L’échappée belle des troubadours haïtiens de Boulpik

Source lemonde.fr | Par Patrick Labesse

La France, c’est un peu le paradis ! Depuis Jarnac, en Charente, les musiciens haïtiens de Boulpik clament en chœur leur satisfaction. Le groupe est ici en résidence depuis le 26 mai. Il est accueilli par le festival Musiques métisses d’Angoulême qui lui a concocté, ainsi qu’à Ruffec, une autre commune de la région, un planning d’animations et d’ateliers, avant son concert le 6 juin, pour la soirée d’ouverture de la 39e édition de l’événement.

Ce voyage en Poitou-Charentes, suivant de quelques jours la sortie de leur premier album, Konpa Lakay (Lusafrica), est leur première échappée belle hors d’Haïti, dévasté par un terrible séisme en 2010 (plus de 230 000 morts, 220 000 blessés). « Nous venons réchauffer tout le monde avec notre musique », lance Frankel Sifranc, dit « Mayestro Dous », fondateur, il y a une dizaine d’années, de ce sextet salvateur des âmes « intranquilles ».

COCKTAIL DANSANT FONDAMENTAL POUR LES CARIBÉENS

Un groupe qui joue et chante avec bonheur le compas (konpa, en créole), dans une savoureuse version acoustique, avec banjos, percussions et manouba lire la suite sur lemonde.fr

Source : http://radiovision2000haiti.net/public/lechappee-belle-des-troubadours-haitiens-de-boulpik/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires