L’éphéméride du 18 août

18 août 1891: un cyclone balaie la Martinique: plus de 700 morts

18 août 1920: conquête du droit de vote pour les femmes aux États-Unis

À la fin du XIXe siècle, l’ouragan le plus violent dont la mémoire a traversé les générations est celui du mardi 18 août 1891. Cette catastrophe fut d’autant plus douloureuse que Fort-de-France se relevait à peine de deux incendies dévastateurs qui avaient ruiné une grande partie de la ville.

«Plus de mille victimes dans cette horrible nuit du 18 août dernier et un plus grand nombre de personnes qui ont succombé aux suites de leurs blessures et mutilations. Le deuil est dans toutes les familles. »

Ces écrits sont de l’évêque de la Martinique, Monseigneur Carméné, dans une lettre adressée au cardinal-archevêque de Paris le 10 décembre 1891. Des extraits de cette lettre ont été publiés dans le journal La Défense coloniale du 3 février 1892.

Plus de 1 000 morts, 450 morts, 700 morts ? C’est plutôt ce dernier chiffre de 700 morts que les historiens retiennent pour le bilan humain du cyclone qui fut le plus violent et le plus puissant du XIXe siècle, même si celui survenu le 20 septembre 1834 sema lui aussi la mort dans un de ces déchaînements de la nature qui n’ont cessé de jalonner toute notre histoire.

→   Lire Plus

Source : http://www.madinin-art.net/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *