Les titres de l’actualité du vendredi 07 Janvier 2022 sur RADIO VISION 2000

Accompagné d’un juge de paix, la police a récupéré, ce vendredi, à Laboule 12, les cadavres des deux journalistes John Wesley Amady et Wilguens Louissaint assassinés la veille par des bandits armés.

Le premier ministre Ariel Henry dit condamner l’assassinat barbare des deux journalistes et présente, au nom du Gouvernement, ses condoléances aux familles et amis des victimes ainsi qu’à la presse en général. La PNH doit décupler ses efforts pour endiguer l’insécurité, a tweeté Dr Henry.

Le protecteur du citoyen Renan Hédouville condamne, lui aussi, ce double assassinat et exige la protection des travailleurs de presse en Haïti.

Deux agents de la compagnie de sécurité PUMA ont été assassinés jeudi soir par des individus armés non identifiés dans le quartier de Morne Lazarre, à Pétion-Ville. Les malfrats tentaient d’enlever une personne dont les victimes assuraient la sécurité, a-t-on appris.

Le syndicaliste Paul Loulou Chéry et sa femme ont été enlevés mercredi soir à Croix-des-Bouquets par des membres du gang « 400 Mawozo ». Les ravisseurs réclament une forte rançon de 500 mille dollars américains pour les relâcher.

Six mois après l’assassinat tragique du président Jovenel Moise, le Réseau national de défense des droits humains dénonce l’absence de supplément d’enquête de police judiciaire et l’inexistence totale d’instruction judiciaire.

Dans un rapport publié jeudi, le RNDDH révèle que les appels croisés ont montré que Joseph Félix BADIO, John Joël JOSEPH et Marie Jude Gilbert DRAGON étaient en contact avec toutes les personnes indexées dans cet assassinat.

Le RNNDH réclame par ailleurs une enquête sur le comportement du juge d’instruction Garry Orélien et de son greffier Elysée Cadet qui intimident et menacent des personnes indexées dans ce dossier à des fins d’extorsion.

L’ancienne première dame Martine Moïse affirme que l’incarcération aux Etats-Unis de Mario Antonio Palacios, qu’elle présente comme l’un des assassins de son mari, est une étape importante dans son combat pour que justice soit rendue à l’ancien chef de l’Etat.

L’exécutif monocéphale du premier ministre Ariel Henry a renouvelé le mandat de cinq juges dans trois juridictions. Il s’agit de Jean Wilner Morin, Chavannes Étienne, Jean Rigaud Duret, Frito Aristil et Marlène Bernard Delva.

Le premier ministre Ariel Henry commettra la plus grave erreur politique s’il ne constate pas la fin du mandat du dernier tiers du Sénat lundi prochain, selon le porte-parole du secteur dit démocratique et populaire, Michel André, qui presse les concernés de plier bagages.

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=99193

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *