Les titres de l’actualité du mercredi 10 Novembre 2021 sur RADIO VISION 2000

Des individus lourdement armés qui seraient membres de la Coalition G9 et alliés étaient ce mercredi encore sur le pied de guerre au centre-ville de Port-au-Prince où des rafales d’armes ont été entendues. Les bandits qui s’approchaient du palais national ont été repoussés par les forces de l’ordre, selon les informations disponibles.

Les bandits de Martissant ont détourné ce mercredi un autobus transportant une cinquantaine de passagers à Port-au-Prince en provenance des Cayes. Certains des otages ont été relâchés après avoir été dépouillés de tout, d’autres sont toujours aux mains des ravisseurs, qui réclament 500 mille dollars en échange de leur libération, selon le syndicaliste Méhu Changeux.

Le président de l’ANAPROSS s’inscrit en faux contre les déclarations du ministre de la défense selon lesquelles 30 camions remplis d’essence destinés à alimenter le Sud ont été détournés pour être vendus au marché noir. Marc André Dériphonse continue de réclamer des mesures de la part des autorités pour faciliter le transport du carburant.

Le porte-parole de l’association des chauffeurs transporteurs de produits pétroliers dit prendre ses distances avec les déclarations du Ministre Hénold Joseph. Jean Jacquelin Dupré réaffirme que ses pairs ne se rendent pas au terminal de Varreux parce qu’ils ne font pas confiance au couloir de sécurité établi par la police nationale.

Entre-temps la crise de carburant continue de faire des victimes. Un portefaix est mort calciné dans l’explosion d’un camion transportant des récipients d’essence à la suite d’une collision avec un autobus, ce mercredi à l’aube, sur la route nationale # 7 dans la commune de Beaumont.

A Petit-Goâve, une dame gravement brulée dans un incendie provoqué mardi après-midi par l’explosion des récipients de carburant stockés chez elle et destinés à la revente, est décédé des suites de ses blessures.

Invité  mardi au cabinet d’instruction, Joverlein Moïse sollicite un report de son audition à une date ultérieure. Dans une correspondance adressée au juge Garry Orélien ses avocats ont évoqué le fait qu’il se trouve actuellement à l’étranger et la nécessité que des dispositions soient mises en place pour assurer sa sécurité pendant son audition.

La Fondation Je Klere dénonce ce qu’elle appelle « la consécration du choix délibéré de l’État de banaliser le droit à la vie, de renforcer et de maintenir un ordre public assassin et un État mafieux », suite à ce nouveau cambriolage du greffe du Tribunal de première instance de Port-au-Prince.

L’Unité de lutte contre la corruption exige que les auteurs, co-auteurs et complices de ce cambriolage, au cours duquel ont été volées toutes les déclarations de patrimoine, soient identifiés et punis conformément à la loi pénale.

L’ULCC dit noter que « ce fâcheux évènement est survenu dans un contexte où l’institution renforce sa plaidoirie et multiplie ses démarches visant à interdire la participation aux compétitions électoraux des fonctionnaires et responsables politiques concernés qui ne se sont pas conformés à cette formalité capitale dans le délai imparti ».

Le Collectif Nou pap Dòmi informe avoir fait choix de l’un de ses membres en l’occurrence James Beltis pour le représenter au sein du Conseil national de transition, dans le cadre du suivi de l’accord de Montana dont il est signataire.

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=98714

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *