Les titres de l’actualité du mardi 24 Aout 2021 sur RADIO VISION 2000

Barricades enflammées, gaz lacrymogène…Une vive tension règne depuis lundi après-midi à Jérémie particulièrement sur la Grand-Rue. A l’origine de cette situation, des habitants de la ville qui réclamaient le déchargement d’un bateau de riz, accosté au port de la ville.

Ce riz serait destiné à la ligue des pasteurs de la grande-Anse, selon la mairesse adjointe, Yverose Pierre qui est à couteaux tirés avec le maire principal, Claude Harry Milord en lien avec cette affaire.

Parallèlement Daniel Chévreux, un chauffeur du FAES, a été arrêté, lundi, pour son implication dans le détournement de kits alimentaires, destinés aux victimes de la commune de Roseaux, confirme le secrétaire général de la délégation départementale de la Grand’Anse, César Louissaint.  

Le ministère de l’Education Nationale annonce la mise en place d’une cellule d’urgence chargée d’évaluer les dégâts enregistrés au niveau des structures éducatives lors du tremblement de terre du 14 Août, les pertes en vie humaine au sein du personnel de l’éducation ainsi que les besoins urgents pour faciliter la reprise des activités scolaires dans le meilleur délai.

Cette structure qui est constituée de 10 membres a un délai de 2 mois pour faire son travail.

Un mandat d’amener a été décerné, lundi, par le commissaire du gouvernement de Jérémie, Me Jean-Marie Alexandre contre le policier Old Sterling alias Sans-Souci, accusé d’avoir violé, dimanche, une jeune fille de 18 ans, dans le quartier « Gébeau ». Le présumé violeur est affecté à l’UDMO.

Le Juge Gary Orélien chargé d’instruire le dossier de l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moise n’a aucune expérience comme juge d’instruction. D’ailleurs, il n’a été nommé qu’en Janvier et a prêté serment en Avril comme juge et juge d’Instruction au Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Le magistrat Orélien était auparavant substitut du commissaire du gouvernement à St-Marc, à Mirebalais et à la Croix-des-Bouquets, avons-nous appris.

Le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance accuse le ministre de la justice de chercher à orienter cette enquête à des fins de persécution politique.

« La Présence de Rockfeller Vincent au ministère de la justice constitue un obstacle à l’aboutissement de l’enquête », s’insurge M. Esperance rappelant que l’un des présumés auteurs de ce crime Joseph Félix Badio activement recherché par la police était le bras droit du ministre Vincent.  

De son côté, l’office de la protection du citoyen affirme prendre acte du choix de Me Gary Orélien et dit espérer que le magistrat mènera l’instruction en toute indépendance avec l’appui technique d’une commission spéciale des Nations-Unies.

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=98071

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *