Les titres de l’actualité du mardi 26 Avril 2022 sur RADIO VISION 2000

La violence des gangs armés se poursuit au nord de la capitale. Ces affrontements entre les bandits de « 400 Mawozo » et « Chen Mechan » pour le contrôle de territoire ont fait de nouvelles victimes ce mardi. Des morts et plusieurs blessés ont été signalés.

Ces violences armées ayant débuté depuis dimanche ont provoqué ce mardi pour le troisième jour consécutif la paralysie de quasiment toutes les activités dans cette partie de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Jean Rebel Dorcénat, membre de la Commission nationale de désarmement, de démantèlement et de réinsertion, dénonce une attaque armée dont il a été la cible tôt ce mardi matin sur la route de l’aéroport. Son véhicule a, certes, été atteint de plusieurs balles, mais lui et son chauffeur sont sortis indemnes. Dorcénat parle d’une attaque ciblée en lien avec son travail au sein de la CNDDR.

Les étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti annoncent une marche pacifique, ce mercredi, dans les rues de la capitale pour dénoncer l’assassinat de l’étudiante Osny Zidor samedi dernier et exiger justice en sa faveur.

L’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse de plus en plus dans l’impasse. Le juge instructeur Merlan Belabre a dans une ordonnance informé le doyen du TPI de Port-au-Prince et le commissaire du gouvernement que son mandat a pris fin hier lundi 25 avril.

Ce dossier emblématique et historique réaffirme à quel point il n’y a pas une justice haïtienne fonctionnelle et que celle-ci est quasiment inexistante, selon le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme.

Le CARDH réaffirme sa thèse que seul un tribunal spécial, international ou hybride, et une réforme du droit haïtien peuvent aider à la réalisation du procès de l’assassinat du 58e président haïtien.

Les deux autres membres de la commission municipale intérimaire de Pétion-Ville, Alexandra Roumain et Staco Amazan dénoncent un contrat signé par l’agent exécutif principal, Kesnel Normil avec la firme privée Lakay fun world en vue de construire des espaces d’attraction payants sur la place Saint-Pierre, pour une période de 25 ans.

C’est une décision illégale qui porte atteinte à cette place publique considérée comme une propriété nationale, affirme les deux agents exécutifs assesseurs qui en appellent à l’intervention de l’Etat central en vue d’interrompre ces travaux.

Signature ce mardi d’un mémorandum d’entente entre le fonds national de l’éducation et l’Université d’Etat d’Haïti portant sur le financement et la réalisation de projets liés au plan de développement de l’UEH.

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=100013

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *