Les stations à essence dans le rouge

Les distributeurs de produits pétroliers réclament des ajustements dans la structure des prix de l’essence. De nombreux stations de service sont en faillite en raison des dommages enregistrés lors des crises du peyi lok et de l’insuffisance des ressources financières.

Le président de l’Association Nationale des Propriétaires de Stations à Essence (Anaprose), M. Marc André Derifonce, appelle le gouvernement à accorder une marge de profit raisonnable aux distributeurs afin qu’ils puissent poursuivre leur opérations.
La marge de profit est de 6%, explique M. Derifonce estimant que ceci ne peut répondre à l’ensemble des coûts de fonctionnement d’une station de service.

De plus il regrette que les coûts de transport ne soient pas véritablement ajustés. Le gouvernement n’a accordé qu’un ajustement d’une gourde sur les frais de transport tandis que les prix de l’essence ont été multipliés par deux.
Les propriétaires de stations de service sont contraints d’effectuer des dépenses additionelles tel le versement de droit de passage aux gangs.

Tous ces facteurs sont des causes directes de la pénurie de carburant dans les villes de province.
Certains propriétaires de stations de service sont tentés de vendre le carburant au marché noir afin de récupérer les montants énormes investis.

Le marché noir s’est intensifié au cours des dernières semaines.
Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince révèle qu’en début de semaine 33 000 galons d’essence livrés par le terminal de Varreux n’étaient pas parvenus à destination.
Le carburant détourné est livré sur le marché informel plus rentable.

 

 

Source: Métropole Haïti

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=101476

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *