Les titres de l’actualité du mercredi 13 Novembre 2019 sur RADIO VISION 2000

Ce mercredi 13 Novembre ramène le 1er anniversaire du massacre de La Saline. Les séquelles de ce carnage restent toujours vivantes dans les esprits des victimes qui ont raconté l’horreur vécue, ce jour-là, lors d’une cérémonie organisée ce mercredi dans ce quartier.

Pas moins de 71 personnes ont été tuées, une dizaine de femmes et filles violées, plusieurs maisons incendiées lors de ce massacre, selon un rapport du RNDDH.

L’ex-Directeur Général du ministère de l’Intérieur, Fednel Monchéry ; l’ancien délégué départemental de l’Ouest, Joseph Pierre Richard Duplan, l’ex-policier Jimmy Chérisier alias Barbecue notamment sont pointés du doigt dans cette affaire. Les victimes réclament leur arrestation.

Des individus armés ont criblé de balle, ce mercredi, au centre ville de Port-au-Prince, le véhicule de l’ancien ministre chargé des questions électorales, Jean Fritz Jean-Louis. Ce dernier en est sorti blessé. Il a reçu plusieurs projectiles dont l’un à la hanche, avons-nous appris.

Les 12 femmes ayant été victimes de viol au centre carcéral des Gonaïves ont été transférées, ce mercredi, à la prison pour femme de Cabaret, confirme le commissaire du gouvernement des Gonaïves. Me Sérard Gazius informe que les démarches sont en cours afin de permettre à ces femmes de bénéficier d’un appui psychologique.

3 des 5 groupes de l’opposition ayant paraphé l’accord de Marriott ont déjà soumis les noms de leurs représentants respectifs à la commission de suivi, révèle le porte-parole parole de la PASSERELLE, le pasteur Lemèthe Zéphyr.

C’est le député de Cabaret, Joseph Manès Louis qui représentera l’opposition institutionnelle à cette commission, selon le sénateur Youri Latortue.

L’élu de l’Artibonite révèle, par ailleurs, que l’exécutif aurait commandé auprès de la compagnie américaine The Armored Group une quinzaine de véhicules blindés destinés spécifiquement à enlever les barricades dans les rues. Ces blindés couteraient à l’Etat haïtien 2.5 millions de dollars américains.

Le leader du parti Pitit Dessalines, Jean Charles Moïse a participé, mardi, au 1er Congrès international des peuples d’ascendance africaine au Vénézuéla. Il a pour l’occasion demandé pardon au peuple vénézuélien pour le vote d’Haïti, en Janvier dernier, en faveur de la résolution de l’OEA ne reconnaissant pas la légitimité du président Nicolas Maduro.

Le déficit budgétaire se creuse…. Les recettes cumulées au cours de l’exercice fiscal 2018/2019 s’élèvent à 76 milliards de gourdes contre 131 milliards de dépenses publiques, selon une note de la BRH qui dresse un tableau sombre de la situation économique du pays.

Source : http://radiotelevision2000.com/home/?p=92184

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *