Manifestations et scènes de violence lors du questionnement de l’ancien sénateur Youri Latortue

Des scènes de violence ont été enregistrées jeudi devant le siège de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) qui devait interroger l’ex-sénateur Youri Latortue bénéficiaire d’un important prêt de 70 millions de gourdes auprès de l’ONA pour une ferme agricole se trouvant à Léogâne.

 

La zone menant à la rue Sapotille dans le quartier de Pacot, a connu des heures de hautes tensions jeudi lors de l’invitation de l’ancien Sénateur Youri Latortue à l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC).

 

Des manifestants et sympathisants venus de toutes parts ont manifesté devant les bureaux de l’ULCC incendiant trois véhicules garés en face de l’institution créant un vacarme sans précédent où la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

 

Si tout se déroulait bien à l’intérieur de l’Unité de lutte contre la corruption, le macadam était à feu, la police a eu recours à la force pour disperser la foule rassemblée près du bâtiment. Certains militants ont lancé des pierres en direction des sapeurs-pompiers venus pour circonscrire le feu mis aux véhicules.

 

L’ULCC, a dans une note condamné « le comportement antisocial » des manifestants et croit que ces méfaits ne sauraient être l’œuvre de citoyens qui partagent les valeurs d’une société démocratique.

 

Le Directeur Général, Hans Jacques Ludwig Joseph a demandé au Parquetier de Port-au-Prince, de mettre l’action publique en mouvement contre les auteurs de ces actes infractionnels.

Après 6 heures d’audition, le sénateur Youri Latortue a quitté les locaux de l’ULCC en fin d’après midi.

Source:HPN

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=94870

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *