Nouvelle-Calédonie : possible triangulaire de droite à Nouméa

NOUMÉA, 23 mars 2014 (AFP) – Trois candidats de droite se sont qualifiés pour le deuxième tour des élections municipales à
Tahiti-infos
Partager cet article
Nouvelle-Calédonie: possible triangulaire de droite à Nouméa
NOUMÉA, 23 mars 2014 (AFP) – Trois candidats de droite se sont qualifiés pour le deuxième tour des élections municipales à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, tandis que les indépendantistes maintiennent leur position dans le nord et les îles Loyauté.

Dans la capitale calédonienne, Sonia Lagarde, candidate de Calédonie Ensemble (CE) et députée UDI, devance d’une courte tête Gaël Yanno, proche de Jean-François Copé investi par l’UMP, avec respectivement 36,28% et 34,66% des suffrages.

Soutenu par le maire sortant, Jean Lèques, Jean-Claude Briault, membre du Rassemblement-UMP brouillé avec les instances parisiennes de l’UMP, arrive en troisième position avec 15,42%.

D’intenses négociations sont à prévoir pendant l’entre-deux tours, M. Briault n’ayant pas indiqué s’il se maintenait ou s’il appelait à voter pour un autre candidat. Dès dimanche soir, Gaël Yanno a lancé un appel aux électeurs de M. Briault, qui fût jadis son allié.

De leur côté, les indépendantistes paient le prix de leurs divisions à Nouméa, ville historiquement acquise à la droite. Marie-Claude Tjibaou, veuve du charismatique leader des indépendantistes kanaks assassiné en 1989, Jean-Marie Tjibaou, menait une liste d’ouverture qui n’a pas franchi la barre des 5%. Jean-Raymond Postic de l’Union Calédonienne (indépendantiste) n’obtient que 6,86%.

A la tête de 19 des 33 communes du territoire, les indépendantistes étaient partis divisés dans de nombreuses localités mais gardent leurs positions. Ils gagnent le village de Thio, petite commune minière de la côte Est de la province Sud, et sont en capacité de prendre l’île des Pins au sénateur-maire Hilarion Vendégou (UMP).

Le président de la province nord, Paul Néaoutyine, ténor de la famille indépendantiste, est réélu dès le premier tour avec près de 60% des voix à Poindimié, tandis que le vice-président du gouvernement, Gilbert Tyuienon, également indépendantiste, est aussi réélu à Canala.

En revanche, le président du gouvernement, Harold Martin (droite), en lice pour un quatrième mandat, est pour la première fois en mauvaise position à Païta, banlieue de Nouméa. Il sera confronté la semaine prochaine à Frédéric de Greslan (CE).

Il y aura un second tour dans 25 des 33 communes de cet archipel où 175.514 électeurs étaient appelés aux urnes. La participation était de 53,54% une heure avant la fermeture des bureaux contre 54,3% en 2008.

Maire sortant : Jean Lèques (UMP)

Nombre de sièges à pourvoir : 53

I : 57 503

V : 35 000

E : 34 260

Abs : 39,13%

Listes voix %

Wetta-Tjibaou (UG-DVG) 1 565 4,57%

Cherrier (DIV) 754 2,20%

Postic (REG) 2 351 6,86%

Yanno (UMP) 11 875 34,66% Ballottage

Briault (DVD) 5 284 15,42% Ballottage

Lagarde (DVD) 12 431 36,28% Ballottage


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : http://www.tahiti-infos.com/Nouvelle-Caledonie-possible-triangulaire-de-droite-a-Noumea_a97308.html

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu