte fait, le SDP va continuer à se battre pour une totale application de l’accord du 11 septembre qui comporte les revendications de la population », a indiqué Me André Michel.

Une autre ligne                         

Le Nouvelliste a appris qu’au moins un parti signataire de l’accord est en passe de formuler « une nouvelle proposition pour la synchronisation des textes d’accords pour une sortie de crise ». Le Premier ministre Ariel Henry en sera informé. « C’est aussi une lettre dans laquelle ce signataire exprimera son insatisfaction totale, non seulement à cause de la non application de l’accord du 11 septembre mais surtout du leadership du Premier ministre Henry pendant cette période, a indiqué une source. La situation du pays se dégrade de plus en plus. »

 

 

 

 

Source: Le Nouveliste

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=98767

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *