Les titres de l’actualité du vendredi 16 Septembre 2022 sur RADIO VISION 2000

Les scènes de pillage se sont poursuivies ce vendredi dans plusieurs ville du pays à l’occasion de la quatrième journée consécutive
radiotelevision2000
Partager cet article

Les scènes de pillage se sont poursuivies ce vendredi dans plusieurs ville du pays à l’occasion de la quatrième journée consécutive de mobilisation contre la hausse des prix des produits pétroliers et visant à réclamer le départ du premier ministre Ariel Henry.

Aux Gonaïves, les locaux de la Brasserie  la Couronne, plusieurs établissements scolaires, l’Université publique de l’Artibonite (UPAG), des institutions catholiques et un entrepôt de la Digicel ont été pillés.

A Saint-Marc, plusieurs entreprises commerciales et institutions publiques ont été saccagées.  Le bureau de l’ONA a été incendié totalement.

Les locaux de l’Office national d’assurance vieillesse à Ouanaminthe ont été attaqués également par des manifestants. Le bureau de l’organisation caritative  service jésuite aux migrants a été également pillé.

Le directeur administratif de l’ONA, Pierre Motler Saint-Jacques, condamne les attaques perpétrées contre les bureaux régionaux de l’institution à Saint-Marc et à Ouanaminthe qui a été incendié totalement.

Plusieurs entreprises ont été pillées ce vendredi dans la ville des Cayes. Au moins deux blessés par balles ont été recensés.

A Port-au-Prince, la tension n’est pas redescendue au quatrième jour consécutif de la contestation contre l’augmentation des couts de l’essence. Les entreprises commerciales continuent d’être prises pour cibles par les manifestants qui ont gagné les rues de la capitale ce vendredi.  

Les chefs de file de la contestation antigouvernementale à Petit-Goâve annonce une trêve ce week-end pour permettre à la population de se ravitailler. Néanmoins, les rues sont toujours barricadées.

Le Programme alimentaire mondiale des Nations Unies condamne le pillage de son entrepôt aux Gonaïves qui contenait 1 400 tonnes-métriques de nourriture et l’incendie des bureaux adjacents. « Cet incident est inacceptable », a déploré le directeur  du PAM en Haïti, Jean Martin Bauer.  

Le  gouvernement dominicain a annoncé l’évacuation du personnel civil de son ambassade à Port-au-Prince après la fermeture de cette dernière et de ses consulats à travers le pays,  jeudi, en raison des évènements qui se déroulent actuellement et l’insécurité.   

Le président dominicain Luis Abinader a déclaré  jeudi devant le Conseil permanent de l’OEA que la crise haïtienne constitue une menace pour la sécurité de son pays. Il a invité l’organisation hémisphérique à coordonner, avec l’ONU, la formation, l’entraînement et l’approvisionnement contrôlé de la Police nationale d’Haïti, selon le journal DiarioLibre.

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=101095

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu