«Les cultures du monde sont toutes le fruit de métissages et d’influences diverses »

— Par Pierre Barbancey —

A l’occasion de la sortie de son nouvel album, « Mescla » (1), réalisé avec le Roccassera Quartet qu’il a fondé, rencontre avec le musicien niçois Jean-Louis Ruf-Costanzo qui parle de ses choix musicaux, de ses influences et de l’importance des cultures populaires.

Quelle est la genèse de la formation du Roccassera Quartet?

Après avoir joué pendant 18 ans avec Melonious Quartet, quatuor de mandoline moderne, sous la direction de Patrick Vaillant, j’ai souhaité monter mon propre projet, qui jouerait mes compositions. J’ai sollicité des musiciens que je connaissais et que j’appréciais. On a fait une première rencontre où j’ai amené quelques morceaux, on a joué et de suite ça a sonné. Vu qu’humainement le courant est bien passé, ce qui est très important, on a décidé de continuer.

A quoi correspond cette alliance du mandoloncelle, du violon, de l’accordéon et de la batterie?

J’ai plus choisi les personnes et leurs qualités musicales que les instruments. Certes, je voulais une batterie, pour avoir un côté « groove », entre le funk-jazz, l’Afrique et le musette.

Lire Plus =>

Source : http://www.madinin-art.net/

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *